METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DENIS LABBÉ (FR…
· VANDENBERG'S MO…
· WILD WEST (FRA)…
· SERENITY (at) -…
· KHOLD (no) - Sa…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SNAKE EYE (FRA)…
· SCORPIONS (de) …
· DEVIN TOWNSEND …
· SOUL GRINDING F…
· KILLERS (FRA) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 313 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA (se) - Skyline Whispers (2015)






Label : Coroner Records
Sortie du Scud : 9 Juin 2015
Pays : Suède
Genre : Hard Rock
Type : Album
Playtime : 13 Titres - 62 Mins





C'est dingue ce que des musiciens qui picolent et délirent peuvent accomplir comme boulot... Les mecs sont là, en tournée, discutent dans le bus, devisent "sec" entre deux rasades bien humides, et se demandent lequel des deux va pouvoir aligner le plus de poncifs sur la Rock Star on Tour. Tout y passe, les conspirations, être arrêté dans un hôtel avec juste un pantalon en cuir, bla, bla...
La plupart du temps, ces délires post concert restent à l'état de paroles qui s'évanouissent dans la nuit Rock N'Roll, mais parfois, elles se transforment en notes, un peu comme ces croches bleues s'évadant du pavillon du saxo de Jean-Hugues Anglade dans Killing Zoe...
Et plus rarement, ces croches s'unissent, et forment des chansons, des vraies, qui se chantonnent en tapant du pied, et mises bout à bout, donnent des albums jouissifs, qui de simples récréations deviennent presque des classiques... Et les exemples sont nombreux...

Cette discussion, Björn Strid et David Andersson de SOILWORK l'ont eue, un soir de 2007, lors d'un périple en Amérique du Nord... Ils ont compris à ce moment là, que pour chaque instant précieux de la vie, existait une chanson pouvant en représenter la BO... Ce qui, loin d'une philosophie cheap de pochtron est une vérité indéniable... Qui n'a pas une fois dans son existence pensé à une mélodie, à un instant précis de sa vie ? Qui n'a pas rêvé sur le quai de la gare, en voyant sa petite amie arriver en courant, entendre une chanson s'échapper des hauts parleurs et voir les gens se mettre à danser ou applaudir ?
Cette envie, ce rêve en technicolor et dolby surround, Björn Strid et David Andersson l'ont concrétisé, avec quelques potes à eux, tous aussi fameux...Nous retrouvons donc au casting de THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA d'autres cadors de la scène nordique, Sharlee D'Angelo (ARCH ENEMY/SPIRITUAL BEGGARS) à la basse, Jonas Källsbäck (MEAN STREAK, ORCHID) à la batterie, ou Richard Larsson (VON BENZO) aux claviers...
Un premier album sorti en 2012, Internal Affairs avait déjà mis le feu aux poudres, mais Skyline Whispers enfonce le clou, donne de l'ampleur à la fête et se révèle être exactement ce qu'il voulait être... Une gemme, un trésor renfermant son lot de faux classiques qui sonnent plus vintage que les vrais. Mais surtout, une pause plaisante qui sent le fun à plein nez, jouée par des musiciens au top qui prennent au sérieux la blague qu'il ne faut pas prendre au sérieux, et qui du coup, alignent les hits, les tubes, les chansons entêtantes... La preuve ? Les mecs n'ont même pas pris le temps de se faire un site officiel, n'offrent qu'une page Facebook, et lâchent comme ça, un album béton sans prévenir, même pas la tête haute, juste comme un fait, avec une date de sortie... Et recréent la magie du tournant 70/80 avec un putain de brio qui laisse admiratif...

La plupart du temps, les suédois extrêmes qui se lâchent dans un projet parallèle tombent dans le vintage 70's, tentent de retrouver le souffle épique et Bluesy des LED ZEP, CACTUS, ou le Hard Rock éternel du SAB', des FLYING BURRITO BROTHERS, ou même des ZZ TOP pourquoi pas...On a souvent droit à un legs de guitares sifflantes, de longs soli inspirés et gorgés de feeling, et il faut bien l'avouer, si le résultat est parfois agréable, c'est souvent tellement mimétique qu'on préfère se jeter sur les originaux...
La différence avec THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA, c'est qu'ils ont opté pour une approche plus 80's des 70's... Abstrait ? Pas tant que ça, et rien que le nom de l'ensemble vous donne déjà des indications... Remember ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA, et toute cette vague Pop Rock qui voulaient se coller bien au chaud près de la magie des BEATLES ?
TNFO semble plutôt avoir choisi cette paternité là...

Soyons simple et direct. Skyline Whispers a tout d'une BO. Une BO sortie entre 79 et 82, illustrant en musique une bonne comédie, un musical ou une romance pas niaise comme on savait en faire il y a trente ans. Chaque morceau transpire d'une mélodie coupée sur mesure près des épaulettes, et même si le son, les guitares et les effluves pur moog du synthé collent à l'esprit seventies, la production et la chaleur des arrangements ne trompent personne sur l'affiliation directe avec le début des eighties.
Michael Sembello, Georgio Moroder, Jeff Lynne, tous sont cités dans le texte, et utilisés comme personnages d'une bande son épique des 70's, genre Road Trip pour la liberté, huit pistes et sac à dos compris, la tête dans les nuages et les nuages dans la tête.
Pour en arriver là, THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA utilise tout son talent et son amour pour cette musique intemporelle et pourtant solidement accrochée à son temps. Rock light, Pop, New Wave solide, Hard Rock lourd, et tutti quanti...
Et ça fonctionne à plein régime, comme un sachet de Pop Corn dégusté devant un Teen Movie estampillé 83/84.
Impossible à l'écoute de ce nouvel album de ne retenir qu'un morceau ou deux, tant tous sont ciselés avec amour et patience, minutie et passion. "Living For The Nighttime" est un bijou pur Pop Hard Rock comme savaient les composer les SURVIVOR, "Stiletto" est léger comme une bulle de savon soufflée par l'héroïne d'une belle histoire d'amour, un samedi soir près du ciné, avec son refrain pur sucre et ses volutes de guitares hollywoodiennes, "All The Ladies" rappelle les soundtrack de notre jeunesse, séries B incluses, comme Vision Quest ou The Lost Boys...
Parfois, les mecs se souviennent quand même de la décennie précédente, et déroulent un tapis presque progressif, citant allégrement YES ou le PURPLE, et les dix minutes de "The Heather Reports" nous emmènent loin, haut et longtemps pour notre plus grand plaisir... On oublie pas le refrain vendeur de rigueur, mais on se laisse aller, et on joue, on joue jusqu'au bout de la nuit... Groove, rythmique qui suit la trajectoire d'un élastique lâché devant un parking, chant qui caresse, mord, et laisse l'esprit vagabonder...

Skyline Whispers laisse aussi parler l'émotion, comme sur ce superbe instrumental éponyme qui lâche la bride au piano et regarde s'envoler des choeurs angéliques loin dans le ciel...
Mais il n'en oublie pas pour autant l'énergie, et "Lady Jane", un des hauts faits de ce nouvel LP plaisante avec les intonations chaloupées de Shaft sur les couplets pour mieux les intégrer à un refrain imparable qu'on chante sans honte dans son salon, en prenant bien garde quand même d'être seul dans la pièce...

Mais vous savez quoi, il n'y a aucune honte à aimer Skyline Whispers, bien au contraire. Alors évidemment, il faut oublier les groupes d'origine des participants, car nous sommes bien loin de la Néo violence de SOILWORK/ARCH ENEMY ou des abrutissements lysergiques des BEGGARS. Mais une fois les oreilles plongées dans cet album, à vrai dire, vous ne penserez à rien d'autre qu'à ces chansons fabuleuses, qui rythmeront une fois adoptées bien des instants de votre vie.
Car plus qu'un disque, Skyline Whispers est la bande son d'une vie de rêve, une vie durant laquelle chaque incident, chaque émotion, chaque sourire, chaque torrent de larmes, chaque rencontre serait accompagné d'une musique de fond, qui nous donnerait l'impression d'être des héros... Les héros du film de notre propre existence...

Comme il existe des feel good movies, il y a aussi des feel good records. Vous avez envie d'être heureux, ne serait ce que pendant une heure ? Oubliez tout et écoutez Skyline Whispers. Et vous partirez sur une route sans jamais penser à revenir...



Ajouté :  Vendredi 09 Octobre 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  The Night Flight Orchestra Website
Hits: 3274
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/10/2021 à 10:35:29 en : 0,0594 secondes
| © Metal-Impact since 2001 | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar