METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· FLEXA LYNDO (be…
· ULTRA VOMIT (FR…
· OTARGOS (FRA) -…
· CULT OF OCCULT …
· INCRY (FRA) - K…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· HELL ON EARTH -…
· W.O.A WACKEN OP…
· MARDUK (de) - E…
· SOLIDHARDLIVE 2…
· THERION (se) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 232 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ANTIGAMA / THE KILL / NOISEAR (au-pl-usa) - 3-Way Split (2013)






Label : Selfmadegod Records
Sortie du Scud : 8 Juillet 2013
Pays : Australie / Pologne / Etats-Unis
Genre : Grind
Type : Album
Playtime : 17 Titres - 24 Mins





Le Grind, c'est un peu la théorie du "Qui peut le plus peut... Le plus!". Jouer plus vite, plus fort, écrire des textes toujours plus gore et choquants, aligner des pochettes de plus en plus immondes, chanter avec plus d'effets, j'en passe et des plus salaces.
Mais le Grind et la théorie du plus, c'est aussi sortir toujours plus de produits, inonder la toile de EP's, de Splits, d'albums, de 7'', de 12'', de recueils de démos, de lives, de side projects toujours plus barrés.
Et c'est un peu incestueux aussi cette affaire. S'accoupler entre membres de la même famille et assister hilare à la naissance d'un rejeton bâtard, encore plus hideux que ses parents. Alors souvent, les groupes s'y mettent à deux ou même... A trois !

Et c'est le cas ici. Car cet album, ou EP comme vous voulez, fait le grand écart entre les continents, des USA à l'Australie en passant par la Pologne, mais lorsqu'on joue du Grind, on est potes, et l'amour a distance, ça peut être jouissif. La preuve. Alors on s'amuse chacun de son côté, on enregistre tout ce qui nous passe par la tête, on s'envoie des cassettes (enfin plus trop maintenant), on échange des idées, et puis sur un coup de tête, on regroupe ses délires et on balance ça au public, histoire de voir les réactions. Alors ça donne ce truc, split CD infernal en forme de triolisme bruitiste et hédoniste. 3-Way Split ? Allez y de toute façon vous faites ce que vous voulez. Mais permettez moi quand même de vous présenter avant que vous ne rentriez chez les gens avec vos chaussures dégueulasses.

A ma gauche, les plus costauds, ANTIGAMA. Le quatuor de Varsovie a la discographie la plus fournie malgré un hiatus de trois ans entre 2009 et 2012. Ce sont aussi ceux qui ont laissé les traces les plus durables, avec six longue durée, dont le monumental Meteor l'année dernière. Et pour en finir avec les différences, ils ont le son le plus touffu des trois, à cheval entre le Death et le Grind, ce qui leur permet quelques écarts notables. Cinq titres pour eux sur ce split, leurs morceaux étant les plus longs du lot, et les plus appréciables selon mon point de vue. Et après un premier morceau bien maousse, lourd, pesant, dans la directe lignée de ce qu'ils ont toujours proposé (et assez similaire aux tentatives les plus dérangeantes de BRUTAL TRUTH), on rentre vite dans le vif du sujet, et c'est assez saignant !
"The Law" en moins de trois minutes mixe le Crust le plus torride, le Grind le plus radical, et le Death le plus dissonant pour nous laisser les oreilles en sang. L'interlude "Space Cowboy" se la joue tribal de l'espace, alors que la fournaise "Find The Function" fonce bille en tête et ne s'emmerde même pas à ramasser les morceaux. Les quatre cavaliers de l'est se finissent sur une reprise/boucherie de l'hymne "Control" de NAPALM DEATH, et nous en livrent une régurgitation impressionnante de violence. C'est plié, et on commence déjà à compter les côtes cassées, c'est dire...

Au centre, le trio australien de THE KILL. Un seul album pour eux, le bien nommé Make 'em Suffer en 2012, mais une myriade de split, d'EP's, et de collaborations diverses. Le moins que l'on puisse dire est qu'ils ne s'embarrassent pas de principes, et qu'ils se vautrent dans une fange Crust/Grind pure et dure, à l'approche sèche et aride, mais qui gicle comme une grosse paire de couilles qu'on vide.
Si l'on met de côté le final Heavy de "Digestion" (qui dans leur cas est assez rapide), le reste n'est que blasts torrides qui interrompent de longues avancées Crust, quelques breaks Core bien sentis, le tout sur un tapis de vocaux acides et teigneux qui ne prennent que rarement de pause. La production est adaptée, rien à dire.

A ma droite, les plus barges, le plus décalé des trois ensembles, les américains de NOISEAR. Responsables de cinq LP's, mais aussi - comme leurs potes - d'innombrables formats courts et associations de malfaiteurs, ils sont assurément le quintette le plus flingué du lot.
Ce sont aussi eux qui possèdent en leurs rangs la rythmique la plus débridée et inventive, avec Bryan qu kit qui s'amuse comme un petit fou et en met partout, sans rien essuyer. Un peu TOTAL FUCKING DESTRUCTION en moins barré, une louche BRUTAL TRUTH en beaucoup plus barré, c'est le groupe créatif par excellence, qui transcende le style en lui apportant une touche de délire personnel qui fait mouche. Chaque titre contient une surprise, un arrangement inédit, un riff ludique, une accélération, et les cinq minutes passées en leur compagnie laissent une impression durable, et donne envie de les écouter sur une plus longue durée.

En un mot comme en un dégueulis, en achetant ce 3 Way Split Cd, vous serez trois fois plus satisfait. Car chaque groupe à son identité et beugle dans sa propre langue (musicale, s'entend), chaque portion allouée est de qualité et ne lasse jamais, et le produit dans son ensemble est une réussite en tant que tel, mais aussi une formidable carte de visite pour chaque groupe présenté. Et si après avoir passé vingt cinq minutes avec ces tarés, vous n'avez pas envie d'en connaître un peu plus sur eux, je veux bien manger des blettes bouillies sans sauce.

Et puis de toute façon, la sauce, THE KILL, ANTIGAMA & NOISEAR l'envoie à mort. Comme la purée, d'ailleurs...



Ajouté :  Jeudi 29 Janvier 2015
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Hits: 2394
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 26/9/2020 à 00:43:25 en : 0,058 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar