METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· THIS ENDING (se…
· SEYMINHOL (FRA)…
· THE PROCESSUS (…
· PHILM (usa) - D…
· LITA FORD (usa)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· KLONE (FRA) - G…
· SIX FEET UNDER …
· PARIS METAL FRA…
· LE MONDIAL DU T…
· CALIBAN (de) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 158 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

REGARDE LES HOMMES TOMBER (FRA) - Exile (2015)








Label : Les Acteurs de l'Ombre Productions
Sortie du Scud : 19 septembre 2015
Pays : France
Genre : Post Black Sludge
Type : Album
Playtime : 7 Titres - 42 Mins





Prendre pour nom de baptême le premier film de Jacques Audiard était un sacré pari tant celui-ci a marqué les esprits des cinéphiles par son brio, sa noirceur, et son étude sans compassion sur la nature humaine biaisée et peu encline à l'espoir et l'empathie.
Il fallait se montrer musicalement à la hauteur du message cinématographique, et proposer une musique au moins aussi intense, sinon plus. C'est le défi que REGARDE LES HOMMES TOMBER avait choisi de relever avec son premier album éponyme, et la critique nationale/internationale a salué un effort compressé, suffocant, truffé d'idées novatrices et de courants porteurs. Evoluant alors dans les eaux sombres du Post Black/Sludge/Doom, le quintette avait frappé très fort, et s'était taillé une jolie réputation à grands coups de premières parties incendiaires.
L'écueil du second album pointait le bout de son nez, et les nantais ont pris deux ans pour l'affronter, revenant aujourd'hui avec un nouvel LP sous le bras, qui sera disponible le 19 septembre 2015 chez Les Acteurs de l'Ombre (notamment dans une superbe version coffret, avec LP, T-shirt et autres goodies).

Deux options s'offraient à eux. Se la jouer tranquille, et reprendre la formule initiale pour la pousser un peu plus, ou regarder les hommes tomber sous un autre angle, ailleurs, un peu plus loin.
Depuis 2013, le groupe a changé de vocaliste, et a accueilli Thomas (WAR INSIDE). Est ce cette nouvelle intégration qui les a poussé à varier leur optique et a légèrement décaler leur propos ? C'est une possibilité, et les vocaux écorchés du bonhomme s'adaptent à merveille à la "nouvelle direction" d'Exile, plus sombre, plus rapide, plus cru, et beaucoup plus emprunt de Black qu'auparavant.
Sans tomber dans les dérives de la violence la plus véloce, on note un changement de ton indéniable, qui s'affirme de morceau en morceau, et qui les rapproche d'un Post Black aux lumières blafardes et aux ténèbres envoûtantes.
La patte du groupe est bien présente, mais affirmée d'une autre façon, plus subtile et moins en même temps. Pas de dualité, disons juste que la véhémence, le nihilisme s'expriment d'une autre façon, moins pesante et plus chaotique.

Les structures n'ont pas changé, et REGARDE LES HOMMES TOMBER alterne toujours les segments courts avec les longues errances en forme de tunnel, trouvant parfois leur apogée dans de très longs trous noirs laissant les pas de l'auditeur dériver pendant plus de onze minutes. La violence instrumentale est beaucoup plus affirmée, et les attaques purement Black (ni Post, ni expérimental), se multiplient et voient leur force décuplée par des aménagements Sludge poisseux et embourbés. Il n'y a pas d'exemple flagrant de cette évolution, puisque tous les morceaux en portent l'emprunte, avec toutefois une légère emphase symptomatique sur le traumatique "Thou Shall Lie Down" qui se complaît à appuyer fortement là où ça fait mal.
Avec une superbe production signée Francis Caste (KICKBACK, NO RETURN), qui donne encore plus de volume et d'ampleur à la cathédrale sonore qu'on érigé les Nantais, Exile, à force de s'approprier des styles finit par affirmer encore plus son identité au lieu de la perdre, et il est clair qu'un morceau aussi épique et nostalgique que la longue suite "The Incandescent March" ne risque pas de les faire tomber dans l'oubli.

Les riffs sont toujours aussi déliés, tourbillonnant autour d'une rythmique massive qui appuie chaque frappe comme si sa vie en dépendait, et le tout évoque autant la vague Black canadienne de ces dix dernières années, qu'EMPEROR, le côté purement symphonique en moins mais la grandiloquence funèbre encore plus appuyée. C'est misanthropique au possible, mais curieusement très mélodique et parfois harmonieux, et ce dernier morceau en forme de synthèse/avenir en pointillés est une véritable démonstration de force et passe en revue le Black le plus primaire, le Sludge le plus écrasant, et les nuances Post Hardcore les plus prononcées... Voyez le comme un parangon peut être, mais c'est à un premier niveau extrêmement impressionnant, et à un second très intéressant quant à la future marche à suivre du groupe.

REGARDE LES HOMMES TOMBER laisse parfois complètement tomber ses attitudes d'antan, comme le démontre le crûment Black "Embrace The Flames", qui ne s'interrompt que pour placer quelques arpèges harmoniques en trompe l'oeil, persuadé de sa force et de son outrance. Le chant à ce moment là atteint des sommets d'acidité, et brûle les oreilles en écho, rebondissant sur les parois de la cathédrale, comme pour une litanie mortuaire sans espoir. Notons d'ailleurs le gros travail accompli par Thomas derrière son micro, qui s'adapte comme un diable à la nouvelle orientation du groupe, et la rend encore plus fascinante et abrasive.

Le diptyque "They Came..." et ses arrangements de cordes lancinants et "...To Take Us" est un des points forts de ce second effort, et prouve que le quintette n'a en rien perdu son sens de l'emphase, côtoyant autant NEUROSIS ou ISIS, que NEIGE ET NOIRCEUR ou même MONARQUE, et associe puissance phénoménale et luxuriance du son, tout en conservant cette sècheresse harmonique qui les caractérise. Le final de ce diptyque se permet même quelques murmures menaçants et insidieux sur fond de percussions apocalyptiques, et instaure une atmosphère délétère, grondante, qui s'insinue tel un virus dans l'organisme.

On sentait à l'écoute de Regarde Les Hommes Tomber que ce groupe était vraiment particulier, et surtout, très prometteur. C'est une impression qui se confirme de la plus belle des façons avec ce second LP qui non seulement concrétise toutes les promesses faites par son aîné, mais donne encore plus que ce qu'on attendait, et refuse le statu quo, en avançant coûte que coûte. Les cinq musiciens assument leur propre héritage, mais le font fructifier sur l'autel de la créativité, prennent de l'ampleur, creusent encore plus profond dans la terre, pour finalement atteindre des sommets incroyablement hauts.

As Above, So Below.

En haut comme en bas. Car REGARDE LE HOMMES TOMBER avec Exile vous enterre aussi profondément qu'il vous fait décoller vers le ciel. Et de fait, se place comme un de nos plus dignes représentants.



Ajouté :  Samedi 06 Février 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Regarde Les Hommes Tomber Website
Hits: 3516
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 29/1/2020 à 21:57:09 en : 0,0638 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar