METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· THE AMENTA (au)…
· DEADLY CARNAGE …
· ANOREXIA NERVOS…
· EXCITER (ca) - …
· ALEA JACTA EST …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ANATHEMA (uk) -…
· LACUNA COIL (it…
· SONISPHERE (FRA…
· IRON MAIDEN (uk…
· FURY FEST 2004 …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 76 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BUTCHER BABIES (usa) - Take It Like A Man (2015)








Label : Century Media Records
Sortie du Scud : 21 août 2015
Pays : Etats-Unis
Genre : Néo Metalcore
Type : Album
Playtime : 12 Titres - 45 Mins





Aujourd'hui, c'est la Saint Christophe. Mais si vous savez, le Saint patron des conducteurs, et accessoirement, celui qui a porté le Christ. Oui j'en ai fait des trucs sympa non? Mais je suis plutôt un bon gars moi... Toujours prêt à aider.
Pour fêter cette journée qui m'est dédiée quelque part, j'ai décidé de chroniquer un album qui lui aussi, célèbre sa sortie aujourd'hui. Je doute qu'il ait besoin d'une publicité quelconque, surtout d'un scribouillard de ma trempe, mais c'est MA journée, alors je parle de qui j'ai envie.
Le débat est lancé depuis longtemps d'ailleurs à propos de ce groupe, et j'avais envie d'y apporter ma pierre. Tout y passe une fois de plus, les insultes, les quolibets, les réflexions désagréables et machistes, les "à poil!", "C'est de la merde!!", "Business, marketing!!!", et autres, "Non mais t'as pas pensé au pain sérieux?"
Il est vrai que ce quintette US n'a vraiment rien fait pour éviter d'être au centre des discussions, je dirais même qu'ils ont fait un peu exprès de susciter la controverse... Mais n'est ce pas ainsi que fonctionne ce bon vieux Rock N'Roll ?

Tout le monde vous le dira, enfin surtout les messieurs, les BUTCHER BABIES sont plus agréables à voir qu'à écouter. C'est très réducteur, mais avec deux frontwomen à la plastique irréprochable, le contraire eut été impossible. S'il est évident que Carla Harvey et Heidi Shepherd sont deux femmes superbes et sexy, réduire le quintette à ces considérations libidineuses est trop réducteur. Certes, Carla a commencé sa carrière comme "journaliste" pour Playboy Channel, mais la demoiselle sait écrire, et son talent est indéniable. Oui, elle est jolie, oui elle est terriblement sexy, mais je ne pense pas qu'il faille se focaliser là dessus, même si c'est inévitable tant elle occupe le devant de la scène.
A l'instar de SLIPKNOT, les BB ont subi leur lot de railleries, du "C'est pas du vrai Metal!!", aux "T'es bonne, arrête de chanter et paye tes nichons!!!", ce qui vous le reconnaîtrez est très pertinent. Mais il n'y a pas grand chose à y faire, et lorsque vous jouez dans un groupe de Néo Thrash Metalcore et tous les adjectifs que vous jugerez bon d'y adjoindre, la chose est un passage désagréable obligé, et c'est à vous de convaincre le public de votre talent.

Au Hellfest 2015, les BABIES ont remporté un franc succès, et n'ont pas ménagé leurs efforts. Il leur fallait concrétiser tout le buzz construit autour de leur premier album, et transformer l'essai de prestations incendiaires sur les scènes mondiales. Take It Like A Man, et son titre en forme de pied de nez saura t'il les dédouaner de toute responsabilité de crédibilité ? Leur apportera il la caution nécessaire à leur légitimation, ou bien... Ou bien, ils s'en tapent. Comme tous les performers qui apportent autant de soin à l'image qu'à la musique, les BUTCHER n'ont cure des ragots, et jouent, c'est tout. Et quoi que vous puissiez penser d'eux, ils jouent bien, fort, et proposent une musique à la hauteur du visuel. Et ce second album le prouve de la meilleure façon qui soit.

Les influences qui transpirent de ce second effort restent les mêmes que pour le premier, avec toutefois une grosse emphase sur la puissance. On sent que dans les veines des musiciens coule le sang des Rob ZOMBIE, SLIPKNOT, de la vague Metalcore post 2010, d'une pointe du MANSON le plus dansant, mais aussi du Néo Thrash et des classiques, comme l'affirme sans ambages Carla:

"La plus grande partie de cet album est constitué de Thrash bien agressif. Nous voulions retourner à nos racines, qui sont purement du Thrash bien puissant, et quatre vingt dix pour cent de l'album en est constitué".

Et la belle n'avait pas tort... Mais soyons précis, par Thrash, Carla entend "Néo Thrash", car vous ne trouverez pas grandes traces de SLAYER, TESTAMENT et autres EXODUS dans ces sillons. Les BUTCHER BABIES jouent un Thrash moderne, décalé du Metalcore, avec de gros riffs contemporains, graves, efficaces et habillés sur mesure par la production de Logan "Jump" Mader, qui s'est déjà fait les dents sur bon nombre de groupes, de FIVE FINGER DEATH PUNCH, DEVILDRIVER, CAVALERA CONSPIRACY à GOJIRA.
Et tout commence par un hit tonitruant, que le quintette a déjà testé sur les scènes des festivals, et qui a obtenu une réponse plus qu'enthousiaste.

"Monsters Ball" est comme son titre l'indique un bal monstrueux ou se côtoient les fantômes de WHITE ZOMBIE, de CALLENISH CICLE, de SLIPKNOT et même de STOLEN BABIES ou d'ARCH ENEMY. Mélange futé de bourrasques Thrash, de harangues de cirque, et d'un refrain Techno Metal digne de Rob Z himself, c'est un morceau définitif qu'on adopte dès la première écoute. Il est de plus symptomatique du style des BABIES, 2015, et laisse présager d'une suite haute en couleurs, qui effectivement arrive assez vite.

Take It Like A Man est en effet comme son titre l'indique, sévèrement burné. Les brûlots Néo Thrash s'y accumulent et rappellent le SLIPKNOT d'Iowa ("Gravemaker"), le Rob Zombie post WHITE ZOMBIE ("Never Go Back"), mais laisse parfois traîner de petites choses un peu plus sucrées qui calment la surchauffe auditive ("Thrown Away", power ballad dans la veine de THE MURDER OF MY SWEET).
Ce qui n'empêche pas les Américains de foncer tête baissée dans la violence pure ("Blood Soaked Hero", très AT THE GATES/SOILWORK), et de terminer leur travail de sape par une envolée d'une brutalité outrancière ("Blond Girls All Look The Same", et pan dans ta gueule, SLIPKNOT style bien sûr, et gueulante qui s'échappent des poumons sans reprendre son souffle).
La prod' du père Mader est bien évidemment énorme, surgonfle les guitares déjà bien grasses, donne de la profondeur à la rythmique, et soigne aux petits oignons les interventions des deux vocalistes qui s'en donnent à corps joie. Non, rien à dire, vraiment.

Les détracteurs continueront de se foutre de la gueule de ce groupe qu'ils estiment "monté", les fans vont devenir encore plus accros, et quelque chose me dit que le groupe s'intéresse plus à ces derniers, et à juste titre. La plupart des réfractaires continueront quand même d'aller les voir live pour se rincer l'oeil, les vieux de la vieille gueuleront que c'est de la merde, mais c'est une réaction qui a déjà touché des groupes devenus légendaires, d'Alice Cooper à SLIPKNOT, en passant par KISS, WHITE ZOMBIE, Manson et tant d'autres... Il n'en reste pas moins que Take It Like a Man est un très bon disque défouloir, que les BUTCHER BABIES jouent leur carte crânement, et que leur musique s'écoute, mais surtout, se vit en concert. Et comme le déclare encore Carla:

"Mais au final, tu ne peux pas t'empêcher de bouger. Nous avons tous grandi dans la fosse, nous ressentons tous la même chose. Et lorsque tu es là, et que tu le sens en toi, tu ne peux pas t'empêcher de bouger."

Les BUTCHER BABIES peuvent se résumer à ça. Un mouvement perpétuel, interne et externe. Il y a des groupes qui s'analysent, d'autres qui se ressentent et qui donnent envie de s'éclater. Ainsi est la musique. Et merci à vous les gars pour m'avoir souhaité une bonne fête sans le savoir.



Ajouté :  Dimanche 13 Décembre 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Butcher Babies Website
Hits: 2172
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 14/11/2019 à 10:04:50 en : 0,0747 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar