METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· UNLEASHED (se) …
· WHISPERING TALE…
· POKERFACE (ru) …
· NIGHTMARE (FRA)…
· JIMM (FRA) - Ji…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· KILLERS (FRA) -…
· HAMMERFALL (de)…
· ULVER (no) - Tr…
· W.O.A WACKEN OP…
· GOTTHARD (ch) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 84 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

FROM THE PETRIFIED FOREST (usa) - Neon On The Inside (2015)








Label : Auto-Production
Sortie du Scud : 2 avril 2015
Pays : Etats-Unis
Genre : Post Metal progressif
Type : EP
Playtime : 3 Titres - 20 Mins





"Four gentlemen making the music you didn't know you'd hear."
Voilà une façon de se présenter pleine d'allant et quand même un poil péremptoire... Mais attendez, on peut aller plus loin.

"Post-Metal lollipops and 10-chord Progressive-Hardcore licorice chews dipped in butterscotch dream-pop on an authentic pan au chocolat of angularity and math."

Si avec ça, vous croyez savoir ce qui vous attend au détour des sillons de ce Neon On The Inside, alors vous êtes plus fort que moi.
Sauf que personne n'est plus fort que moi. J'ai lu ces accroches après avoir écouté ce nouvel EP des PETRIFIED FOREST. Et là, j'ai en effet compris. Et je suis tombé d'accord avec eux/lui.

Selon la bio de ce "groupe" de Portland, Orégon, les PETRIFIED FOREST sont un quartette. Mais lorsqu'on lit de plus près les infos concernant ces trois nouveaux titres, on constate que seul D. Sloan III y a mis sa patte. Alors quid de la vérité ? Il semblerait que leur biographie soit aussi fantasmagorique que leur musique, et je dirais: tant mieux !
L'aventure commence sous des auspices assez Indie. Voix douce et presque susurrée, intro quasiment Pop, et puis soudain les choses s'emballent, comme si DREAM THEATER se faisait piquer par un moustique à la campagne, avant que les débats n'invitent PINK FLOYD/ARCHIVE à venir mettre leur grain de sel... Vous pensez que j'ai ainsi résumé le premier morceau de cet EP ? Non, j'ai juste résumé les deux premières minutes du premier morceau de cet EP...
Difficile à croire n'est ce pas ? Mais avec PETRIFIED FOREST rien n'est simple justement...

Pour tenter d'être plus clair, voyez en Neon On The Inside une poésie, une histoire peinte, ou un rêve concret décrit avec des notes, car c'est ce qu'il est. Si prétendre jouer une musique que personne n'a jamais entendue était peut être un préambule un peu fanfaron, force est de reconnaître que le mélange proposé est inhabituel, mais surtout, extraordinaire, ne lésions pas sur l'emphase. Neon On The Inside est un mélange d'alternatif Indie, de Lo-fi Pop, de Post Metal/Hadcore, de Mathcore par moment, de progressif, le tout réduit à une synthèse fabuleuse qui vous prend le cerveau, lui ouvre un champ de possibilité infini, et vous le rend ouvert à de nouvelles sensations. Le groupe aime à citer en référence ISIS, CAVE IN, MEW, RED HOUSE PAINTERS, COCTEAU TWINS, REFUSED, MASTODON, SHINER ou M83. C'est versatile, exhaustif, semble un tantinet exagéré dans l'étendue de la palette, et pourtant, rien n'est plus vrai.

Cet EP, et je n'ai une fois de plus pas peur d'aller un peu loin, est euphorisant. Il fait montre d'une puissance énorme, est parfois bruyant et chaotique, mais dégage une telle positivité qu'il semble avoir des vertus thérapeutiques. Vous avez le bourdon, vous vous sentez enfermés dans un petit monde/placard dont vous avez perdu la clef ?
Ecoutez ce disque et voyagez, en pensée, mais évadez vous. Mais soyons un peu plus direct si vous le voulez bien.

Découpé en trois parties, Neon On The Inside évolue de climat en horizon, plane à des milliers de mètres au dessus du sol et à pourtant bien les pieds sur terre. Si le premier de ces trois chapitres est visiblement le point fort, de par sa longueur et ses aspirations artistiques hétéroclites, les deux autres ne sont pas en reste en termes d'inventivité.
"Anything In Your Heart" commence comme un grondement Black Symphonique léger, avant de laisser le poids des regrets s'écraser sur un Post Metal hargneux. Les harmonies reviennent enfin, et on se retrouve en pleine Post Pop Indie qui dans ses derniers instants se veut Metal progressif de qualité, qui malmène des thèmes mélodiques sur une rythmique épuisante qui évolue sans cesse.
"Drownin" In The Swamp" applique plus ou moins les même principes, développe sur cinq minutes des thématiques paisibles et calmes, avant de sombrer une fois de plus dans un crescendo harmonique puissant qui laisse sur le flanc, la tête vide et le corps relaxé...

Neon On The Inside est un EP surprenant... Entièrement instrumental, si ce ne sont ces quelques phrases en introduction, il se laisse porter par une inspiration qui ne laisse aucune place au hasard et qui pourtant semble de temps à autre improvisé. C'est une jolie ballade qui n'impose pas de cadre, qui vous laisse seul maître à bord et qui ne prétend pas vous apprendre quoi que ce soit.
Construit sur des émotions contraires et pourtant complémentaires, il brasse des courants, des styles, emprunte la lourdeur d'ISIS en l'allégeant dans des mélodies éphémères, singe DREAM THEATER en les expurgeant de leurs prétentions techniques sans pour autant simplifier les choses, et cite la nostalgie de la Cold Wave / Post Pop des années 80 sans ses synthé"tics" les plus irritants...

Finalement, vous voyez que leur bio ne mentait pas... Mais avant d'en être convaincu, il faut écouter. Mais ça, c'est un plaisir, le même que de croquer dans un pain au chocolat le matin, dans un jardin qui s'ouvre sur une journée qui s'annonce radieuse...

... ou pas.



Ajouté :  Jeudi 10 Septembre 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  From The Petrified Forest Website
Hits: 1588
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 17/12/2017 à 05:21:14 en : 0,1366 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar