METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NAWATHER (tn) -…
· APOCALYPTICA (f…
· KORUM (FRA) - T…
· MIDWINTER (FRA)…
· MICHAEL SCHENKE…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SONISPHERE - Co…
· FETE DE LA MUSI…
· ARENA (uk) - La…
· RAMMSTEIN (de) …
· SICK OF IT ALL …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 74 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SERPENTIA (pl) - Dark Fields Of Pain (2003)






Label : Metal Mind Records
Sortie du Scud : 26 mai 2003
Pays : Pologne
Genre : Death Metal
Type : Album
Playtime : 9 Titres - 42 Mins





Une fois n'est pas coutume, je vous propose un brin de poésie à la polonaise. Colmatant les brèches, soudant les jointures avec autant de dextérité qu'un plombier, SERPENTIA, qui affiche ses affinités avec quelques bons clients des années 2000 (ANAL STENCH, ATROPHIA RED SUN, DECAPITATED, THY DISEASE, SCEPTIC, SCUMBAG, CEMETERY OF SCREAM), a fait du Death Metal sa spécialité. Jusqu'ici, rien de nouveau sous le zénith. D'ailleurs, pour être tout à fait précis, à aucun moment ce quatuor ne se permettra le moindre rejet ostensible de ses origines rouges et blanches. Ayant évolué depuis ce premier album nommé Dark Fields Of Pain (2003) vers un Death plus mélodique fièrement matérialisé par l'album The Day In The Year Of Candles en 2011, SERPENTIA a débuté sa carrière de façon relativement obscure, comme en atteste la pochette peu engageante de ce full-lenght. Entre la corde et la lame, on préférerait presque cet opus pour en finir correctement.

Correct. C'est l'adjectif qui sied le mieux à cette œuvre. On saura très vite à quoi s'en tenir, et même si le deuxième, troisième et quatrième chapitres de ce manifeste sont trompeurs, l'état d'esprit général qui régit Dark Fields Of Pain n'est pas à remettre en cause. Dans son vêtement Death Metal guttural un peu trop moulant, "The Worst Enemy" est une ouverture sans folie, bien que vainement nuancée d'un trait de Black Metal. SERPENTIA dénude son corps inharmonieux et quelconque avec une pointe de hardiesse qui a quelque chose de ridicule. Par contre, comme je le soulignais plus haut, c'est loin d'être le même topo pour "Consciousness Of The Beyond", l'instrumentale "Hospice Of Hope" et surtout, "Waiting For Wings". Au-delà d'un surprenant chant clair lové dans d'agréables arpèges acoustiques, ce titre ressemble à s'y méprendre à un véritable temps fort lorgnant vers le Death mélodique qui deviendra quelques années plus tard l'âme musicale du groupe. Un titre inspiré qui doit cependant se sentir bien seul au milieu de ce défouloir grandeur nature. Car sous couvert parfois d'expérimentations rythmiques, d'arrangements psychédéliques, de nuances prog/symphoniques, ce Death Metal ne casse pas des briques. Les séquences d'ultra-violence, blasts hasardeux en chef de gare, ne laissent pas un souvenir impérissable et c'est tout le problème d'un disque qui tente d'innover sans vraiment y parvenir. SERPENTIA, sur un titre comme "Extraterrestial Mother", ne semble pas savoir sur quel pied danser. Leur Death est moyen, leur façon d'improviser est moyenne et l'un dans l'autre, c'est franchement anecdotique. D'autant plus anecdotique que la production manque de rondeur. Les growls gagnent en coffre au détriment de la batterie, totalement étouffée par l'intensité mélodique qu'a voulu mettre en avant le groupe. Sauf que SERPENTIA ne jouait pas encore de Death mélodique à l'époque et que par conséquent, Dark Fields Of Pain erre comme une âme ronchonne dans une pièce où ils sont 25 à se partager le mètre carré.

Ceci étant, je persiste et je signe : ce premier effort est correct. Mais comme toujours, passé l'émerveillement niais de la découverte, passée l'envie d'en savoir plus sur SERPENTIA, on finira par s'en remettre à des valeurs un peu plus sûres, qui ont fait leur réputation dans un registre où le mot "compromis" est à bannir. Il y en a tellement en Pologne qu'on ne trouvera aucune autre bonne excuse à Dark Fields Of Pain, si ce n'est d'avoir été intense à quelques trop rares reprises.



Ajouté :  Vendredi 07 Août 2015
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Serpentia Website
Hits: 2354
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 14/10/2019 à 10:14:17 en : 0,0514 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar