METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· KAMELOT (usa) -…
· TANK (uk) - Cli…
· MAROON (de) - T…
· DIABOLO SWING O…
· IRREPRESSIBLE W…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· CONVERGE (usa) …
· MARILLION (uk) …
· METALLICA (usa)…
· MACHINE HEAD (u…
· ENTOMBED (se) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 95 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

MOONREICH (FRA) - Pillars Of Detest (2015)








Label : Les Acteurs de l'Ombre Productions
Sortie du Scud : 19 septembre 2015
Pays : France
Genre : Black Metal
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 49 Mins





Pour les néophytes du BM à la française, MOONREICH n'est rien d'autre que le one man band de Weddir, tout du moins en studio, lorsqu'il n'est pas accompagné par son groupe sur scène.
Les OMB, dans le Black, on connaît. Après tout, la misanthropie affichée par les habitués du circuit justifie cette recherche de solitude créative, l'inspiration restant dès lors une affaire personnelle qu'on ne partage avec personne.

Weddir ne fait pas exception à cette règle, et mène sa barque depuis 2008, avec une poigne remarquable, puisqu'il atteint aujourd'hui le cap très respectable du troisième longue durée, presque sans jamais répéter les sempiternelles mêmes recettes.
Nous connaissons MOONREICH depuis le premier EP, Zoon Pollution, sorti en 2009, mais ce sont surtout ses deux premiers LP qui ont marqué les esprits d'un BM violent et dans une veine suédoise, Loi Martiale en 2011 et Terribilis Est Locus Iste deux ans plus tard.
La méthode était limpide, une attaque franche et puissante, dans la veine d'un MARDUK, qui reste une des références absolues de l'auteur, et avouons que dans le domaine, Weddir faisait preuve d'un admirable savoir faire.
Mais tout comme son maître à penser Morgan, épaulé depuis 2004 par Mortuus, le francilien a choisi la voie de l'évolution, et son dernier né n'est pas sans rappeler les dernières oeuvres des suédois, dans son désir de tempérer la violence la plus crue d'ambiances Heavy très glauques et sombres. Grand bien lui en a pris, puisque de ce côté la aussi, la variété de ton lui sied à merveille...

Si Pillars Of Detest n'a pas l'aura d'un Rom 5:12 ou d'un Serpent Sermon, il est suffisamment aéré pour susciter un grand intérêt chez les fans de BM qui ne supportent plus le statisme. Weddir à travaillé sa copie, et la rend d'une noirceur absolue, frisant même le génie malsain de ses icônes en plusieurs occasion. Si la fond n'a pas changé, la forme s'est adaptée à un désir d'évolution indéniable, ce qui rend ce LP assez fascinant même si encore un peu classique dans la démarche.
Aucune critique majeure à formuler, bien au contraire. Ce classicisme formel débordant sur un cadre plus libre et vaste est d'intérêt, et toutes les pistes sont loin de tout maniérisme crispant, parvenant même en certaines occasions à provoquer des sensations épidermiques. L'exemple le plus frappant en étant "Death Winged Majesty", sur lequel le chant de Weddir adopte les inflexions de Mortuus, tandis que l'instrumental se pose en croix inversée médiane entre le rigorisme de MAYHEM et la brutalité occulte de MARDUK. On peut aussi y sentir quelques effluves putrides de DEATHSPELL OMEGA, spécialement dans cette suggestion macabre qui enveloppe les ambiances dans un linceul harmonique. Mais c'est assurément le morceau phare de cette ultime livraison qui pourtant n'en manque pas.

Certes, l'homme a tendance à tomber dans certains automatismes de composition et d'interprétation qui peuvent crisper les plus exigeants. Les parties de guitare semblent axées autour d'une tonalité d'ensemble, et quelques breaks sont encore un peu prévisibles, puisque imbriqués de façon similaire entre certains morceaux.
Mais en dépit de ces critiques de fond, l'ensemble du disque regorge de bonnes trouvailles, et d'une versatilité qui ne nuit en aucun cas à l'homogénéité.
Si décidemment cette patte MARDUK est très marquée, certaines interventions savent s'en dégager avec beaucoup d'intelligence, ou du moins, la mâtiner d'autres influences moins repérables. Ainsi, si "Freikorps" ne renie en rien les leçons inculquées par Morgan, quelques arrangements épars et plutôt Heavy permettent d'éviter avec grâce l'écueil du plagiat.

Et c'est bien dans ces "astuces" de composition que Weddir trouvera son salut et son indépendance. En témoigne l'efficacité de "Pillar Of Detest - World Shroud" qui débute sur un riff tonitruant et accrocheur, avant de sombrer dans une violence admise et déclarée. Certes, les plans rythmiques ont un air de déjà entendu un peu plus tôt, mais employés dans un cadre idoine, ils trouvent enfin un écho à leur puissance qui permet à ce morceau de décoller un peu plus haut, et ce, même si le chant singe de plus en plus les tics vocaux de Mortuus, notamment ces fins de vers vomis d'un cri étouffé dans la gorge.

A dire vrai et pour synthétiser cette analyse, la force de Pillars Of Detest réside dans cette volonté progressive qui pousse les chansons à aller chercher plus loin que les simples plans efficaces de surface son essence. Les titres les plus développés sont d'ailleurs la plupart du temps les plus fertiles en idées porteuses, et si Weddir puise dans son passé l'impulsion dont il a besoin, il a su avec ce troisième effort adapter la férocité de ses deux premiers à un contexte plus "mûr" dirons nous, ce qui lui ouvre un certain nombre d'issues pour l'avenir.
Bien sur, comme vous l'avez constaté, l'essai n'est pas encore complètement transformé. Mais à l'écoute de "Long Time Awaited Funeral", durant lequel MOONREICH devient enfin une entité plus complexe en se livrant à un métissage d'influences (principalement dans cette coda finale presque Post Black dans ses harmonies), on sent que si la mutation de la créature n'est pas encore complète, il est fort possible que dans un avenir proche elle puisse rivaliser en terme d'ingéniosité et d'efficacité avec les principaux prédateurs du genre.

En attendant ce jour, Pillars Of Detest reste une offrande très solide de la part de MOONREICH, qui commence petit à petit à se dégager de l'ombre dans laquelle son admiration pour les ténors de l'obscurité l'avait plongé.

Le quatrième LP sera peut être le bon, mais les efforts sont encourageants.



Ajouté :  Dimanche 03 Juillet 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Moonreich Website
Hits: 2662
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 18/11/2017 à 07:32:16 en : 0,1316 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar