METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· IMPALED NAZAREN…
· ICED EARTH (usa…
· BRENNUS MUSIC (…
· NAPALM DEATH (u…
· DRAGONFORCE (uk…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· PAIN (se) - Div…
· SOIREE M & O OF…
· DORO (de) - Alh…
· BEHEMOTH (pl) -…
· ICED EARTH (usa…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 96 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

TED POLEY (usa) - Beyond The Fade (2016)








Label : Frontiers Records
Sortie du Scud : 13 mai 2016
Pays : Etats-Unis
Genre : Melodic Rock
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 46 Mins





Ted POLEY. Le genre de nom qui se pose là et qui réveille à ma mémoire des souvenirs chéris. Pensez donc, l'homme a fait partie/fait partie de deux de mes groupes préférés...
D'un côté, sa vraie carrière au sein des excellents DANGER DANGER, de l'autre, des prémices dans les magiques PROPHET, dont le Cycle Of The Moon (Ok, il n'en faisait pas partie mais bon...) tourne toujours en boucle dans mon lecteur perso. Ah et bien sûr, n'oublions pas sa propre carrière solo...
D'ailleurs, parlons-en.
Nous n'avions plus trop de nouvelles en solitaire du bonhomme, du moins pas depuis l'enchaînement rapide de Collateral Damage et Smile en 2006/2007, et d'ailleurs, il faut chercher l'origine de ce troisième opus on his own un peu plus près dans le temps, vers... 2014.

Alors que DANGER DANGER connaissait un succès foudroyant on stage au Frontiers Rock Festival de Milan, le DA du label italien et le chanteur US commencèrent à réfléchir à une suite possible à l'histoire de Ted. Débuta alors la préparation du nouveau chapitre en embringuant dans l'odyssée le producteur Alessandro Del Vecchio (HARDLINE, EDGE OF FOREVER) et quelques musiciens pour solidifier le projet, et un an plus tard, Ted vint mettre la touche finale à cet album en enregistrant les dernières parties vocales en Italie.
Et quelques mois plus tard, le voici enfin, ce Beyond The Fade tant attendu par les fans, qui ne décevra personne et qui se place d'ors et déjà parmi les meilleures réalisations du fantastique vocaliste.

Mais qu'en dit-il lui-même ?

"Je suis ébahi de la façon dont cet album s'est construit...je pense que si je devais le résumer en une formule, je dirais... "C'est énorme !". Mon ami et producteur Alessandro Del Vecchio a réussi à retranscrire ma vision sonore sur bandes, et aucun de mes souhaits n'était impossible à réaliser pour lui, puisqu'il voulait aussi enregistrer "l'album solo ultime de Ted Poley". Et il y est parvenu... Je veux dire, tu peux pratiquement me voir sourire quand tu m'entends chanter ! C'est comme un délicieux gâteau musical !"

Difficile d'être plus enthousiaste à propos d'une collaboration... Mais si le dithyrambe est le passage obligé d'un artiste en pleine période de promotion, il faut admettre que le sociable et attachant Poley n'a pas éclairci le tableau. Il rayonne en effet déjà d'un Hard Rock mélodique de classe A, comme une Mercedes AOR/Rock de grand luxe. Alessandro et lui-même ont fait polir les chromes, briller les cuirs, et surtout, laissé le moteur en l'état pour l'écouter rugir et ronronner sans avoir besoin de le gonfler. Ce qui nous offre au final un disque exemplaire qui va faire se pâmer les amateurs de Rock couillu mais tendre, qui n'hésite pas à faire trembler les amplis ou à faire fondre les âmes sensibles... Brûlots endiablés, radiophonie exemplaire, ballades sensibles, le tableau est complet et présente un paysage de rêve à la flore luxuriante et au ciel absolument dégagé.

Nous connaissons tous le talent vocal hors norme de Poley. Nul besoin de revenir là-dessus, fan de DANGER DANGER ou pas. Mais lorsque celui-ci est sublimé par des compositions impeccables et ciselées, il atteint une apogée qui effectivement, le confine à l'euphorie. Ted n'a pas menti en précisant qu'on pouvait l'imaginer heureux en studio, puisque Beyond The Fade respire la joie de vivre et de jouer, et ce, sur toutes les pistes sans exception.

Pour en avoir un aperçu sans vous immerger complètement dans l'album, testez l'enchaînement diabolique et versatile "The Perfect Crime" et "Stars".

La première est une ballade entonnée de concert avec la belle ISSA, habituée à partager le micro, qui rappelle les plus belles collaborations des eighties, et qu'on aurait pu retrouver sur l'OST d'un film comme Top Gun ou n'importe quelle autre pellicule emblématique de la décennie.
Quant à la seconde, c'est le patron parfait pour tailler dans la soie et le cuir un hit AOR/Hard mélodique de toute splendeur.
Up tempo qui donne des fourmis dans la gorge et les pieds, mélodie accrocheuse comme le souvenir d'un amour d'adolescence et refrain qui tombe à pic. Plus qu'une réussite, c'est une démonstration de savoir-faire, un abécédaire du style, et quelque part, une forme de perfection.

Le souci, c'est que cette même perfection est plus que touchée du doigt, puisque Ted semble lui serre la main à chaque intervention.
Outre la production exceptionnelle de clarté et de puissance de Del Vecchio, qui a véritablement chouchouté son ami vocaliste, il convient de souligner le travail des musiciens qui ont sorti leurs tripes et mis leur âme sur la table pour servir les parties instrumentales les plus spontanées de leur carrière.
Alors, ça déroule. Mais dans le genre festival de Cannes pour la remise d'une palme d'or. Onze morceaux, pas de rab mais pas de surplus inutile, c'est de l'orfèvrerie, rien de moins.

Un peu de JOURNEY, pas mal de DANGER DANGER évidemment, et surtout, de l'allant, de l'euphorie, du bonheur.
Tiens, "Higher", ça ne vous donne pas la banane ça ? Moi si, et c'est loin d'être le seul exemple.

Même les morceaux en demi-teinte sont extraordinaires de finesse, à l'instar du semi acoustique "Where I Lost You", qui une fois de plus étale un refrain de grande valeur sur fond de rythmique au groove entêtant.
On parle un peu de la mise en jambes ? Si elle débute par un compte à rebours, n'y voyez surtout pas une coïncidence, mais plutôt un avertissement. "Let's Start Something" est le genre d'entame qui met tout de suite dans l'ambiance avec son leitmotiv "Don't Stop Believin'" qui n'a pas à rougir d'une comparaison avec le titre homonyme des JOURNEY.

Et puis ça continue comme ça, sans interruption. On passe par le nostalgique des 80's ' "We Are Young" qui a de quoi foutre les boules aux mecs de LOCAL BAND, avec son ambiance à la FOREIGNER/TORONTO, pour finir sur la doublette "Sirens" qui carbure au super et "Beneath The Stars" qui se laisse aller à un progressif/Fm troublant de sincérité et d'émotion. Clavier subtil, voix une fois de plus à fleur de peau, harmonies célestes, et percussions qui montent en pression...

Le meilleur album de Ted POLEY en solo ? Certainement, en tout cas, l'homme n'a jamais déçu, et ça ne risque pas d'arriver, tant qu'il sortira des albums de la trempe de Beyond The Fade...

Un disque qui devrait remplacer le Prozac ou le Xanax sur les ordonnances médicales. Un disque qui sourit et nous injecte une bonne dose de joie de vivre. Un concentré de Ted Poley en somme.



Ajouté :  Samedi 11 Juin 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Hits: 1686
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 06/12/2019 à 09:07:24 en : 0,0656 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar