METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· RAMMSTEIN (de) …
· SKELETON CREW (…
· KORTEX (FRA) - …
· RHAPSODY OF FIR…
· DEFICIENCY (FRA…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· MANOWAR (usa) -…
· FETE DE LA MUSI…
· DREAM THEATER (…
· SOIREE M & O OF…
· FALL OF SUMMER …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 68 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

# # XML_node.objet # # This object is an XML node representation # # /- name (string) # xml_node --- attributes (array) # \- children (array) or value (string) class xml_node { var $name; var $attributes = array(); var $children = array(); var $value = ""; function xml_node($name,$attributes,$children=array(),$value="") { $this->name = $name; if (is_array($attributes)) { $this->attributes = $attributes; } $this->children = $children; $this->value = $value; } } # # xml_tree class # # This object parses an XML stream and offers a tree composed by xml_nodes # class xml_tree { var $xml_stream; var $current_node; var $root_node; var $index; var $value; function xml_tree() { $this->root_node = new xml_node("__ROOT_NODE",array()); $this->current_node = $this->root_node; } function add_tree($xml_stream) { # Managing the parser $this->xml_stream = $xml_stream; $xml_parser = xml_parser_create(); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_CASE_FOLDING,0); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_SKIP_WHITE,1); if (!xml_parse_into_struct($xml_parser,$this->xml_stream,$this->value,$this->index)) { xml_parser_free($xml_parser); die("XML Parse error"); } xml_parser_free($xml_parser); # Now, $this->value and $this->index are informed, we can use the get_node methode. $tab_result = $this->get_node(0,count($this->value) - 1); $this->root_node->children[] = $tab_result[0]; $this->current_node = $this->root_node; } function get_node($index_start,$index_stop) { #echo "


\n"; #echo "GET-NODE($index_start,$index_stop)
\n"; # What we are going to return is an array of xml_nodes $return_tab = array(); # depth is only here to check if everything is all right $tab_node = $this->value[$index_start]; $depth = $tab_node["level"]-1; # Now we have to be sure we do not forget a single node for ($index = $index_start;$index <= $index_stop;$index++) { #echo "\$index = $index
"; # get the current node $tab_node = $this->value[$index]; # what type of node is it ? switch($tab_node["type"]) { case "complete" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth+1) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud complet $index, niveau $depth + 1 au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Noeud complet trouvé position $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n"; # Easy one, no children to manage, only a value... $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],"",$tab_node["value"]); break; case "open" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth +1 ) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud ouvert $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } # Open tag, we re-use this methode to return its children # Where is the correspondong close tag ? $node_index = $this->index[$tab_node["tag"]]; $flipped_node_index = array_flip($node_index); #echo "This ".$tab_node["tag"]." is at coords ".$flipped_node_index[$index]."
"; $i=1; do { $next_index = $node_index[$flipped_node_index[$index] + $i++]; $next_tag=$this->value[$next_index]; } while ($next_tag["level"]!=$tab_node["level"]); #echo "Ouverture de noeud détectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n   Parcours jusqu au $next_index
\n"; # good, we can now instanciate our node $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],$this->get_node($index+1,$next_index),""); # As we called the get_node methode, we are sure that nodes have been parsed to the corresponding close tag $index = $next_index; break; case "close" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth ){ die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud fermé $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Fermeture de noeud detectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."

\n"; # This ugly thing is useless because reaching a close tag means that $index==$index_stop but who knows ? =) # it will be skipped soon $index = $index_stop; break; default: die("Erreur de type de TAG non déterminé :'".$tab_node["type"]."'"); } } # We are out ... returns the array with collected children... return ($return_tab); } # this function browse the xml tree and set the current node to the selected node function give_node($path) { if ($path[0]=="/") { $current_node=$this->root_node; $path=substr($path,1); #echo "ABSOLUTE PATH GIVEN=$path
"; } else { $current_node = $this->current_node; } #echo "PATH GIVEN=$path
"; $tab_path = split("/",$path); foreach ($tab_path as $node_expr) { #echo "STUDYING EXPR='$node_expr'
"; $node = $current_node; $expr_tab = split("\?",$node_expr); $node_name = $expr_tab[0]; $attr_tab = 0; if (count($expr_tab)>1) { ##echo "TROUVE AU MOINS UNE CONDITION SUR LES ATTRIBUTS...
"; $attr_expr_tab=split(",",$expr_tab[1]); $attr_tab=array(); foreach($attr_expr_tab as $attr_expr) { $attr_split_expr=split("=",$attr_expr); $attr_tab[$attr_split_expr[0]]=$attr_split_expr[1]; } } $last=0; foreach ($node->children as $children) { #echo "COMPARING WITH '$children->name'
"; if ($children->name == $node_name) { ##echo "TROUVE NOEUD CORRESPONDANT $node_name
"; if (is_array($attr_tab)) { $node_attributes = $children->attributes; foreach ($attr_tab as $key=>$value) { if ($node_attributes[$key] == $value) { #echo "ATTRIBUTE & CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last = 1; } } } else { ##echo "CHILD=".$children->name."
"; #echo "CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last=1; } } if ($last) { break; } } if (!$last) { #echo "PATH ERROR $node_name
"; #die("MMmmmh It seems that this file is not a DIA XML format...sorry..."); return 0; } } return $current_node; } function browse_tree($path) { $node = $this->give_node($path); if (is_object($node)) { $this->current_node = $node; return 1; } return 0; } # this method dumps an html representation of the xml tree function xml_show($node = "",$level=0,$last=0) { if ($node=="") { $node=$this->root_node; } if (!is_object($node)) { die("ERROR : node is not an object"); } $line=""; for($i=1;$i<=$level;$i++) { if ((i==$level-1) and ($last)) { $line.="      "; } else { $line.="     |"; } if ($i==$level) { $line.="`-"; } } $line.=$node->name; #echo $line; $line.="".count($node->children).""; if (count($node->children)==1) { $line.=" (".$node->value.")
\n"; echo "$line"; } else { $line.="
\n"; echo "$line"; $i=1; foreach($node->children as $children) { if ($i==count($node->children)) { $this->xml_show($children,$level+1,1); } else { $this->xml_show($children,$level+1); } $i++; } } } #END_CLASS }

NIGHT (FRA) - Night (2015)






Label : Hidden Marly Productions
Sortie du Scud : 4 octobre 2015
Pays : France
Genre : Post Black Expérimental
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 41 Mins





J'ai toujours eu une profonde affection pour les gens qui tentent. Quitte à ce que le résultat soit planté dans les grandes largeurs, qu'il soit borderline, ou approximatif, j'aime l'innovation, la prise de risque. Ne pas se cantonner à un style et le respecter religieusement. C'est ainsi, je n'y peux rien.
Et les artistes qui osent se font de plus en plus nombreux, quel que soit le domaine artistique. J'en suis moi même ravi, surtout lorsque j'ai la chance de tomber sur leur oeuvre et de pouvoir en parler.
Parfois, c'est un détail qui attire mon attention. Une formulation, un concept, ou même plus prosaïquement une pochette de temps à autres.
C'est ce dernier cas de figure un peu ridicule qui m'a poussé vers NIGHT.

Les NIGHT (Lycaon, Khaled, Tony Ironlungs, Tristan, Jynx) nous viennent de Metz, ville austère de Lorraine, et sont actifs depuis 2010. Après une première démo, puis un split avec SICK GENIUS, ils ont sorti un drôle de live en forme de maquette (Made In France), pour aboutir finalement à l'enregistrement de ce premier album au parfum envoûtant, et à la forme surprenante. C'est justement cette forme qui m'a intrigué au prime abord, cette superbe pochette monochrome flanqué d'une photo de la pauvre et magnifique Eva Ionesco, fixée une énième fois par sa mère lorsqu'elle était encore enfant. Pose lascive, maquillage outrancier, bas, érotisme bien trop précoce et déplacé, l'histoire est glauque, et c'est pour cette raison que je me suis penché sur ce qu'elle pouvait bien cacher.
Glissé à l'intérieur, un panel de huit morceaux, ambitieux, versatiles, hétérogènes, mais animés d'une même violence aussi larvée qu'ouvertement exprimée, frappée du sceau Black. Mais du Black, très souvent, le quintette n'a retenu que la crudité du propos musical, son nihilisme littéraire, pour en proposer SA version, qui si elle colle régulièrement aux principes édictés par le genre, se permet aussi d'indéniables libertés créatives bienvenues.

NIGHT, sans provoquer l'originalité à tout prix, à travaillé son répertoire, affiné ses ambiances, sans céder la puissance à l'originalité à tout prix. Le groupe a ménagé quelques pistes très surprenantes, mais déploie une richesse d'humeurs étonnante, tout en pulvérisant les standards de violence assez régulièrement. Leur Black est trouble, comme animé de desseins plus ou moins francs, à l'image de cette pochette au pouvoir d'attraction quasi mystique, plaisir visuel coupable devant l'éternel.
En guise de mise en bouche, le quintette à lâché un morceau en amont, le terriblement prenant "Georges de la Tour", en hommage au peintre Lorrain du même nom, maître du clair obscur dans son oeuvre. Et ce morceau est justement à l'image du travail pictural de l'artiste, sombre, mais inondé de temps à autres de puissants rais de lumière, comme s'il était vraiment évident que sans soleil, la nuit n'existerait pas. Absence de lumière provocant le noir absolu, c'est aussi un des credo du groupe qui la laisse filtrer pour mieux troubler et guider dans la nuit noire de leur philosophie.
On peut lire sur le site de distribution :

"Des sentiments crus et sincères. Célébrons la tragédie de nos vies normales. De la haine pure venue des terres de l'amour, la vérité, pour les véritables"

Un peu abscons, ce propos une fois transposé est assez fidèle à la musique déployée sur les pistes de ce premier album, Night.
S'il fallait devenir prosaïque, mais le procédé me rebute un peu lorsque je tombe sur une oeuvre atypique, je dirais que le Black des Lorrains est pluriforme. Qu'il s'abreuve à la fontaine originelle du Raw Black, qu'il en tire des influences dépressives, mais aussi riches comme le Classic Folk, et qu'ils adaptent leur approche à leur culture.
Tout commence d'ailleurs par un passage en complet trompe l'oeil, comme une fenêtre peinte sur une façade aveugle, et "Vos Larmes n'y Changeront Rien" de laisser s'étaler un sample lacrymal, qui s'évanouit sur une basse seule, avant qu'une sorte de Rap hardcore n'emporte les débats. Etonnant, et risqué de placer un tel morceau en ouverture d'un premier album. Mais quelle réussite dans cette façon de singer NTM et ASSASSIN pour brouiller les pistes... Car tout finit par éclater à la surface, lorsqu'un Black hautement corrosif envahit l'espace...

Il est bien sur hors de question de traiter l'analyse en track by track, car Night s'appréhende dans sa totalité, et repose sur un principe de richesse, de foisonnement d'idées qu'il serait déplacé de disséquer. Je me bornerai à vous donner quelques indices, en abordant le cas de deux pistes qui selon moi se démarquent plus que les autres.
Le précédemment traité "Georges de la Tour", monstre de six minutes qui navigue en eaux agités, parfois soumises à des courants Black ascendants qui provoquent des tourbillons de blasts sur riffs acérés, ou de soubresauts Néo Pagan à tendance Folk, avec instruments classiques, violons, nappes, qui aplanissent la surface et laissent une brume nostalgique y flotter, comme le fantôme d'un style qu'on croyait à jamais figé. Le nom d'ELEND vient à ce moment là à l'esprit, pour cette confrontation entre mélodie classique et violence abrasive et noire, mais BLACK est tellement sur de son fait que cette comparaison s'invalide d'elle même à peine énoncée.

Et puis bien sur, "Le Voyageur Imprudent (Dernières Pages)" de s'imposer sur le volume, avec plus de dix minutes d'errance totale, morceau épique par excellence.
Le principe est le même, entame acoustique et instrumentale douce et nostalgique, avant que la nature nihiliste ne reprenne sa place, pour un Black variant les rythmiques, les lignes de chant (certaines sont scandées, d'autres hurlées), et Barjavel de trouver un nouvel écrin à son oeuvre. La haine atteint son apogée, sous une forme de conte mis en musique, et le groupe n'hésite pas à mettre l'emphase sur tous les aspects les plus caractéristiques de sa musique, appuyant encore plus les assauts Raw Black, Symphonic Black, ou purement instrumentaux. D'une finesse totale nuancée d'une brutalité outrancière rappelant légèrement MISANTHROPE en beaucoup plus grandiloquent et violent, ce dernier morceau valide l'impression de départ, d'avoir affaire à un groupe aux idées riches et développées jusqu'au bout. Car NIGHT ne se contente pas de proposer, il planifie, tout en gardant une certaine spontanéité, et va jusqu'au bout de son plan de route, avec un brio indéniable.

Night est une pièce de musique rare, troublante, perturbante, mais fascinante. Sombre, mais lumineuse à l'image des tableaux de Georges de la Tour. Candide, mais impudique à l'image de cette photo d'Eva en couverture. On peut prendre du plaisir à l'écoute, sans se sentir coupable de privilégier des auteurs qui osent. Il n'y a un peu de voyeurisme à observer des bâtisseurs du risque en tremblant de les voir échouer. Mais il y a énormément de plaisir à les regarder et les écouter réussir leur pari d'équilibre.



Ajouté :  Vendredi 09 Octobre 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Night Website
Hits: 3216
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/8/2019 à 12:07:03 en : 0,1081 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar