METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· EPICA (nl) - Si…
· AFTER FOREVER (…
· FISSION (se) - …
· SONATA ARCTICA …
· ARTESIA (FRA) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· FURY FEST 2004 …
· FIREWIND (gr) -…
· MANIGANCE (FRA)…
· HELMET (usa) - …
· ARCH ENEMY (se)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 23 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

QUEEN V (usa) - The Decade Of Queen V (2013)








Label : Royal Noise
Sortie du Scud : 25 Juin 2013
Pays : Etats-Unis
Genre : Hard Rock
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 45 Mins





"Je n'ai jamais voulu être quelqu'un que je ne suis pas."

Affirmation claire et nette, émanant d'une musicienne à l'intégrité indiscutable. Il y a tellement d'artistes qui se vendent sur une fausse image, ou qui font des compromis pour attirer le succès, qu'un tel leitmotiv de sincérité se doit d'être souligné.
L'artiste en question s'appelle Veronica Stigeler pour l'état civil, mais préfère sans doute son nom de scène, QUEEN V, choisi dans les années 90, pour s'affirmer en tant que frontwoman dans la marée grandissante de groupes de hip hop envahissant les ondes à ce moment là.
QUEEN V, ça peut paraître excessif ou prétentieux, mais l'ego de la jeune femme n'a rien à voir avec ce choix. Certes, elle est consciente de ses possibilités, mais voyez plutôt cette option comme le seul moyen de montrer aux autres qu'elle n'était pas là pour faire de la jolie figuration.
Et de figuration, il n'est pas question dans son parcours, brillamment émaillé de rencontres fameuses, et d'opportunités à ne pas manquer.
Une part de chance, de hasard, mais surtout, de la volonté, de la ténacité, et aucun compromis. Voilà comment nous pourrions résumer la carrière de QUEEN V, qui il y a deux ans s'affirmait encore plus sur un album brillant, et mûrement réfléchi.

On ne fait pas les premières parties de noms aussi prestigieux que TWISTED SISTER, BON JOVI ou BILLY IDOL sans avoir un minimum à offrir. Choisie par le public pour assurer quelques dates en compagnie du beau Jon, QUEEN V a assuré comme une princesse Rock, et les fans ont retenu son nom. A tel point que deux autres artistes se sont laissés allé à une participation sur cet album, constitué de chansons écrites entre 2005 et 2013, et qui ont donc eu le temps de mûrir pour atteindre une sorte d'apogée. On retrouve donc au casting de ce The Decade Of Queen V l'enfant terrible de la guitare Tom Morello, venu poser un lead sur "My Machine" (clin d'œil ?) et le père Lemmy, qui a co-écrit et chanté en duo "Wasted", qui lui colle si bien à la peau.
L'intégralité de cet album ne répond qu'à un seul critère d'exigence. Du Rock, encore du Rock, qu'il soit Hard, Metal, N'Roll, ou toute autre forme de déclinaison, hargneuse ou plus douce.
Et vous ne trouverez rien à jeter, car Veronica s'est jetée à corps perdu dans le Rock dès le début de sa carrière, au point de mettre sur pied une série de shows Take Back New York, pour défendre la scène underground locale. Encore des doutes sur son intégrité ? C'est bien ce qui me semblait...

Avant d'attaquer les chansons en elles mêmes, précisons. QUEEN V à une voix, de celles qu'on oublie pas, qui peut hérisser le poil comme le caresser, et dire qu'elle vit sa musique est un doux euphémisme. Ni gueularde, ni Castafiore, la belle à un grain de voix un peu voilé très séduisant, et lorsqu'elle se sort les tripes, elle vous prend aux vôtres. Elle ne cherche pas à prouver quoi que ce soit, elle veut juste chanter, et à ce titre, cet album est un modèle du genre, versatile mais cohérent, simple mais riche. Faites en l'expérience vous même, et glissez le CD dans vos oreilles. Ces dernières vont être mises à rude épreuve.

Car tout commence sans préparation, comme on se jette directement dans le grand bain sans prendre la température. "Revolution Baby", titre qui pourrait décrire les motivations de la chanteuse débute sous des auspices très Rock N'Pop, un peu ANOUK dans l'orientation et le groove appuyé, mais enrobé dans des interventions vocales crues et puissante. Riff boogie simple, couplets rauques et refrain ad hoc, c'est un hit en puissance, et s'il a été placé en ouverture, ça n'est pas par hasard.
Cette chanson définit très bien la volonté de l'artiste de rester collée à la cause Rock, et tout y passe, harmonica compris, pour que l'auditeur comprenne bien le propos, et y adhère, sans restrictions.
En évacuant de suite les deux collaborations externes et fameuses, il nous sera de suite possible de nous concentrer sur le talent seul de la vocaliste.
A gauche, "My Machine", sorte de "La Grange" des TOP passé à la tequila de contrebande, qui survole sur un tempo rapide et bondissant, pendant que Veronica donne tout ce qu'elle a, comme si elle chantait après avoir ingurgité une bonne rasade de tord boyaux et fumé un bon paquet de clopes. C'est puissant, rauque, elle se démène comme une belle diablesse, et râpe encore plus son gosier pour en tirer les intonations les plus usées. Tom fait ce qu'il sait faire de mieux, et torche un solo qui vrille les esgourdes et s'amuse comme un petit fou à imiter une sirène de police, sas tomber dans les tics ZEP de son groupe d'origine.

"Wasted", comme son nom l'indique est une énorme tuerie Rock N'Roll, qui déboule à la même vitesse que "Ace Of Spades" et crache le gasoil sur le bitume sans amertume. La voix papier de verre de Lemmy se cale à merveille avec le timbre embrumé de Veronica, et le tout cavale sans se poser de questions, comme un hymne fatal à l'éclate, la défonce Rock, les potes et les samedi soirs dans les bars. Direct, et sans fioriture, à l'image de ses deux interprètes/compositeurs !

Mais on trouve aussi sur The Decade Of Queen V de petites choses beaucoup plus accessibles et middle of the road, très radiophoniques pour peu que les programmateurs se débouchent les oreilles. "Cry Your Eyes Out", plutôt Pop Rock déroule une mélodie simple et accrocheuse et permet à Queen V de faire preuve d'un peu de délicatesse.
Mais même lorsque la rugosité le cède à la tendresse, la puissance ne se cache pas pour autant, et "Good Enough", power ballad soignée et exquise de le démontrer sans équivoque, alternant couplets subtils et refrain hautement puissant, avant de tout dégager lors d'un intermède solo brillant d'émotion.
QUEEN V démontre même qu'elle excelle dans l'exercice d'influences, et "Right Or Wrong" aurait largement pu être interprété par un ex-compagnon de scène, BON JOVI, avec une petite touche Benatar pas désagréable du tout.
Côté burner qui rase tout, "Die For You" se pose en maître, et ne se pose surtout pas de question, au gré d'un up tempo ravageur catapulté par un riff simple mais ultra catchy, et qui doit prendre une dimension homérique en live.

Inutile de dresser un bilan complet, puisque comme je l'ai dit en préambule, The Decade Of Queen V a été patiemment élaboré, et ne laisse aucune place au filler, la facilité ayant été évitée avec brio. Vous n'y trouverez que du Rock, sous toutes ses facettes, du plus âpre au plus romantique, sans jamais tomber dans les clichés éculés ou les plus facilement lacrymal.
QUEEN V est une rockeuse, une vraie, qui se donne, qui tonne, qui détonne, et qui vous laisse une fois l'affaire pliée sur les genoux, admiratif devant tant de talent vocal. Même "Cry For A Minute", la ballade de rigueur est impeccable et gorgée de Soul, c'est vous dire à quel point le feeling est omniprésent ici.

Une belle carrière, un bel album, une crédibilité sans faille. Avec un LP de cette trempe, QUEEN V assure la pérennité de la scène New Yorkaise avec un brio indéniable, et tant que des artistes comme elle continueront de faire de la musique envers et contre tout, le monde sera un bien bel endroit ou vivre.



Ajouté :  Vendredi 18 Mars 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Queen V Website
Hits: 3774
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 16/7/2020 à 04:46:13 en : 0,107 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar