METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· LES RAMONEURS D…
· BRAINSTORM (de)…
· JACK DOUGLAS (u…
· TEXTURES (nl) -…
· MALMONDE (FRA) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SWANS (usa) - L…
· THE DILLINGER E…
· ORPHANED LAND (…
· HELL ON EARTH -…
· GLENN HUGHES (u…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 79 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

STAAR (FRA) - D'Où Nous Allons Vers Où Nous Sommes (2015)






Label : Azermedoth Records
Sortie du Scud : 16 juin 2015
Pays : France
Genre : Black Metal
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 52 Mins





"Plus jamais ça", qu'ils disaient, de leurs voix sonnantes et trébuchantes. Pourtant, c'est comme si l'histoire se répétait inexorablement. Je ne vous parle pas de cette sensation de déjà-vu, de ce flash qu'on a tous un jour ou l'autre ressenti, nous faisant croire qu'on vit un moment déjà vécu. Relisez-bien, je vous parle d'un évènement qui se répète, un peu comme un président qui est réélu, ou comme un joueur de tennis qui remporte deux fois le même tournoi du Grand Chelem. Après avoir sorti en 2011 son premier album puis avoir délibérément fait le choix de la discrétion (pour ne pas parler d'anonymat), les strasbourgeois de STAAR ont fait en 2015 leur grand retour, aussi peu remarqué que leur grande arrivée. Ce n'est pas qu'on s'en lasse, c'est qu'il est simplement dans la nature de ce duo de préparer son propos durant de longues années, d'exprimer son discours l'espace d'un brûlant album, puis de retourner dans les ténèbres d'où il vient avant d'en ressortir le jour où ils auront à nouveau des choses à raconter. Histoire peut-être de ne pas parler pour rien dire, comme 90 pourcent de ses congénères Black métalleux.

De STAAR, on ne sait toujours pas grand-chose, sinon que leur musique intransigeante avait ce besoin récent de se libérer de ses carcans. Il en résulte D'Où Nous Allons Vers Où Nous Sommes, un second album complexe et frontal, plus mature et travaillé que le premier sans pour autant perdre de son essence radicale. Concernant le visuel, la photographie de Thomas (chant, paroles et claviers) est toujours à l'honneur. Exit les débris métalliques entassés dans une arrière-cour et vecteurs de tétanos, place aux racines et à une végétation morte, dans des tons sépias sentis, sublimés par un digipack qui en fait de facto un très bel objet de collection pour puristes. Il est à noter également que, contrairement à leur premier album éponyme, aucun booklet ni aucuns crédits ne complètent l'objet, peut-être plus par souci de placer l'institution STAAR au-dessus des personnes que d'entretenir le mystère autour de leur identité.

Dans le prolongement direct dudit premier album, D'Où Nous Allons Vers Où Nous Sommes ouvre le bal par "Amertume Du Temps Passé", et déjà, on remarque sans trop avoir à fouiller que si le thème principal de Staar (2011) était la guerre, celui de cet opus se raccorde de multiples façons au temps, ou à la notion du temps. Un concept moins abrupt, plus spirituel, qui atteste de l'évolution d'un groupe en ayant fini avec sa phase de révolte. Même s'il ne s'agit là que d'une piste d'ambiance introductive, elle nous renvoie sans autre forme de procès à ce que sera ce second opus : une succession de morceaux crus et travaillés, auréolés de quelques interludes planants, le tout racontant une histoire d'une limpide homogénéité. Les neuf minutes du "Silence De L'Oubli" défileront comme deux pendant que le "Fou Clairvoyant" vous surprendra avec sa cassure rythmique nette et farfelue à 1'20, ouvrant la voie à un nouveau déferlement de colère. Les aspérités brutales et rugueuses de la musique de STAAR ne sont clairement plus à démontrer. Elles collent bien malgré elles une étiquette "Raw Black Metal" à ce brûlot, qui se distingue une fois encore de la masse par son côté artisanal et "roots" (pour rappel, le duo s'est attaché les services d'une boîte à rythmes et a enregistré toutes les pistes sur un dictaphone à cassette qu'on pourrait volontiers confondre avec un répondeur ou un écoute-bébé). Par contre, ce qui est plus surprenant, c'est la quantité de passages instrumentaux et d'ambiances présents sur le disque. "L'Abîme Du Temps", au travers de vagues de claviers larmoyants, décrit une lente et paisible agonie un peu avant que "Nostalgie" ne vienne conclure l'oeuvre du duo de façon singulière : 11 minutes et 30 secondes d'une musique lumineuse et froide, un fabuleux chant du cygne pour un album qui n'aura eu de cesse de jouer avec le thermostat de l'auditeur, lui faisant ressentir le chaud volcanique d'un Black Metal en fusion et les engelures douloureuses de pistes atmosphériques, lancinantes et glaciales.

Solide et pourtant tellement fragile, D'Où Nous Allons Vers Où Nous Sommes signe une évolution évidente dans la carrière du duo strasbourgeois. Pas une évolution artistique, pas une évolution dogmatique, mais une vraie descente en rappel dans les profondeurs de l'âme humaine, où la lie se mêle à la tourbe et aux vapeurs inflammables. On patauge, on suffoque, puis STAAR nous prend la main, nous sort des sables mouvants avec un rictus de compassion avant de nous y replonger brutalement, sans l'ombre d'une lueur de vie dans le regard. Il aura fallu attendre cinq ans pour que le groupe daigne repointer le bout de son nez, fort de deux questions auxquelles, sans le vouloir sincèrement, dans la vie de tous les jours, nous cherchons en vain des réponses...

Où allons-nous ?
Où sommes-nous ?



Ajouté :  Vendredi 21 Avril 2017
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Staar Website
Hits: 1014
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/9/2017 à 10:50:57 en : 0,1011 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar