METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· THE DILLINGER E…
· MICHAEL SCHENKE…
· LOUDBLAST (FRA)…
· WILDPATH (FRA) …
· SENTENCED (fi) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· FALL OF SUMMER …
· TRUST (FRA) - Z…
· SONATA ARCTICA …
· NOMEANSNO (ca) …
· LOFOFORA (FRA) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 108 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

MYRKUR (dk) - M (2015)








Label : Relapse Records
Sortie du Scud : 21 août 2015
Pays : Danemark
Genre : Black Metal
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 37 Mins





Lorsqu'on tombe sur un portrait de la jolie Amalie Bruun, musicienne danoise, on l'imagine bardée d'une guitare acoustique, une couronne de fleurs dans ses cheveux, chantant la beauté désolée de sa lande sur des mélodies pures et délicates. Son visage angélique, ses longs cheveux blonds, son regard bleu azur, tout est fait pour accentuer cette impression, mais comme les apparences sont souvent trompeuses, elle se situe à l'exact opposé de ce tableau... Difficile de croire qu'elle mène sa barque en solo, ou presque, dans l'univers si violent et misanthropique qu'est le Black Metal...C'est pourtant le cas.
Si vous vous intéressez à elle pour cette raison, vous risquez de provoquer son ire. Elle le dit elle même :

"C'est ma musique, j'en fais ce que je veux. Et si vous l'écoutez parce que "c'est une femme qui l'a composée", alors éteignez tout. N'écoutez de la musique que si elle parle à vos oreilles et à votre coeur".

C'est un postulat d'une absolue justesse, mais d'un autre côté, comment ne pas être fasciné par cette femme d'une grande beauté, pluri disciplinaire, qui s'est lancé il y a deux ans dans une entreprise risquée, tant le Black dispose d'une image assez fixe et sombre, à cent lieues d'une quelconque beauté diaphane lumineuse...
Lumineuse, Amalie, ou MYRKUR dans ce cas précis, l'est, sans conteste. Mais au delà de cette beauté troublante, c'est sa musique qui m'a intrigué. Bien avant que je sache à quoi sa conceptrice ressemblait. Car MYRKUR, en tant que groupe, propose des mélodies incroyables et un univers très particulier. Riche, dense, précieux, fragile, mais aussi puissant, sombre, tortueux, aussi cauchemardesque qu'il peut être joliment onirique.
Beaucoup se sont fait des gorgées chaudes de la signature de MYRKUR chez Relapse, sur la seule base d'un EP certes prometteur, mais encore sous la coupe de beaucoup trop d'influences. Je ne me prononcerai pas sur ce point, car je m'en moque, je me contenterai de dire à l'écoute de M qu'ils ont eu du flair et ont fait une très bonne affaire...

Cet EP éponyme, sorti en septembre 2014, laissait augurer d'une suite passionnante. La voici donc, sous la forme d'un premier LP, aussi intrigant, enivrant et énigmatique que la personnalité de sa chanteuse-compositrice-interprète. Pour en arriver là, Amalie a assuré ses arrières. Production signée Anders Møller et Garm (ULVER), featuring nombreux et de qualité (Teloch de MAYHEM aux guitares et basse, Øyvind Myrvoll (NIDINGR) au kit, mais aussi le petit frère Chris Amott sur un morceau, et quelques pointures locales aux instruments à vent), trouvailles qui enrichissent l'ambiance (elle a enregistré ses parties vocales dans un mausolée sans vitres, décoré de peintures de corps morts, bénéficiant d'une réverbération naturelle de plus de onze secondes), mais cet enrobage ne doit pas occulter le plus important: la qualité et la diversité de la musique proposée. Et de ce côté là, MYRKUR s'assure une place unique au banquet des créateurs les plus aventureux du Black Metal.
Certes, les fans d'ULVER ne seront pas vraiment choqués par cette osmose entre tapis de cordes et de vent et brutales saignées de violence. On y retrouve des éléments patents du premier album du groupe, sorti en 1995, Bergtatt, mais Amalie y a insufflé une bonne partie de sa personnalité très particulière, et surtout, sa voix, magique, spectrale, écorchée et virginale, selon l'ambiance développée.

M se sert du folklore scandinave, comme base de sa structure, et non comme un simple ajout destiné à agrémenter un Black de base. La plupart des morceaux sont très éthérés, dominés de la voix si fragile et pure de la chanteuse, et reposant sur des mélodies diffusées par un piano sombre et sépulcral, des violons fantomatiques, ou une simple guitare acoustique cristalline. La scission entre les parties les plus douces et les accélérations les plus barbares et brutales est très nette, mais parfois, Amalie se laisse aller à un subtil mélange de Pop Rock et de Metal atmosphérique ("Dybt I Skoven", qu'auraient pu chanter Devin et Anneke), tombant parfois dans une grandiloquence évoquant un ballet nocturne de fées et autres créatures légendaires ("Skøgen skulle dø").

Mais ce sont bien les morceaux les plus marqués dans les opposés qui donnent à ce premier album ce parfum si enivrant aux fragrances extra-ordinaires. Les parties les plus foncièrement Black sont écrasantes de puissance, et contrebalancent parfaitement avec l'apaisement onirique général, et "Hævnen", "Mordet" et "Skaði" de plonger le projet dans une fournaise, à grands coups de riffs efficaces et mémorisables, et d'arrangements d'outre tombe qui grondent en arrière plan. Loin de se contenter de pousser la violence dans ses derniers retranchements, Amalie l'utilise comme un moyen, et racle sa gorge avant de décorer la misanthropie de surface de quelques détails plus lumineux.

Mais pardonnez moi de préférer à ces quelques minutes d'enfer les passages les plus foncièrement harmoniques, qui sont de toute beauté... Même si la dualité est intéressante et mérite d'être mise en avant, des moments comme "Nordlys", immergés dans le Floklore Nordique, et laissant la voix caresser quelques notes de piano profondes en écho, sont d'une telle pureté et évoquent autant SUSPIRIA que JOCELYN POOK, que je ne peux m'empêcher de les placer en exergue pour justifier la valeur de ce premier effort longue durée. Le même intérêt peut être apporté au sublime "Vølvens spådom" et son enchevêtrement vocal céleste, qui résonne sur les parois du mausolée comme un cantique adressé aux cieux, et dont chaque intonation virevolte sous la coupole en une volute délicate et fragile.
Parfois, les deux univers se côtoient, et l'ambiance juxtapose des guitares puissantes et régulières aux multiples pistes vocales d'Amalie, avant que la rythmique ne s'affole sans que les harmonies n'en pâtissent ("Onde børn"). Et MYRKUR de terminer son voyage avec "Norn", instrumental effaçant dans son sillage les dernières traces du rêve pour nous ramener à la réalité...

M est un voyage, une expérience, la vision musicale d'une artiste à part entière, qui fait fi de tout, sauf de ses influences, mais qui les restitue à sa manière, en les enrichissant de sa propre nature, pour aboutir à la création d'une oeuvre riche, unique, et disons le, humaine.
Difficile de classer cet album, impossible de l'affilier au Metal le plus sombre, tant il est lumineux, aveuglant parfois, mais il est tellement beau que les étiquettes n'ont plus d'importance.
Tu souhaitais que l'on écoute ton travail en aveugle Amalie, qu'on occulte ton genre pour apprécier ta musique. Mais ta voix, et ta sensibilité toutes féminines font de ce projet ce qu'il est, et ta requête n'est donc pas recevable. J'en suis désolé.

Tu es ce que tu es, tu chantes ce que tu chantes, tu joues ce que tu joues. Et c'est très bien ainsi.



Ajouté :  Samedi 09 Janvier 2016
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Myrkur Website
Hits: 1902
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/9/2017 à 03:38:52 en : 0,1108 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar