METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BLACKRAIN (FRA)…
· KOB (FRA) - Thi…
· IN ARKADIA (FRA…
· ABORTED (be) - …
· THE ARRS (FRA) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· VS FEST #1 (FRA…
· KORPIKLAANI (fi…
· PARADISE LOST (…
· SOUL GRINDING F…
· HARVEST FESTIVA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 27 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

LITA FORD (usa) - Lita Ford (Oct-2013)


Si, en 2016, la plupart des groupes issus des années 1980 sont toujours en activité avec plus ou moins de réussite, Lita Ford a, quant à elle, tardé à effectuer son grand retour sur la scène internationale. La belle guitariste avait disparu des écrans radars depuis de nombreuses années et peu d'entre nous pensaient qu'elle pouvait revenir à son plus haut niveau. Pourtant la princesse de la six-cordes fait partie des icônes du Rock et a derrière elle une carrière bien remplie. Il faut rappeler pour les plus novices que Lita Ford a fait partie des RUNAWAYS, un des premiers combos féminins de la planète, rien que ça. Le gang en jupons a enregistré quatre albums studio et un live bien avant GIRSCHOOL, ROCK GODDESS et consorts. Une vraie "précurseuse" qui, à l'instar de Joan Jett, l'autre guitariste des RUNAWAYS, a poursuivi une carrière solo avec succès. Grâce à des galettes comme Out For Blood, Dancin' On The Edge où Lita notre princesse a laissé un souvenir impérissable musicalement parlant pour rester dans le domaine qui nous intéresse ! Lemmy, Ozzy ou encore Nikki Sixx séviront sur certains titres qui feront les belles heures de MTV. En 1995, notre blonde incendiaire disparut corps et âme, balayée par la vague grunge, malgré un opus Black qui surfait sur le nouveau style instauré par la bande à Kurt Kobain. Il faudra attendre quatorze ans pour que Lita fasse son grand come back avec Wicked Wonderland, un opus Nu Metal qui déroutera les fans et en décevra plus d'un, un désastre qui aurait pu mettre un terme à son aventure. Mais Lita n'est pas du genre à se laisser submerger et 2012 sera l'année de la renaissance avec Living Like A Runaways, renouant avec un Hard Rock classieux bourré de mélodies accrocheuses et qui lui permettra de reconquérir une bonne partie de son fidèle public ! Un an après, Lita revient avec un live au titre évocateur : The Bitch Is Back. Enregistré dans son fief au Canyon Club d'Agoura Hills en Californie devant un parterre de fans tous dévoués à sa cause, cet opus vous emporte au coeur du Hard Rock des 80's. Le résultat est un live cru sans fioritures qui prouve que la belle n'a rien perdu de sa verve. La voix est là et la guitare fait feu de toutes parts. Lita est dans une forme éblouissante, à croire que les années n'ont pas de prise sur elle. Il n'en fallait pas plus pour que MI décroche son téléphone histoire de faire un voyage au cœur du temps, la quatrième dimension n'est pas loin. Entretien avec une guitariste volontaire et heureuse de revenir à ses premiers amours : le Rock'nRoll. Magnéto Lita, c'est à toi !

Line-up
: Lita Ford (chant et guitare), Alex (guitare), Chris Tackett (basse), Joey Waters (batterie)

Discographie : Out For Blood (1983), Dancin' On The Edge (1984), Lita (1988), Stiletto (1990), Dangerous Curve (1991), Black (1995), Wicked Wonderland (2009), Living Like A Runaway (2012), The Bitch Is Back...Live (2013), Time Capsule (2016)

Traduction / Retranscription : Laurent Machabanski



Metal-Impact. Bienvenue à Paris. Comment vas-tu aujourd'hui ?
Lita Ford. Je vais bien, merci beaucoup !

MI. Est-ce que tu te souviens de ton dernier show à Paris ?
Lita. Je ne m'en souviens plus. Ca fait tellement d'années.

MI. C'était en 1988 en première partie de Bon Jovi. Quel souvenir gardes-tu de cette tournée européenne ?
Lita. Bien sûr que je me rappelle très bien de la tournée. C'était une tournée fantastique. Nous avons joué pendant huit semaines avec eux en Europe.

MI. Et ton dernier show cette année ?
Lita. C'était en Scandinavie. Nous avons aussi joué en Australie il y a déjà quelques mois.

MI. As-tu aimé ?
Lita. Oh, oui ! Absolument magnifique. Une très belle aventure ! [Rires]

MI. Qu'en reviendras-tu à Paris ?
Lita. En 2014, je crois que c'est le moment. Je suis impatiente de revenir en France. Cela fait trop longtemps. En plus, nous avons une superbe agence de réservation et je suis persuadée qu'ils nous organiseront une superbe tournée cette année et que nous reviendrons enfin jouer en France.

MI. Ton nouvel album s'intitule The Bitch Is Back (Reprise de Elton John) ! Pourquoi avoir choisi ce titre d'Elton John ?
Lita. Les chansons d'Elton John me conviennent parfaitement. Je suis dans l'industrie de la musique depuis si longtemps en ayant élevé mes enfants. The Bitch Is Back a bien marché en public. La vie a été dure pour moi. La chanson convient parfaitement et s'applique à tout ce que j'ai fait musicalement. Elton John m'a donné son accord et je le remercie pour ce geste. C'est une version Rock de The Bitch Is Back ! [Rires]

MI. Que représente pour toi Elton John ?
Lita. J'aime vraiment beaucoup ce qu'il fait. C'est un ami. C'est quelqu'un que j'écoutais quand j'étais gosse et que j'écoute encore maintenant. Il est intemporel. Il fait partie de la bande son originale de ma vie. Il est le meilleur de tous et il a écrit des chansons mémorables de tous les temps.

MI. As-tu enregistré cet album en utilisant plusieurs shows ou un seul ?
Lita. Seulement un.

MI. As-tu ressenti de la pression avant d'entrer sur scène ?
Lita. Oui, il y avait beaucoup de pression mais c'était surtout de l'exaltation. En ce qui concerne l'enregistrement, nous n'avons pas enregistré plusieurs shows mais un seul show car c'était plus simple. Nous avions aussi quelques enregistrements d'autres concerts mais nous ne les avons jamais utilisés. Je voulais revenir avec un opus enregistré en public. Il te fait ressentir les vibrations comme si tu y étais. C'est comme si tu assistais au concert. C'est important d'avoir ce live dans ma discographie.

MI. Ma première impression à l'écoute a été de constater que c'est un vrai live sans overdubs...
Lita. C'est vrai. Je suis très contente que tu ressentes la même chose. C'est comme un bon livre. Tu crois que quelqu'un est dans la pièce et tu as l'impression d'être en contact avec lui. A propos de ce live, c'est ce que nous ressentons. C'est intime, ce n'est pas un gros étalage de dubbing.

MI. As-tu un secret pour rester toujours aussi jeune avec la même voix ? Tu ne changes pas !
Lita. Je suis une vampire rock'n'roll ! [Rires] Je suis chanceuse et belle comme ma mère qui n'a jamais changé. Elle est partie. Elle était belle et a succombé des suites d'un cancer en 1990. Elle était belle et elle n'a jamais changé. Je pense que j'ai hérité de ses gènes.

MI. En trente ans, tu es toujours restée la même ?
Lita. Oui, je le crois.

MI. Pourquoi ne pas avoir inclus la ballade "Mother" (titre hommage à sa mère) de l'album "Living Like a Runaway" sur ce live ?
Lita. Nous avons fait un show avec la chanson "Mother". La raison pour laquelle nous ne l'avons pas faite est que nous avions déjà d'autres ballades. Nous ne voulions pas jouer deux ballades. Alors on a terminé le show avec "Close My Eyes Forever". C'était la seule ballade pour ce spectacle.

MI. Tu as aussi travaillé aussi avec Vicki Blue des RUNAWAYS sur ce titre. Comment se sont passées les retrouvailles après tant d'années ?
Lita. Fantastique. Je la connais depuis si longtemps que c'est facile de s'entendre avec elle. Je l'ai choisie car je ne voulais pas tout un tas de musiciens pour cette session parce que c'est une chanson intime. Je ne voulais pas avoir une audience autour de moi. Je voulais vraiment avoir le sentiment de chanter pour mes enfants. Pas pour une audience ou des gens qui tournent une vidéo. Nous étions très strictes sur les personnes qui devaient venir pour la session de ce film "Mother". Vicky a aussi fait les photos.

MI. Est-ce qu'il a été difficile d'enregistrer la chanson en studio ?
Lita. Oui, très difficile. C'est délicat. Tu ne veux pas faire quelque chose qui ne va pas être le bon choix pour ce titre. C'est une chanson tellement intime qu'elle doit être réussie à 100 pourcent ou alors il ne faut pas le faire. Même quand j'ai écrit les paroles, je me demandais si cela allait être fantastique et si les gens allaient comprendre ou alors si ça allait être désagréable. C'était soit l'une ou soit l'autre possibilité. Ou alors un sentiment mitigé. Quand nous avons terminé "Mother" nous étions tous en larmes. Ca a marché.

MI. A la fin du morceau, tu parles, ce qui rend ce côté puissant et rempli d'émotion.
Lita. Oui.

MI. Tu as commencé en 1976 avec les RUNAWAYS. Penses-tu être devenue une icône car à l'époque vous étiez les seules. Il n'y avait pas tellement de formations regroupant uniquement des filles.
Lita. Non, il n'y en avait pas. Aucun groupe de filles. Il y a avait les RUNAWAYS. Cherie Currie avait quinze ans quand elle a auditionné pour les RUNAWAYS. J'avais dix-sept ans et j'étais la plus vieille. Joan et moi étions les plus anciennes avec nos dix-sept ans. Nous étions très jeunes et nous n'étions pas encore des femmes. Nous étions le tout premier groupe de filles. Il existait peut-être un autre groupe quelque part mais je ne le connaissais pas.

MI. Qu'est-ce que tes parents ont pensé de ton choix lorsque tu as tout quitté pour faire du Rock ?
Lita. Mes parents m'ont aidé. J'ai eu la chance d'avoir de magnifiques parents avec lesquels on pouvait discuter et être soudés. Non pas des parents dont la fonction est d'être parent. Ils n'étaient pas divorcés. Ils sont restés ensemble. Je ne venais pas d'une famille brisée. Ils se sont aimés jusqu'à la mort. Ce n'est pas très commun de nos jours. Tu ne trouves plus ce genre de situation. Ils m'ont apporté leur soutien à 100 pourcent. Je n'aurais pas voulu être mère à cette époque. Mon père faisait du cirque et faisait les comptes. Ils étaient mes plus grands amis et mes plus grands fans.

MI. Penses-tu être une "précurseuse" ?
Lita. Oui, sans doute. Quand tu fais les choses et que tu prends une guitare à l'âge de douze ou treize ans, tu ne réalises pas encore ce que tu fais. Ce n'est pas un truc de filles. Ce n'est pas ce que font les filles en général. Je savais déjà que j'allais jouer du Heavy Metal. Tout le voisinage venait me voir jouer. Ce n'est pas quelque chose que j'ai calculé sous prétexte que je suis une fille, il ne fallait pas agir de cette manière. Je n'ai jamais pensé de cette manière. Quand tu es une petite fille, tu n'es pas supposée faire cela. C'est venu tout naturellement.

MI. Est-ce vrai qu'au début tu jouais de la basse ?
Lita. Oui c'est vrai, je jouais dans un groupe avant les RUNAWAYS et c'est comme ça que Kim Fowley m'a découverte.

MI. Kim Fowley pensait que tu étais bassiste à la base ?
Lita. Ils m'ont trouvée dans la rue. Il y avait une formation féminine et il me voulait comme bassiste. Kim Fowley m'a fait passer une audition et il était un peu ennuyé car il m'a dit que j'étais trop talentueuse ! [Rires]

MI. As-tu de nouveaux projets en tête ?
Lita. Il y a un album solo de prévu avec Cherrie Currie. Ce sont des chants de Noël que j'ai écrits avec mon guitariste. Il y a des duos et c'est dansant, c'est du rock. Je crois que vous allez aimer.

MI. C'est la première fois que tu collabores à nouveau avec un membre des RUNAWAYS ?
Lita. Non, les chansons étaient déjà écrites. Nous allions les enregistrer et je devais chanter aussi. Cherrie m'a appelée. Je lui ai demandé ce qu'elle faisait et si elle voulait venir me rejoindre. Elle devait prendre un avion pour l'Illinois et rejoindre la Californie. Son vol était prévu tôt et je lui ai demandé de venir me rejoindre directement de l'aéroport au studio pour enregistrer les titres. C'est ce qu'elle a fait. Tout s'est fait un peu à la dernière minute mais ça a fonctionné immédiatement. Elle a fait du bon boulot et les chansons sont merveilleuses.

MI. Qu'as-tu ressenti en enregistrant ces morceaux avec elle ?
Lita. Je les ai écoutés et jouer encore et encore. Tu as l'impression que ce sont deux amies qui se retrouvent après toutes ces années sans se parler ni se rencontrer. Ce sont deux vieilles copines qui jouent ensemble et c'est sur l'opus "Rock This Christmas Down". Nous étions deux petites filles stupides. C'était comme une explosion. A la fin de la chanson, nous riions en faisant sauter des bouteilles de champagne : super ! Je dirais que c'est un mid tempo entre AEROSMITH, VOLBEAT et après les choeurs sont plus dans l'esprit de chants de Noël avec des moitiés de riff rock 'n' roll.

MI. Est-ce que ce sont les prémices d'une réunion des RUNAWAYS ?
Lita. J'aimerais beaucoup, car je crois que nous en avons besoin. Je ne sais pas ce qu'il va se passer. Joan sort un nouvel album. Et elle possède le nom du groupe. Notre label Black Heart détient aussi le nom. Je ne sais pas si nous pouvons l'utiliser. De plus elle ne veut pas réunir les RUNAWAYS.

MI. Comment expliques-tu qu'après tant d'années il y ait encore des films, des documentaires à propos du succès des RUNAWAYS ? Es-tu surprise ?
Lita. Non parce que nous étions uniques. Nous étions des filles à part, nous étions prêtes pour créer un combo et Kim Fowley nous a réunies ensembles. Un de ses meilleurs projets.

MI. Que penses-tu du documentaire de Vicky Blue ?
Lita. C'est bon. Je ne me souviens pas de tout dans ce film pour répondre complètement à ta question. J'ai eu l'impression qu'elle avait raté quelque chose. Les gens ne se sont pas précipités pour aller voir ce film sur les RUNAWAYS ou en discuter. Tu entends parler des histoires de drogue et de sexe mais jamais de musique. En 2013/2014, c'est ce que je vais écrire dans mon autobiographie.

MI. Quand sortira ce livre ?
Lita. Je crois qu'il sera fini en mars et sortira à l'été 2014. Ce sera un livre autobiographique. J'ai retracé toute mon histoire depuis le début de mon enfance à maintenant : les RUNAWAYS, le lead de RUNAWAYS jusqu'à Lita Ford, mon mariage, mes enfants, mon divorce, ma carrière et mon retour à la musique en Californie et analysé le fait de tout recommencer.

MI. Pourquoi avoir attendu quinze ans pour effectuer ton grand retour ?
Lita. Je voulais éduquer mes enfants. C'était ma priorité numéro un. La musique est devenue secondaire et je suis revenue à la musique pour mes fans et le désir ardent de jouer de la guitare et du Rock. L'industrie de la musique a encore changé et c'est le moment de revenir.

MI. Un dernier mot pour les fans français ?
Lita. Je vous adore, vous me manquez et j'espère vous voir en 2014.

MI. Merci pour l'interview et au plaisir de te revoir en France...
Lita. Merci beaucoup et bonne soirée.


Ajouté :  Samedi 15 Octobre 2016
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Lita Ford Website
Hits: 2054
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 17/8/2017 à 05:32:54 en : 0,1675 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar