METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NIBURTA (hu) - …
· THE DILLINGER E…
· FLEXA LYNDO (be…
· ...AND YOU WILL…
· SHARGATH (be) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SIDILARSEN (FRA…
· HELLFEST OPEN A…
· ORPHANED LAND (…
· WITHIN TEMPTATI…
· NIGHTWISH (fi) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 86 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

# # XML_node.objet # # This object is an XML node representation # # /- name (string) # xml_node --- attributes (array) # \- children (array) or value (string) class xml_node { var $name; var $attributes = array(); var $children = array(); var $value = ""; function xml_node($name,$attributes,$children=array(),$value="") { $this->name = $name; if (is_array($attributes)) { $this->attributes = $attributes; } $this->children = $children; $this->value = $value; } } # # xml_tree class # # This object parses an XML stream and offers a tree composed by xml_nodes # class xml_tree { var $xml_stream; var $current_node; var $root_node; var $index; var $value; function xml_tree() { $this->root_node = new xml_node("__ROOT_NODE",array()); $this->current_node = $this->root_node; } function add_tree($xml_stream) { # Managing the parser $this->xml_stream = $xml_stream; $xml_parser = xml_parser_create(); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_CASE_FOLDING,0); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_SKIP_WHITE,1); if (!xml_parse_into_struct($xml_parser,$this->xml_stream,$this->value,$this->index)) { xml_parser_free($xml_parser); die("XML Parse error"); } xml_parser_free($xml_parser); # Now, $this->value and $this->index are informed, we can use the get_node methode. $tab_result = $this->get_node(0,count($this->value) - 1); $this->root_node->children[] = $tab_result[0]; $this->current_node = $this->root_node; } function get_node($index_start,$index_stop) { #echo "


\n"; #echo "GET-NODE($index_start,$index_stop)
\n"; # What we are going to return is an array of xml_nodes $return_tab = array(); # depth is only here to check if everything is all right $tab_node = $this->value[$index_start]; $depth = $tab_node["level"]-1; # Now we have to be sure we do not forget a single node for ($index = $index_start;$index <= $index_stop;$index++) { #echo "\$index = $index
"; # get the current node $tab_node = $this->value[$index]; # what type of node is it ? switch($tab_node["type"]) { case "complete" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth+1) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud complet $index, niveau $depth + 1 au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Noeud complet trouvé position $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n"; # Easy one, no children to manage, only a value... $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],"",$tab_node["value"]); break; case "open" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth +1 ) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud ouvert $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } # Open tag, we re-use this methode to return its children # Where is the correspondong close tag ? $node_index = $this->index[$tab_node["tag"]]; $flipped_node_index = array_flip($node_index); #echo "This ".$tab_node["tag"]." is at coords ".$flipped_node_index[$index]."
"; $i=1; do { $next_index = $node_index[$flipped_node_index[$index] + $i++]; $next_tag=$this->value[$next_index]; } while ($next_tag["level"]!=$tab_node["level"]); #echo "Ouverture de noeud détectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n   Parcours jusqu au $next_index
\n"; # good, we can now instanciate our node $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],$this->get_node($index+1,$next_index),""); # As we called the get_node methode, we are sure that nodes have been parsed to the corresponding close tag $index = $next_index; break; case "close" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth ){ die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud fermé $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Fermeture de noeud detectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."

\n"; # This ugly thing is useless because reaching a close tag means that $index==$index_stop but who knows ? =) # it will be skipped soon $index = $index_stop; break; default: die("Erreur de type de TAG non déterminé :'".$tab_node["type"]."'"); } } # We are out ... returns the array with collected children... return ($return_tab); } # this function browse the xml tree and set the current node to the selected node function give_node($path) { if ($path[0]=="/") { $current_node=$this->root_node; $path=substr($path,1); #echo "ABSOLUTE PATH GIVEN=$path
"; } else { $current_node = $this->current_node; } #echo "PATH GIVEN=$path
"; $tab_path = split("/",$path); foreach ($tab_path as $node_expr) { #echo "STUDYING EXPR='$node_expr'
"; $node = $current_node; $expr_tab = split("\?",$node_expr); $node_name = $expr_tab[0]; $attr_tab = 0; if (count($expr_tab)>1) { ##echo "TROUVE AU MOINS UNE CONDITION SUR LES ATTRIBUTS...
"; $attr_expr_tab=split(",",$expr_tab[1]); $attr_tab=array(); foreach($attr_expr_tab as $attr_expr) { $attr_split_expr=split("=",$attr_expr); $attr_tab[$attr_split_expr[0]]=$attr_split_expr[1]; } } $last=0; foreach ($node->children as $children) { #echo "COMPARING WITH '$children->name'
"; if ($children->name == $node_name) { ##echo "TROUVE NOEUD CORRESPONDANT $node_name
"; if (is_array($attr_tab)) { $node_attributes = $children->attributes; foreach ($attr_tab as $key=>$value) { if ($node_attributes[$key] == $value) { #echo "ATTRIBUTE & CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last = 1; } } } else { ##echo "CHILD=".$children->name."
"; #echo "CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last=1; } } if ($last) { break; } } if (!$last) { #echo "PATH ERROR $node_name
"; #die("MMmmmh It seems that this file is not a DIA XML format...sorry..."); return 0; } } return $current_node; } function browse_tree($path) { $node = $this->give_node($path); if (is_object($node)) { $this->current_node = $node; return 1; } return 0; } # this method dumps an html representation of the xml tree function xml_show($node = "",$level=0,$last=0) { if ($node=="") { $node=$this->root_node; } if (!is_object($node)) { die("ERROR : node is not an object"); } $line=""; for($i=1;$i<=$level;$i++) { if ((i==$level-1) and ($last)) { $line.="      "; } else { $line.="     |"; } if ($i==$level) { $line.="`-"; } } $line.=$node->name; #echo $line; $line.="".count($node->children).""; if (count($node->children)==1) { $line.=" (".$node->value.")
\n"; echo "$line"; } else { $line.="
\n"; echo "$line"; $i=1; foreach($node->children as $children) { if ($i==count($node->children)) { $this->xml_show($children,$level+1,1); } else { $this->xml_show($children,$level+1); } $i++; } } } #END_CLASS }

GREY AURA (nl) - Waerachtighe Beschryvinghe (2016)






Label : Blood Music
Sortie du Scud : 3 juin 2016
Pays : Pays-Bas
Genre : Conceptual Black Metal
Type : Album
Playtime : 18 Titres - 83 Mins





Avoir de l'ambition, c'est un plus lorsqu'on évolue dans une discipline, artistique ou non. Ne pas se contenter de ce que l'on est capable de faire, même si on le fait très bien, mais chercher à aller au-delà de ses propres capacités pour se transcender, et devenir meilleur.
Pas meilleur que les autres non, quoique parfois ce soit une conséquence inéluctable, mais meilleur que soi-même. Ne pas accepter de buter sur un obstacle, aussi difficile soit-il à franchir, mais chercher le moyen de le dépasser ou de le contourner.
Le Black Metal, forme primaire de musique rejetée par la masse n'échappe pas à cette règle. Combien de combos peu exigeants acceptent de recycler les théories énoncées voilà des années par les maîtres du genre, sans chercher à savoir s'il n'y aurait pas une possibilité nouvelle de voir les choses ?
Ce genre de comportement amène souvent les musiciens à proposer des albums standardisés, et déjà usés avant d'avoir éprouvé la patience des auditeurs.
Mais certains fuient justement ce genre de réflexes, et passent des années à travailler, patiemment, à l'élaboration d'œuvres... ambitieuses.

Ce qui est le cas des Hollandais de GREY AURA.

Fondé durant l'été 2010 en tant que quatuor du côté d'Odijk, le groupe comprenait alors dans ses rangs Ruben Wijlacker (chant), Tjebbe Broek (guitare, basse), Bas Van Der Perk (batterie) et Menno de Groot (basse). Après un unique EP paru, le quatuor resserra ses rangs autour de Ruben et Tjebbe, duo central qui décida de revoir les objectifs de leur entité, et d'aller plus loin qu'un simple combo de BM lambda.
Ils voulaient en effet s'immerger dans l'art en profondeur, musicalement évidemment, mais aussi d'un point de vue littéraire et conceptuel.
Le mot était lâché.
Ils se réclamaient de la troisième vague de BM, de la musique Folk traditionnelle, de la poésie romantique, mais aussi de la littérature historique.
C'est ce dernier centre d'intérêt qui les amena à se focaliser sur l'histoire de l'explorateur Hollandais, Willem Barentsz.
Barentsz chercha pendant des années un passage au nord-est menant vers l'Asie, et lors de sa dernière tentative en 1596, il se retrouva bloqué avec tout son équipage dans les glaces de l'Arctique, près de l'île abandonnée de Novaya Zemlya. Devant affronter le froid mortel de l'hiver arctique, ils entreprirent de se construire des refuges avec des morceaux de leur navire, pour ne pas succomber au blizzard...

Ce pan d'histoire a donc été ramené à la vie par le duo GREY AURA, qui aura consacré trois ans de sa vie à l'élaboration de ce double album qui devrait couronner leur carrière à un niveau international. Pour en arriver là, les deux musiciens n'ont lésiné ni sur les efforts, ni sur les moyens...
Ils ont empilé les couches de sons, travaillé leur musique comme un matériau de base qu'ils ont modelé à leur convenance, mais aussi accumulé plus d'une heure et vingt minutes de musique au travers de dix-huit pistes, et proposent en version physique un booklet de soixante page racontant l'histoire de Willem Barentsz en détail, confiant le travail pictural à l'artiste de renom Thomas Knopper.

Tout ceci aurait pu aboutir à une très jolie boite de Pandore s'ouvrant sur un néant artistique absolu. Mais c'est exactement le contraire qui est arrivé puisque Waerachtighe Beschryvinghe, sous sa forme actuelle est une œuvre envoutante et définitive, qui va remettre les pendules du Post Black et de l'avant-garde à l'heure des ambitions maîtrisées.
La maîtrise justement dont fait preuve le duo est tout bonnement sidérante de bout en bout. En découvrant le tracklisting, j'ai senti de suite des fourmis au bout de mes doigts, doutant qu'un album de Black Metal nécessite un traitement aussi long.
Mais après m'être immergé dans l'album en question, j'ai vite réalisé qu'il n'aurait pas pu en être autrement. La somme de boulot accomplie est vraiment à tomber, tant les Hollandais ont peaufiné chaque détail de leur musique, utilisant des acteurs donnant corps à l'histoire, des samples tout à fait pertinents et intégrés, ou des bruitages de vent réalistes qu'ils ont capté eux-mêmes.

De fait, on écoute Waerachtighe Beschryvinghe comme on suivrait un morceau d'histoire racontée en temps réel, ou une reconstitution filmée qui s'attache à la véracité des faits. Ruben et Tjebbe ont réussi à transcender les clivages de style pour donner à leur Black Metal des reflets Folk, progressifs, à le décomposer en strates pour le recomposer en couches, et il se pourrait même que sur l'autel des chefs-d'œuvre du concept, leur album trouve une place de choix.
Un peu comme si RUSH, VOIVOD, MAYHEM et SIGUR ROS avaient uni leurs talents respectifs dans un but commun. L'image peut paraître osée, et pourtant, son utilisation est mesurée, je vous l'assure.
Le groupe sait se montrer foncièrement brutal lorsque l'histoire en a besoin, mais aussi nuancé, mélodique, abscons, abstrait ou frondeur selon les options.
Pour ceci ils ont eu recours au piano, au mélange de timbres de voix, aux imbrications de parties narratives et instrumentales s'enchaînant avec virtuosité et fluidité...

Ne comptez pas sur moi pour disséquer ce monstre en faisant allusion aux pistes en elles-mêmes, puisque tout a été construit pour être écouté d'un trait.
Sachez simplement qu'il n'y a que peu de morceaux pouvant se réclamer d'un BM "traditionnel", et que la plupart jouent la fusion, l'hybridation, avec une basse omniprésente et libre, et des parties percussives inventives.
Le chant se taille lui aussi la part du lion, donnant corps aux personnages, aux émotions, tandis que la guitare s'en donne à cœur joie, taillant des riffs dans la glace ou les faisant tourbillonner dans les rafales de vent.
J'ai placé quelques références sur la piste, et je ne ferai pas plus de comparaison. Le travail de GREY AURA est trop personnel pour être mis en parallèle avec d'autres artistes en activité, et le faire serait insultant à leur égard.
Il faut tout simplement comprendre à quel point cet album est unique en l'écoutant. Mais dans le monde impitoyable du Black Metal moderne, Waerachtighe Beschryvinghe sera une nouvelle pierre de rosette que l'on mettra des années à disséquer, certainement autant qu'il en a fallu pour le composer.

Une surprise de taille pour un pavé créatif qui bouillonne d'idées. Une œuvre pensée de A à Z qui ne se contente pas de frôler la perfection, mais qui plonge en plein dedans.

C'est plus que du Black Metal, plus qu'un concept. C'est de l'histoire en musique. Une histoire vraie, dure, cruelle, comme les morceaux qui la décrivent.



Ajouté :  Samedi 07 Mai 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Grey Aura Website
Hits: 1454
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 16/12/2017 à 06:23:08 en : 0,1771 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar