METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DISMEMBER (se) …
· ALL THE SHELTER…
· OBITUARY (usa) …
· ARMORED SAINT (…
· NARVAL (FRA) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· MONSTER TRUCK (…
· MESHUGGAH (se) …
· VANDEN PLAS (de…
· AFTER FOREVER (…
· NASUM (se) - No…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 84 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NORDJEVEL (no) - Nordjevel (2016)






Label : Osmose Productions
Sortie du Scud : 14 janvier 2016
Pays : Norvège
Genre : Black Metal
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 45 Mins





C'est durant l'été 2015, et plus précisément à Ostfold, que Jorn "Nord" Oyhus (guitare et basse, ex-ECHOES OF SANITY) et son compère Doedsamiral (SVARTELDER, DOEDSVANGR) ont fondé NORDJEVEL. Ce nouveau rejeton du Metal extrême a beau être originaire de Norvège, ne vous méprenez pas : c'est bien du Black Metal suédois dont NORDJEVEL semble issu. Ce n'est pas un hasard si Fredrik Widigs – actuel batteur de MARDUK – a rejoint les rangs de NORDJEVEL. Outre le quatuor mené par Morgan Hakansson, on citera deux autres Légendes du Black suédois comme influences évidentes : DARK FUNERAL et DISSECTION. Les Trois Ténors du genre, en fait...

De ce fait, on pardonnera volontiers à NORDJEVEL le manque d'originalité, car il évolue artistiquement au sein d'un genre qui a déjà montré ses limites. De MARDUK, NORDJEVEL emprunte cette violence inouïe provenant d'une batterie infernale et de parties rythmiques dignes des cultissimes Nightwing et Panzer Division. Quand ce ne sont pas ces tremolos endiablés ("The Shadows Of Morbid Hunger"), ce sont ces accords méphistophéliques bien familiers ("Sing For Devastation", "The Funeral Smell", "The Shadows Of Morbid Hunger") que l'on adule. D'autant que la première partie de l'album accouche de riffs souvent joués dans les graves, en particulier lorsque la batterie de Widigs se calme un peu, et qui rentrent dans le crâne telle la voix caverneuse du Démon... Preuve en est avec le premier titre, "The Shadows Of Morbid Hunger" qui, passé le souffle épique des Vents du Nord, ne sortira jamais de votre esprit.

Bien servi par une production très claire, NORDJEVEL peut ainsi varier les tortures... et nourrir la Bête immonde de mélodies menaçantes, diaboliques ("Sing For Devastation", "Blood Horns", "Denne Tidløse Krigsdome"), voire même, par instants, marquées par une sombre mélancolie ("Når Noen Andre Dør", "Djevelen I Nord" et surtout la magnifique et apocalyptique "The Funeral Smell"). Sans parler de ces arpèges à peine électrisées mais tout aussi perverses, si chères à un certain Jon Nödtveidt... Depuis les chefs d'œuvre de DISSECTION (The Somberlain) et DARK FUNERAL (The Secrets Of The Black Arts), votre serviteur n'avait plus entendu un tel déluge d'appels au Malin. Tout Nordjevel résonne comme une ode à la gloire de Satan et dans la mesure où NORDJEVEL ne retient que la substance essentielle de ses inspirations, il ne tombe pas dans le piège de l'ennuyeuse linéarité, ce qu'on pourrait parfois reprocher à ses Glorieux Ainés (en particulier DARK FUNERAL).

Ce fascinant trio se voit renforcé par l'aide de Nagash (ex-DIMMU BORGIR) qui vient poser quelques voix, d'abord sur "Djevelen I Nord", puis sur le plus épique et surprenant "Norges Sorte Himmel". Et pour être franc, sa présence n'avait rien d'indispensable tellement NORDJEVEL se suffit à lui-même. Outre ce Doedsamiral qui s'époumone avec haine et vocifère à tout va, chaque membre semble complètement possédé (summum de la performance ultime : "Blood Horns" et ses relents Thrash). Mais alors ce batteur, putain, ce batteur... Pour revenir à ce titre atypique "Norges Sorte Himmel", on en retiendra ceci : en dépit d'une intro épique avec piano et guitares très travaillées, malgré quelques ambiances triomphantes à la DIMMU BORGIR (tiens, tiens, voilà Nagash...) et une assise à la fois lourde et trépignante, NORDJEVEL glisse peu à peu dans les abîmes du Black Metal vicieux qui lui est cher.

Et pour ceux qui veulent se procurer l'édition limitée de Nordjevel, c'est la reprise de SLAYER, "Raining Blood", qui clôt l'album avec autant de démence que le reste. Une raison de plus d'écouter ce disque au moins 666 fois de suite.



Ajouté :  Dimanche 30 Avril 2017
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Nordjevel Website
Hits: 908
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/9/2017 à 08:52:31 en : 0,0978 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar