METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· VISIONS OF ATLA…
· BLOCKHEADS (FRA…
· SOULFLY (br) - …
· FUNERAL INCEPTI…
· SHADEWORKS (be)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· WATAIN (se) - N…
· ROTTEN SOUND (f…
· TOTO (usa) - Pa…
· RHAPSODY OF FIR…
· SHINING (se) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 117 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

DIERESIS (sp) - Demo 2015 (2015)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : 17 février 2015
Pays : Espagne
Genre : Punk Hardcore
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 19 Mins





Diëresis : Diérèse.

Diérèse: (du grec diairesis = division). Dans la prononciation d'une diphtongue, dissociation de celle-ci en ses éléments constitutifs.
Ils sont rigolos ces espagnols, ils se baptisent selon un principe de phonétique poétique... Bon, je suis pas contre, j'ai fait moi même des études littéraires qui me permettent de décomposer des phonèmes et d'en expliquer la structure. Bah ouais.
Quoi, on s'en fout ?
Oui, pas faux, mais je n'y peux rien, DIERESIS, c'est le nom du groupe !

Je me demandais ce soir, après avoir chroniqué deux albums de légende, si je n'allais pas parler d'un groupe symphonique, de brutal Death ou de pur Heavy Metal. Mon bon Nico s'étant chargé du dernier NIGHTWISH, paix à ses oreilles, j'ai fouillé, fouillé pour trouver une nouvelle Castafiore en manque de Yop, ou un groupe allemand en manque de bière et de clous, mais en vain...
Du coup, et ce malgré les recommandations de mon chef bien aimé, j'y suis retourné...
Au Hardcore évidemment.
Oui, c'est ma marotte, mais que voulez-vous, c'est cru, c'est rapide, agressif et spontané. Un peu comme moi. Et comme ce week-end l'Espagne m'avait plutôt bien réussi, j'y suis reparti pour tomber justement sur... DIËRESIS.
Peu d'informations sur ce jeune groupe madrilène, qui semble en être à sa première production. Dans ce cas là, pas grand chose à faire à part laisser parler la musique pour ce qu'elle est, et dans leur cas, elle est justement explosive, à un délicieux goût de Punk Hardcore ibérique, les "r" bien roulés et la tonalité générale assez exubérante, mais joyeuse.

Le son est gras, très gras. Un peu comme une tortilla bien baignée dans l'huile, mais comme ça colle impeccablement aux compos, pas de soucis. Et dès l'intro, le groupe ne fait pas traîner les choses. Tempo lourd qui dégénère en up tempo teigneux, plein de riffs qui collent à l'assiette, c'est entraînant dès les premières secondes. "Humildad" continue sur ce schéma pendant quelques secondes, avant d'envoyer valser les tables, et de partir en chaloupe sur une sorte de Core/D-Beat vraiment couillu.

Mais les choses se calment vite, l'ambiance redevient pesante, et on retombe dans un Darkcore glauque, avant que le serveur ne s'emballe à son tour dans une virée plateau en main, les yeux fermés. Oui, c'est la vérité, c'est un fait, et tout ça en moins de deux minutes. le moins que l'on puisse dire, c'est que DIËRESIS n'aime pas vraiment la routine... ça continue à dépoter sévère sur "Fin, Luego, Principio(s)", qui prouve à peine la démo entamée que ces madrilènes sont adeptes du coup du lapin. Accélérations chaotiques qui arrivent brutalement, chant qui marine dans un jus moitié rauque et grave, moitié strident et qui vrille les tympans, rythmique qui ne tient pas en place, et guitare qui riffe costaud, cette démo est un plat qui se déguste chaud !

Ce que j'y aime particulièrement, c'est d'y retrouver les ingrédients caractéristiques du Hardcore ibère des années 80/90, délicieusement anarchique et optimiste, aux licks de guitare déliés et joyeux, ce chant convaincu à l'accent délicieux, et ce duo basse/batterie virevoltant comme un piment dans le...vent. Ce constat est particulièrement valable sur des pistes comme "Desde Dentro y Hacia Fuera", et "Illuminemos las Trieblas", qui ne trompent personne, même en s'adaptant aux standards modernes.
D'autres sont plus volontiers Heavy, presque Metal dans l'approche, à l'instar du très lourd "Basura" qui s'adonne même aux joies d'un riff presque Thrash à la SOD qui fait vraiment du bien. Et ce chant suraigu, comme un dialogue incongru, c'est un délice cartoon qui ne se refuse pas !
Mais ça n'oublie pas pour autant d'aller vite, très vite même ("Seres Estériles", je ne dirai pas le contraire), de tomber parfois dans l'hystérie joviale ("Contragolpes", au chant à la dualité presque Grind), en tout cas, c'est ouvert, grand ouvert même, et ça s'avale d'un trait, comme une sangria bien fraîche.

Impossible de passer outre les petites variations rythmiques décalées, qui s'amusent à tanguer un peu pour booster les morceaux, et de souligner une interprétation carrée, inventive, qui n'est pas à une trouvaille près pour ne pas rester le cul collé sur sa chaise.

A force de pondre des trucs comme ça chers voisins, je vais finir par débarquer chez vous, m'installer à une terrasse, chercher des locaux de répète pour m'assurer que vous n'avez pas sélectionné que les meilleurs, parce que ça commence à avoir des allures de festival quand même !
D'ailleurs, DIËRESIS jour au Falafest de Salamanque le 8 mai 2015, alors si vous êtes dans le coin, payez leur un coup de ma part !



Ajouté :  Jeudi 10 Septembre 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Dieresis Website
Hits: 2006
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 12/12/2018 à 22:11:14 en : 0,0819 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar