METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· MESSALINE (FRA)…
· NITROGODS (FRA)…
· OTARGOS (FRA) -…
· FAIRYLAND (FRA)…
· KIKO LOUREIRO (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· AVANTASIA (de) …
· AMON AMARTH (se…
· HELLOWEEN (de) …
· IRON MAIDEN (uk…
· PITBULLS IN THE…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 24 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NORRBRAND (ru) - Den Nordliga Galenskapen (2015)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : 15 juillet 2015
Pays : Russie
Genre : Blackened Crust
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 26 Mins





Bonjour, nous habitons Saint-Pétersbourg et nous jouons du Crust/D-Beat. Mais deux d'entre nous se vautrent aussi dans le Black avec leur projet NEBELWERFER, qui est très influencé par MARDUK, et d'ailleurs nous avons gardé notre caution Metal pour l'intégrer à ce side project qui est sans aucun doute le plus métallisé des groupes de Crust/Powerviolence que vous pourrez trouver.

C'est ainsi que les NORRBRAND pourraient se présenter, et ils auraient entièrement raison. D'une parce qu'en effet ils jouent bien du Crust/D-Beat, mais aussi parce que celui ci à la plus forte teneur en Metal du créneau.
Formé en 2014, et déjà responsable d'une démo, ce quatuor à toutes ses dents dehors, prêts à vous mâcher tout cru, sans même que vous ne les regardiez de travers.
Ils sont russes, c'est indéniable, mais comme l'a très justement souligné un de mes confrères, ils pourraient aussi bien être suédois, tant la froideur et la gravité de leur son évoque la scène du cru. D'ailleurs l'intitulé de certains morceaux sème encore plus le trouble, à tel point qu'on les croirait expatriés.

Que nenni, ils nous viennent bien de l'empire rouge, et sont donc légitimement en colère, au vu des conditions de vie locales.
Den Nordliga Galenskapen est une équation d'une simplicité extrême, huit morceaux pour vingt six minutes, égale une boucherie sonore sans nom, qui transpire le Powerviolence et le Crust par tous les pores, et qui le restitue suant, brûlant, et légèrement acide.
L'école est froide, glaciale même malgré la brutalité ambiante, et dépeint à merveille les paysages locaux, inondés de neige et de glace de nombreux mois dans l'année. D'un autre côté, quoiqu'un peu le même, le chanteur guitariste du groupe a bien fait de se surnommer Worst, car son chant tout en vomissements de haine colle à la perfection au tissu sonore glauque et violent d'arrière plan. Sinon, le plan est simple, on cavale, on se rue, on rentre dans les murs, et à force, ils finiront bien par céder. Telle est la tactique simplissime des russes, et qui fonctionne, parce qu'on s'en prend plein la gueule, et qu'on en est ravi.

Metal donc, par ses sonorités, mais surtout par ses riffs, hérités donc du legs nordique comme je le précisais, avec ces vibrations aigues qui découlent directement du Black des années 90. NORRBRAND, c'est un peu le melting pot de la violence, ils piquent de part et d'autre des éléments inhérents à des genres différents, les assimilent, et les régurgitent à leur façon. C'est même parfois purement Metal comme le prouve ce break en quasi solo sur "Den Arkaiska Flamman", qui semble échappé d'une compilation purement Metalcore. Sans compter sur le final en blasts qui lui, revient complètement sous les ténèbres Black. Pas de quoi se perdre je vous rassure, puisque la trame basique des morceaux est purement Crust.

Quoique. L'entame de "Grumant" elle aussi sonne comme une démarcation de DARKTHRONE ou du MARDUK des débuts, et la carrière parallèle des deux membres du groupe n'y est certainement pas étrangère.
On pourrait parler aussi de "Från Det Mänskliga Helvetet", qui sonne presque comme du Blackened Crust, et finalement, c'est peut être l'appellation qui leur sied le mieux. Mais ils ne se privent pas pour autant de balancer de sale riffs Core N'Roll teigneux sur ce même titre, riffs d'ailleurs très accrocheurs, qui anticipent de peu un autre break tout aussi Black que l'intro.

D'ailleurs, le format des morceaux confirme cette impression de "métissage", puisque aucun ne passe sous la barre des deux minutes, et la plupart dépassent même allégrement les trois. Alors évidemment, sur une telle durée, il faut multiplier les parties comme Jésus le pain, et certaines, beaucoup même, empruntent donc le chemin de gauche du Metal le plus sombre, ce qui voile cette musique d'un drap opaque, accentué par ce son si épais, grave et un peu diffus.

NORRBRAND a en outre soigné ses intros, et celle de "Norra Galenskap" cite une fois de plus les cadors nordiques des 90's avant de sombrer une fois de plus dans une furie Crust qui finalement, ressemble à s'y méprendre à une rencontre entre DOOM et DISCHARGE, sous l'hospitalité de MARDUK. Lourd donc, rapide, terriblement méchant, c'est ce qui vous attend dans les pistes embrumées de ce Den Nordliga Galenskapen, et ne vous inquiétez pas, vous n'y échapperez pas.
L'addiction est assez rapide, et l'homogénéité du projet prend à la gorge dès les premières secondes (si l'on fait fi de cette intro générale très folklorique), quant à la suite... je vous l'ai déjà racontée.

Du bruit, de la fureur, de la froideur, et un flirt poussé entre les extrêmes. La Russie, le pays où il fait bon vivre quand on l'aime à la dure.



Ajouté :  Mardi 05 Avril 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Norrbrand Website
Hits: 2138
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 12/11/2019 à 23:10:00 en : 0,0577 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar