METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· YEAR LONG DISAS…
· ALEA JACTA EST …
· BLACK SPIDERS (…
· SUFFOCATION (us…
· GUN BARREL (de)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ULVER (no) - Tr…
· TONY MACALPINE …
· DEVIN TOWNSEND …
· HORRESCO REFERE…
· SONISPHERE (FRA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 131 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

KITTIE (ca) - Le Trabendo à Paris (12/01/10)


Groupes Présents au concert : MALEFICE (uk), IT DIES TODAY (usa), KITTIE (Tête d’affiche, Canada)
Date du Concert : mardi 12 janvier 2010
Lieu du Concert : Le Trabendo (Paris, France)

Premier concert de l’année dans une ambiance toujours aussi hivernale. Le froid règne sur Paris, alors autant aller se réchauffer au Trabendo pour cette inauguration de la saison 2010. Il fallait bien que cela arrive un jour, et lorsque je pénètre dans la salle, je remarque de suite que le public est assez clairsemé, et je dénombre tout au plus une toute petite centaine de personnes présentes ce soir.
Est-ce la concurrence nonchalante de M. Jaques DUTRONC qui laissait s’échapper quelques volutes de cigare cent mètres plus loin, au Zénith ?
Toujours est-il que pour prendre des tofs, je vais être à l’aise ce soir !

J’arrive tout au début du set de MALEFICE, qui a la tâche ardue d’essuyer les plâtres devant un parterre de quelques fans disséminés, et croyez en la parole d’un musicien qui a connu ça, c’est tout sauf facile !
Néanmoins, et cela sera une constante pour tous les groupes ce soir, ils donnent tout ce qu’ils ont, et dans un registre Thrash/Death de facture classique, c’est très efficace et plutôt agréable à l’oreille.
Mention bien plus pour le chanteur qui grogne comme un damné et qui ne ménage pas ses efforts pour haranguer cette foule minuscule qui semble satisfaite. Les autres zicos ne sont pas en reste, et le hors d’œuvre fut donc plaisant, sans être inoubliable.





Lorsque les IT DIES TODAY montent sur scène, la partie est déjà gagnée d’avance. Cette nouvelle sensation du Hardcore/Metalcore US est attendue par une large frange du public, et dire que ce soir, ils ont mis le feu est un euphémisme.
Ce groupe représente à la perfection la nouvelle scène core US, avec des riffs rebattus mais épais, une rythmique agressive mais sans faille, et des musiciens qui lâchent tout, sans aucune retenue.
Leur musique n’a rien d’extraordinaire, rien de novateur, respect des codes inhérents au genre, mais une attitude scénique digne du CBGB’s des années 80, et des groupes comme YOUTH OF TODAY ou NO USE FOR A NAME.
Alors bien sur, pas de pogo ni de slam ce soir, mais leur set fut brillant, et incroyablement bien taillé pour l’occasion. N’étant pas un familier du combo, je ne saurais vous dire ce qu’ils ont interprété ce soir, mais je me suis laissé prendre au jeu, et j’ai plus d’une fois dodeliné de la tête.
Une petite private joke au 2/3 du concert, avec deux fausses reprises de KORN (« Blind »), et SLIPKNOT (« SIC »), qu’ils ont stoppé hilares juste après l’intro, au grand dam de certains fans qui n’attendaient que ça. Mais reconnaissons que la blague fut drôle, et qu’elle permit au groupe de relancer la machine de plus belle.
En tout cas ils ont largement rempli leur part du contrat, et à en juger par l’enthousiasme facial affiché par une jolie demoiselle du premier rang, intenable pendant tout le gig avec son T-shirt à l’effigie du groupe, ils ont livré la performance qu’on attendait d’eux.





Mais lorsque les musiciennes de KITTIE montent sur scène pour peaufiner la balance, on sent bien que la plupart des fans sont venus pour elles. En voyant leur minois si frais, on a du mal à croire qu’elles font office de vétérantes sur la scène Néo Metal internationale. Et pourtant rien n’est plus vrai, et oui, Spit étant déjà sorti il y a dix ans…
Depuis, des albums inégaux, avec une mention spéciale pour le petit dernier, In The Black, qui semble renouer avec la créativité.
Malgré la désaffection du public, elles sont venues à Paris pour le défendre, et c’est bien ce qu’elles vont faire.
Le set débute justement avec « My Plague » et « Cut Throat », issus de ce dernier, et la constatation est claire, ces morceaux passent l’épreuve du live avec aisance.
Les filles sont hilares, plaisantent avec le public, entre elles, et sont comme des poissons dans l’eau, Morgan se risquant même à quelques phrases et blagues en français !
Et même si les die-hard du premier rang ne font que gueuler « Brackish », ou « Charlotte », il n’est pas question pour l’instant de puiser dans les réserves, et le quatuor féminin ne remontera pas plus loin qu’Oracle ce soir, à la grande déception de certains.
Mais après tout, même SLAYER ne pioche pas pour certains concerts dans Show No Mercy, et KITTIE a suffisamment d’atouts dans la manche pour ne pas avoir à se reposer sur son glorieux passé qui lui ouvrit les portes de MTV à l’orée de l’an 2000…
Et elles le prouvent ce soir en interprétant pas moins de 6 extraits de leur dernier album, choix qui ne semble pas leur aliéner le maigre public présent.
Le concert reste très plaisant, et il faut avouer que les deux dernières musiciennes à avoir rejoint le groupe, à savoir la bassiste Ivy et la guitariste soliste Tara, ne ménagent pas leurs efforts, et le headbanging permanent de la belle Mlle Vujic à de quoi faire pâlir Tom ARAYA lui-même !
A noter le jeu de batterie à la gestuelle toujours aussi ample de Mercedes, qui ne se départit pas de son sourire.
Ce qui résume à merveille cette soirée au Trabendo. Car malgré le maigre public, les groupes n’ont pas chômé et livré de prestation bas de gamme, mais bel et bien des performances solides dignes d’une foule de festival.
En espérant que le package connaisse un futur plus radieux pour le reste de sa tournée !

Set List KITTIE :
My Plague
Cut Throat
Oracle
Flower Of Flesh And Blood
Never Again
Sugar
Breathe
Burning Bridges
What I Always Wanted
Severed Die My Darling
Whiskey Love Song
Sorrow I Know
Look So Pretty
Forgive And Forget


Ajouté :  Vendredi 29 Janvier 2010
Live Reporteur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Kittie website
Hits: 17536
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 16/12/2017 à 06:10:08 en : 0,1324 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar