METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DISBELIEF (de) …
· NOCTURNAL RITES…
· COLLAPSE 7 (at)…
· WATAIN (se) - E…
· SIGIS (FRA) - M…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· CARNIVAL IN COA…
· BEHEMOTH (pl) -…
· PAIN (se) - La …
· SEPULTURA (br) …
· SUICIDAL TENDEN…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 67 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

# # XML_node.objet # # This object is an XML node representation # # /- name (string) # xml_node --- attributes (array) # \- children (array) or value (string) class xml_node { var $name; var $attributes = array(); var $children = array(); var $value = ""; function xml_node($name,$attributes,$children=array(),$value="") { $this->name = $name; if (is_array($attributes)) { $this->attributes = $attributes; } $this->children = $children; $this->value = $value; } } # # xml_tree class # # This object parses an XML stream and offers a tree composed by xml_nodes # class xml_tree { var $xml_stream; var $current_node; var $root_node; var $index; var $value; function xml_tree() { $this->root_node = new xml_node("__ROOT_NODE",array()); $this->current_node = $this->root_node; } function add_tree($xml_stream) { # Managing the parser $this->xml_stream = $xml_stream; $xml_parser = xml_parser_create(); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_CASE_FOLDING,0); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_SKIP_WHITE,1); if (!xml_parse_into_struct($xml_parser,$this->xml_stream,$this->value,$this->index)) { xml_parser_free($xml_parser); die("XML Parse error"); } xml_parser_free($xml_parser); # Now, $this->value and $this->index are informed, we can use the get_node methode. $tab_result = $this->get_node(0,count($this->value) - 1); $this->root_node->children[] = $tab_result[0]; $this->current_node = $this->root_node; } function get_node($index_start,$index_stop) { #echo "


\n"; #echo "GET-NODE($index_start,$index_stop)
\n"; # What we are going to return is an array of xml_nodes $return_tab = array(); # depth is only here to check if everything is all right $tab_node = $this->value[$index_start]; $depth = $tab_node["level"]-1; # Now we have to be sure we do not forget a single node for ($index = $index_start;$index <= $index_stop;$index++) { #echo "\$index = $index
"; # get the current node $tab_node = $this->value[$index]; # what type of node is it ? switch($tab_node["type"]) { case "complete" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth+1) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud complet $index, niveau $depth + 1 au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Noeud complet trouvé position $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n"; # Easy one, no children to manage, only a value... $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],"",$tab_node["value"]); break; case "open" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth +1 ) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud ouvert $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } # Open tag, we re-use this methode to return its children # Where is the correspondong close tag ? $node_index = $this->index[$tab_node["tag"]]; $flipped_node_index = array_flip($node_index); #echo "This ".$tab_node["tag"]." is at coords ".$flipped_node_index[$index]."
"; $i=1; do { $next_index = $node_index[$flipped_node_index[$index] + $i++]; $next_tag=$this->value[$next_index]; } while ($next_tag["level"]!=$tab_node["level"]); #echo "Ouverture de noeud détectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n   Parcours jusqu au $next_index
\n"; # good, we can now instanciate our node $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],$this->get_node($index+1,$next_index),""); # As we called the get_node methode, we are sure that nodes have been parsed to the corresponding close tag $index = $next_index; break; case "close" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth ){ die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud fermé $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Fermeture de noeud detectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."

\n"; # This ugly thing is useless because reaching a close tag means that $index==$index_stop but who knows ? =) # it will be skipped soon $index = $index_stop; break; default: die("Erreur de type de TAG non déterminé :'".$tab_node["type"]."'"); } } # We are out ... returns the array with collected children... return ($return_tab); } # this function browse the xml tree and set the current node to the selected node function give_node($path) { if ($path[0]=="/") { $current_node=$this->root_node; $path=substr($path,1); #echo "ABSOLUTE PATH GIVEN=$path
"; } else { $current_node = $this->current_node; } #echo "PATH GIVEN=$path
"; $tab_path = split("/",$path); foreach ($tab_path as $node_expr) { #echo "STUDYING EXPR='$node_expr'
"; $node = $current_node; $expr_tab = split("\?",$node_expr); $node_name = $expr_tab[0]; $attr_tab = 0; if (count($expr_tab)>1) { ##echo "TROUVE AU MOINS UNE CONDITION SUR LES ATTRIBUTS...
"; $attr_expr_tab=split(",",$expr_tab[1]); $attr_tab=array(); foreach($attr_expr_tab as $attr_expr) { $attr_split_expr=split("=",$attr_expr); $attr_tab[$attr_split_expr[0]]=$attr_split_expr[1]; } } $last=0; foreach ($node->children as $children) { #echo "COMPARING WITH '$children->name'
"; if ($children->name == $node_name) { ##echo "TROUVE NOEUD CORRESPONDANT $node_name
"; if (is_array($attr_tab)) { $node_attributes = $children->attributes; foreach ($attr_tab as $key=>$value) { if ($node_attributes[$key] == $value) { #echo "ATTRIBUTE & CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last = 1; } } } else { ##echo "CHILD=".$children->name."
"; #echo "CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last=1; } } if ($last) { break; } } if (!$last) { #echo "PATH ERROR $node_name
"; #die("MMmmmh It seems that this file is not a DIA XML format...sorry..."); return 0; } } return $current_node; } function browse_tree($path) { $node = $this->give_node($path); if (is_object($node)) { $this->current_node = $node; return 1; } return 0; } # this method dumps an html representation of the xml tree function xml_show($node = "",$level=0,$last=0) { if ($node=="") { $node=$this->root_node; } if (!is_object($node)) { die("ERROR : node is not an object"); } $line=""; for($i=1;$i<=$level;$i++) { if ((i==$level-1) and ($last)) { $line.="      "; } else { $line.="     |"; } if ($i==$level) { $line.="`-"; } } $line.=$node->name; #echo $line; $line.="".count($node->children).""; if (count($node->children)==1) { $line.=" (".$node->value.")
\n"; echo "$line"; } else { $line.="
\n"; echo "$line"; $i=1; foreach($node->children as $children) { if ($i==count($node->children)) { $this->xml_show($children,$level+1,1); } else { $this->xml_show($children,$level+1); } $i++; } } } #END_CLASS }

THENCE (fi) - We Are Left With A Song (2016)






Label : BlackBay Productions
Sortie du Scud : 27 mai 2016
Pays : Finlande
Genre : Progressive Art Rock
Type : Album
Playtime : 7 Titres - 51 Mins





"Nous sommes à l'aube du plus grand changement de l'humanité. N'est-ce pas l'année pour laquelle l'horloge cosmique va repartir à zéro jour et zéro espoir ? Les plus grandes questions de notre époque cherchent des réponses dans le passé. Nous devons faire face à une complexité tragique, la disparition des espèces... ou autre chose ? THENCE est quelque chose comme ça. Pour ressentir l'ambiance du monde qui nous entoure"

Avec un tel préambule, vous pouvez vous attendre à tout. C'est suffisamment éloquent pour évoquer des univers différents, mais trop opaque pour que l'on puisse les deviner.
Black Metal ? Industriel ? Dreamgaze ? Progressif ?
Vous avez le choix, mais je vous conseille de suite d'occulter les deux premières possibilités. Il est éventuellement faisable d'associer les deux dernières à l'identité de THENCE, mais après écoute de ce deuxième album qui intervient treize ans après la création du groupe, le doute subsiste. Qu'avons-nous vraiment écouté ? Je pense que la réponse est simple, et se trouve dans le petit laïus délicatement sci-fi que je vous ai posé en préambule.
Pour obtenir la clé de l'énigme, il faut que le futur se tourne vers le passé...au risque de ne pas exister. Car le duo THENCE est à la fois l'Alpha et l'Omega, la naissance et la mort, et se situe aussi quelque part entre les deux.
Mais surtout, loin, très loin de tous les autres...

Le groupe/concept a été créé en 2003 par Juha Sirkkiä (Chant, guitare, basse, claviers, piano et harmonica), mais les occupations externes des autres membres du groupe ont fait que ce second album du projet n'a vu le jour qu'en 2016.
C'est en 2011, une fois la participation d'Erno Räsänen (batterie, 12 cordes) entérinée que l'affaire a vraiment décollé. Avec These Stones Cry from the Earth, premier effort fort remarqué.
Décoller. Le terme est faible. A se demander si le duo évolue encore dans notre stratosphère...

Tout ce qu'il nous reste, c'est une chanson. Titre idoine et murement réfléchi, puisque ce LP même découpé en chapitres s'appréhende comme une globalité, une symphonie unique. Si These Stones Cry From the Earth, le premier LP fut conçu comme une seule piste de presque une heure de musique, son successeur s'autorise le découpage, mais garde le même fondamentalisme de cohérence, et privilégie les interventions amples. Je comprends que ça puisse effrayer les plus conformistes et habitués des formats Pop, mais une fois immergé dans l'océan d'idées qui déferle dès les premières secondes écoulées, la prise de conscience est totale, et l'expérience astrale entamée. Et pour une expérience, c'en est une...
Qu'est-ce que THENCE au juste ? De la musique, et rien d'autre. Quelque chose qui échappe totalement aux carcans de genres, et qui se délecte de cette liberté. On trouve dans la richesse artistique du duo des éléments de Metal, de Pop, de Dreamgaze, de Rock, d'Alternatif, mais aussi de Trip-Hop, de musique électronique, le tout traité de façon progressive et évolutive.

Je pourrais jeter des noms à la volée, pour mieux vous permettre d'appréhender le voyage avant de l'avoir entamé... Des noms aussi complémentaires qu'opposés, tels que ceux de PINK FLOYD, THE GATHERING, MASSIVE ATTACK, TEA PARTY, OPETH, MUSE, VATTNET VISKAR, et même les plus récents ANT MILL pourquoi pas, puisque les deux ensembles possèdent la même liberté d'approche, débarrassée des chaines contraignantes de catégories bien définies à l'avance...

Il est en même temps aussi facile de réduire We Are Left With A Song à sa globalité, tout comme son prédécesseur, que de détailler un peu son contenu. Mais puisque ses auteurs l'ont voulu ainsi, je me dois de respecter leur choix sans pour autant vous aiguiller vers un segment plutôt qu'un autre, ni les décortiquer...

Je pourrais dire à la rigueur qu'on s'approche parfois dangereusement de la perfection ultime, comme sur le merveilleux "Pursue", qui laisse flotter dans l'air un saxophone qui s'époumone au-dessus des nuages, dans des arrangements totalement 80's, soudain bousculés par une basse énorme qui envahit l'espace... Dans ces instants de grâce et de beauté pure, THENCE survole les clivages, et fait un signe de la main au Metal qu'ils regardent disparaître au loin, et de fait, prennent le risque de s'aliéner une partie de leur public... Mais lorsque le splendide et épuré solo intervient, ce même public revient dans le giron des deux musiciens, la bouche ouverte et l'air hagard...
PINK FLOYD et DREAM THEATER main dans la main ? C'est une image qui me plaît, mais Dieu que ce morceau est grandiose...

La musique a été jouée telle quelle, et enregistrée au fur et à mesure... Ça semble simple et évident écrit comme ça, mais lorsqu'on comprend à quel point elle est simple et complexe à la fois, la performance laisse ébaudi. "Oars In Our Hands" qui suit immédiatement le chef d'œuvre dont je viens de parler, est ce genre de musique qu'on ressent, et qu'on n'imagine pas jouée dans des conditions live, mais plutôt peaufinée à l'extrême en studio, comme les BEATLES bichonnaient leur Sgt Pepper.
Une entame très abrasive, et puis une suite pas du tout logique qui l'est pourtant, et qui entrecroise les mondes abstraits de Devin Townsend et RUSH, introduits dans la sphère THE GATHERING. Riff immense et pluriel, chant éthéré, nappes de claviers et arrangements sophistiqués... Pourrait-on appeler çà du Dream Metal sans en faire trop ?
Je ne sais pas, mais j'ose. A ce moment précis, c'est l'appellation la plus parfaite.

Et si le rêve se termine justement par une prise de conscience ("Life Will Get You Eventually"), la musique elle ne s'ancre pas plus dans le réel et reste onirique, aventureuse, évolutive et concentrique, tout en déliant ses nappes de synthé sur une rythmique mouvante...
Un crescendo en forme de sortie du sommeil, une puissance qui devient de plus en plus palpable...et retour aux origines.
Ces origines, "I Burn The Day, The Ghost", c'est justement le départ de tout. Un up tempo efficace, souligné encore une fois par cette basse à la Geddy Lee, et un faux refrain qui vous emporte ailleurs... Mais à quoi bon parler quand il suffit d'écouter ?

Je pourrais parler d'achèvement, je pourrais parler d'un futur qui n'existe pas encore mais que les THENCE ont pourtant figé à partir de leur passé et du nôtre.

Je pourrais parler d'une rivière de diamants qui coule le long de berges stériles. D'un pays où il ne pleut jamais, ou la nuit n'existe que par intermittence, lorsque vous fermez les yeux.
Mais je ne dirai rien puisque mes mots sont insignifiants eut égard à cette chanson que le groupe nous a laissée. Une longue chanson, presque une vie de souvenirs. Et pourtant, tout ça ressemble à une photo encore floue que peut-être, les enfants de demain pourront admirer.



Ajouté :  Samedi 11 Juin 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Thence Website
Hits: 1604
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/9/2019 à 16:36:46 en : 0,1931 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar