METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· TARJA (fi) - Ta…
· BRAINSTORM (de)…
· MNEMIC (dk/FRA)…
· ENLIGHTENED (FR…
· LOUDNESS (jp) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· MORBID ANGEL (u…
· WHITESNAKE (uk)…
· G3 (usa) - Pala…
· SONATA ARCTICA …
· VULCAIN (FRA) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 129 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

HANGMAN'S CHAIR (FRA) - This Is Not Supposed To Be Positive (2015)






Label : Dooweet Records
Sortie du Scud : 23 septembre 2015
Pays : France
Genre : Doom Sludge mélodique
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 50 Mins





Voici venir le quatrième album de la chaise du pendu et pour ne pas faillir à la tradition, c'est d'abord par son artwork aussi sinistre qu'éblouissant qu'on découvre la galette. Après le grabataire perfusé au whisky (The Addicts, 2007), le désespéré qui se taillade la gorge (Leaving Paris, 2010), le paumé de Montmartre (Hope/Dope/Rope), la composition de This Is Not Supposed To Be Positive met en scène une guillotine, sa victime et son bourreau. C'est composé comme une réclames du début du siècle dernier, façon Dubonnet, tout en cubisme, lettrage Belle Epoque et aplats de couleurs vives. Le genre de pochette qui marque et qu'on prend plaisir à contempler en écoutant le disque qu'elle habille.

Et l'opus en question, les lascars parisiens ont pris leur temps pour le peaufiner. Enregistré en décembre 2014 au studio Sainte Marthe, produit par Francis Caste, l'album est sorti le 23 septembre 2015 à l'issue d'une interminable attente ponctuée d'un teasing savamment orchestré par le groupe. Les quelques notes chichement distillées dans des mini-clip alléchants et frustrants annonçaient du puissant, mais aussi du pur HM, bien noir et bien glauque.

Le produit fini est à la hauteur de cette campagne marketing, pas vraiment innovante, mais plutôt bien orchestrée. Dès que résonnent les premières notes de "Dripping Low", il ne fait aucun doute qu'on est chez HANGMAN'S CHAIR. C'est la chanson signature dans toute sa splendeur. Une micro intro pleine d'une fausse allégresse débouche sur une mélodie dominée par une rythmique tourbeuse à souhait. Sur cette base boueuse viennent se poser une guitare plombée qui semble égrener des riff à l'envers et souligner le chant désespérant de Cedric Toufouti. Le vocaliste a progressé à pas de géants depuis les dernier méfaits du groupe. La voix joue sur une palette harmonique riche et complexe auquel le mixage de Francis Caste rend grâce. La grâce, c'est le mot juste pour décrire ce premier morceau : la rudesse, la dureté du gang parisien conjuguées à une prod en mode gros son. Si "Cut up Kids" continue sur la même lancée, le ton change avec le troisième titre, "Requiem". Il y a dans cette mélodie très travaillée, reposant sur un riff cristallin, quelque chose d'un peu plus optimiste... Et l'on n'est pas au bout de nos surprises à l'ouverture de "Your Stone" où même le chant de Cédric, à l'unisson de la musique, porte en lui comme une envie d'allégresse. On dirait que les HANGMAN'S CHAIR ont découvert le chemin du bonheur. Celui qui conduit aux jours heureux. Cette tentation d'un autre chose musical, c'est comme le coin d'un voile levé sur un nouveau possible...non démenti par le reste de la galette qui alterne les moments de joie avec les instants sombres. Après cinq morceaux soufflant le chaud et le froid et un très bel instrumental ("les enfants des monstres pleurent leur désespoir") qui joue sur les deux registres déclinés dans l'album (pessimiste et optimiste), le disque prend un rythme de croisière, un mode diesel léthargique à base de chansons un peu trop étirées et semblables.

Il y a dans cette rondelle un petit quelque chose qui rappelle le dernier méfait de KLONE, Here Come The Sun. C'est Francis Caste qui a produit les deux disques et cela s'entend. Le producteur a laissé sa marque. Elle crée entre les deux oeuvres une troublante passerelle mélodique. Un son épuré, dépoussiéré, presque aérien, des mélodies complexes, des nappes de claviers et du reverb ab nauseam. L'impression d'analogie est encore renforcée par des intonations et un chant assez semblables chez Yann Ligner et Cédric Toufouti. A l'instar des poitevins, les parisiens amorcent avec This Is Not Supposed To Be Positive un virage dans leur musique. Oh, pas un virage à 180 degrès, mais un infléchissement. Fini le Doom Sludge rugueux et humide aux sonorités brutes de décoffrage et au grain caractéristique des productions DIY old-school. HANGMAN'S CHAIR propose aujourd'hui un album complexe, très écrit et très produit. Cette décision met en valeur le chant, magnifie les mélodies, dissimule des arrangements secondaires qui se découvrent lors des écoutes successives, comme quand on pèle un oignon. Le résultat n'est pas mauvais, il est seulement surprenant. Il propose une expérience nouvelle, plus mélodique, plus harmonique, non dénuée de chaleur, mais de ces flammes froides qu'on contemple à travers la vitre d'une poêle. Au rang des déceptions, on pourrait regretter que la plupart des morceaux soient faits du même bois. Arpège, gros riff, chant un poil lancinant (avec trop d'effet) et le tout en boucle. Effet accentué par une durée étirée des chansons, toutes autour de 5 minutes.

Avec son artwork glauque, son titre en clin d'oeil et sa production très léchée, This Is Not Supposed To Be Positive est un pari osé. HANGMAN'S CHAIR a gagné en technicité sans perdre en sincérité ni en audace. Cet album marque une transition, une évolution, mais pas du genre à nous faire quitter la route. Un album à découvrir, ne serait-ce que pour se faire une idée sur la question.



Ajouté :  Lundi 26 Octobre 2015
Chroniqueur :  Rivax
Score :
Lien en relation:  Hangman's Chair Website
Hits: 4406
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 28/11/2020 à 00:05:24 en : 0,0605 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar