METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· KULT OV AZAZEL …
· HAMMERFALL (de)…
· XIANOSYS (FRA) …
· FIVE FINGER DEA…
· CRADLE OF FILTH…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ANDRE MATOS (br…
· SONISPHERE (FRA…
· KLONE (FRA) - G…
· SHAKA PONK (FRA…
· ACHING BEAUTY (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 25 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

# # XML_node.objet # # This object is an XML node representation # # /- name (string) # xml_node --- attributes (array) # \- children (array) or value (string) class xml_node { var $name; var $attributes = array(); var $children = array(); var $value = ""; function xml_node($name,$attributes,$children=array(),$value="") { $this->name = $name; if (is_array($attributes)) { $this->attributes = $attributes; } $this->children = $children; $this->value = $value; } } # # xml_tree class # # This object parses an XML stream and offers a tree composed by xml_nodes # class xml_tree { var $xml_stream; var $current_node; var $root_node; var $index; var $value; function xml_tree() { $this->root_node = new xml_node("__ROOT_NODE",array()); $this->current_node = $this->root_node; } function add_tree($xml_stream) { # Managing the parser $this->xml_stream = $xml_stream; $xml_parser = xml_parser_create(); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_CASE_FOLDING,0); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_SKIP_WHITE,1); if (!xml_parse_into_struct($xml_parser,$this->xml_stream,$this->value,$this->index)) { xml_parser_free($xml_parser); die("XML Parse error"); } xml_parser_free($xml_parser); # Now, $this->value and $this->index are informed, we can use the get_node methode. $tab_result = $this->get_node(0,count($this->value) - 1); $this->root_node->children[] = $tab_result[0]; $this->current_node = $this->root_node; } function get_node($index_start,$index_stop) { #echo "


\n"; #echo "GET-NODE($index_start,$index_stop)
\n"; # What we are going to return is an array of xml_nodes $return_tab = array(); # depth is only here to check if everything is all right $tab_node = $this->value[$index_start]; $depth = $tab_node["level"]-1; # Now we have to be sure we do not forget a single node for ($index = $index_start;$index <= $index_stop;$index++) { #echo "\$index = $index
"; # get the current node $tab_node = $this->value[$index]; # what type of node is it ? switch($tab_node["type"]) { case "complete" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth+1) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud complet $index, niveau $depth + 1 au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Noeud complet trouvé position $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n"; # Easy one, no children to manage, only a value... $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],"",$tab_node["value"]); break; case "open" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth +1 ) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud ouvert $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } # Open tag, we re-use this methode to return its children # Where is the correspondong close tag ? $node_index = $this->index[$tab_node["tag"]]; $flipped_node_index = array_flip($node_index); #echo "This ".$tab_node["tag"]." is at coords ".$flipped_node_index[$index]."
"; $i=1; do { $next_index = $node_index[$flipped_node_index[$index] + $i++]; $next_tag=$this->value[$next_index]; } while ($next_tag["level"]!=$tab_node["level"]); #echo "Ouverture de noeud détectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n   Parcours jusqu au $next_index
\n"; # good, we can now instanciate our node $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],$this->get_node($index+1,$next_index),""); # As we called the get_node methode, we are sure that nodes have been parsed to the corresponding close tag $index = $next_index; break; case "close" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth ){ die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud fermé $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Fermeture de noeud detectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."

\n"; # This ugly thing is useless because reaching a close tag means that $index==$index_stop but who knows ? =) # it will be skipped soon $index = $index_stop; break; default: die("Erreur de type de TAG non déterminé :'".$tab_node["type"]."'"); } } # We are out ... returns the array with collected children... return ($return_tab); } # this function browse the xml tree and set the current node to the selected node function give_node($path) { if ($path[0]=="/") { $current_node=$this->root_node; $path=substr($path,1); #echo "ABSOLUTE PATH GIVEN=$path
"; } else { $current_node = $this->current_node; } #echo "PATH GIVEN=$path
"; $tab_path = split("/",$path); foreach ($tab_path as $node_expr) { #echo "STUDYING EXPR='$node_expr'
"; $node = $current_node; $expr_tab = split("\?",$node_expr); $node_name = $expr_tab[0]; $attr_tab = 0; if (count($expr_tab)>1) { ##echo "TROUVE AU MOINS UNE CONDITION SUR LES ATTRIBUTS...
"; $attr_expr_tab=split(",",$expr_tab[1]); $attr_tab=array(); foreach($attr_expr_tab as $attr_expr) { $attr_split_expr=split("=",$attr_expr); $attr_tab[$attr_split_expr[0]]=$attr_split_expr[1]; } } $last=0; foreach ($node->children as $children) { #echo "COMPARING WITH '$children->name'
"; if ($children->name == $node_name) { ##echo "TROUVE NOEUD CORRESPONDANT $node_name
"; if (is_array($attr_tab)) { $node_attributes = $children->attributes; foreach ($attr_tab as $key=>$value) { if ($node_attributes[$key] == $value) { #echo "ATTRIBUTE & CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last = 1; } } } else { ##echo "CHILD=".$children->name."
"; #echo "CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last=1; } } if ($last) { break; } } if (!$last) { #echo "PATH ERROR $node_name
"; #die("MMmmmh It seems that this file is not a DIA XML format...sorry..."); return 0; } } return $current_node; } function browse_tree($path) { $node = $this->give_node($path); if (is_object($node)) { $this->current_node = $node; return 1; } return 0; } # this method dumps an html representation of the xml tree function xml_show($node = "",$level=0,$last=0) { if ($node=="") { $node=$this->root_node; } if (!is_object($node)) { die("ERROR : node is not an object"); } $line=""; for($i=1;$i<=$level;$i++) { if ((i==$level-1) and ($last)) { $line.="      "; } else { $line.="     |"; } if ($i==$level) { $line.="`-"; } } $line.=$node->name; #echo $line; $line.="".count($node->children).""; if (count($node->children)==1) { $line.=" (".$node->value.")
\n"; echo "$line"; } else { $line.="
\n"; echo "$line"; $i=1; foreach($node->children as $children) { if ($i==count($node->children)) { $this->xml_show($children,$level+1,1); } else { $this->xml_show($children,$level+1); } $i++; } } } #END_CLASS }

TRISTANIA (no) - Ashes (2005)






Label : Steamhammer Records
Sortie du Scud : 24 janvier 2005
Pays : Norvège
Genre : Metal Gothique
Type : Norvège
Playtime : 8 Titres - 47 Mins





Nouveau design, nouveau logo... Dès le premier contact avec Ashes, le ton est donné. Mais que penser de cette galette enveloppée dans un livret dont l'artwork nous fait tourner des pages en papier brûlé ? Evidemment, on peut toujours essayer de ne pas rester perplexe devant le trou béant de la page 7... Mais comment ne pas l'être face aux illustrations pseudo-apocalyptico-post-modernes qui hantent ce livret, avec ses personnages que l'on croirait tout droit sortis des studios Marvel ?

D'emblée, le quatrième chapitre des aventures de TRISTANIA affiche donc sa "nouveauté", ou du moins sa volonté de se démarquer des premiers opus. Doit-on y voir façon de se détacher définitivement de l'influence de Morten Veland, après un World of Glass dont certains ont pu regretter qu'il ne porte encore trop la marque de l'ancien leader du groupe ? Mais si l'on a pu lui reprocher d'être trop dépendant de Beyond the Veil, World of Glass avait du moins le mérite de nous plonger dans une atmosphère musicale résolument marquée. A côté, la silhouette arborée par Ashes semble comme indistincte, et le disque projette des ombres chinoises qui n'ont que peu de consistance au regard des incroyables tableaux gothiques dont TRISTANIA a le secret.

De fait, Ashes manque de densité, et surtout de résonance. Alors oui, le combo ne fait plus autant appel aux musiciens de session et les chœurs ont définitivement disparu. Mais les norvégiens nous ont souvent montré qu'ils savaient très bien s'en passer. Bref, l'album a beau commencer in medias res en renonçant aux traditionnelles intros tristaniennes, les quelques riffs énergiques de "Libre" et la bonne voix Death de Kjetil Ingebrethsen ne suffisent pas à lâcher les chevaux. Les vibrations aux accents grégoriens de Vibeke Stene n'ont que peu de portée, dans ce premier morceau qui entend pourtant marquer la différence. Mais l'effet d'annonce n'aboutit pas vraiment et le son s'essouffle assez vite. Non pas que l'ensemble manque de cohérence dans sa composition, puisque les titres s'enchaînant de façon plutôt lisse. Mais là est tout le problème : épuré voire dépouillé, le son de Ashes ne décolle pas. Certes, TRISTANIA cherche ici à dépasser les facilités de la musique symphonique qui avaient fait son succès jusque-là. La formation expérimente ainsi de nouvelles influences, de la guitare acoustique qui donne le ton d'"Equilibrium" à la rythmique résolument Rock de "The Wretched". Mais cette chanson manque de profondeur de champ, notamment à cause de percussions discordantes.

Plus généralement, les riffs d'Ashes n'affichent pas de réelle originalité, notamment sur les longs efforts comme "Shadowman". De fait, l'alliance des voix (qui fait d'ordinaire la force du combo norvégien) ne suffit pas toujours à compenser le défaut d'efficacité du point de vue instrumental. Du coup, le chant perd lui-même de sa capacité de percussion, et l'on mettrait presque en doute la présence de la (trop) douce Vibeke Stene sur cet opus... Ceci dit, la stricte alternance des voix clean et harsh aurait-elle suffi à compenser une rythmique globalement trop timide, comme le prouve si bien un morceau tel que "Endogenisis" ? Le titre le plus long de l'album, avec ses 7 minutes 38, traîne en longueur sans jamais vraiment se relancer, sur des phrasés répétitifs et dépourvus d'audace. Plus court mais aussi plus lourd, "Circus" impose quant à lui mieux sa marque : une intro et des riffs simples mais efficaces laissent ainsi toute la place à un chant clair so sexy qui nous entraîne dans un univers plus sombre aux contours mieux définis. Du côté des traditionnelles ballades, "Cure" voit s'épandre la voix traînante de Vibeke Stene sur des airs moelleux, qui annoncent quelque peu l'atmosphère sensuelle du futur "Fate" dans Illumination. Mais le morceau n'a que peu de formes et donc de volupté. A l'image de l'album tout entier, décidément trop timoré, "Cure" est aussi monotone que "Bird", dont les refrains manquent une fois encore de relief. Du coup, le dernier titre de la playlist contient quelques passages assez planants, mais ne déploie pas vraiment ses ailes pour conclure un ensemble frugal qui nous laisse décidément sur notre faim.

De bout en bout, Ashes peine finalement à dépasser le stade de la musique d'ambiance. Peu dense et peu pêchu, le disque manque clairement de sensualité (comme il est loin, le temps de la jouissance sur "Hérétique" !). Prisonnière d'une forme d'effet d'annonce, cette quatrième réalisation a malgré tout le mérite de marquer un cap dans l'évolution de TRISTANIA. Du coup, Ashes occupe la place inconfortable d'album de transition, entre un World of Glass hypnotisant et Illumination, qui restera probablement comme l'œuvre la plus étonnante et la plus intimiste de TRISTANIA.



Ajouté :  Vendredi 20 Mars 2015
Chroniqueur :  Istaria
Score :
Lien en relation:  Tristania Website
Hits: 1896
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 17/12/2018 à 00:09:25 en : 0,1408 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar