METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BENIGHTED (FRA)…
· PAPA ROACH (usa…
· LEAFBLADE (uk) …
· MAX PIE (be) - …
· KAI HANSEN & FR…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· PRIMUS (usa) - …
· DREAM THEATER (…
· PSYKUP (FRA) - …
· TARJA (fi) - Ba…
· KLONE (FRA) - G…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 98 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BELPHEGOR (at) - Conjuring The Dead (2014)






Label : Nuclear Blast
Sortie du Scud : 5 août 2014
Pays : Autriche
Genre : Black Death Metal
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 36 Mins





Depuis Walpuris Rites – Hexenwahn et de Blood Magick Necromance, soutenus par diverses prestations scéniques de haut niveau, BELPHEGOR joue dans la cour des grands. Le combo autrichien s'est imposé comme l'une des figures majeures du Metal extrême bâtardisé, là où le Black et le Death s'accouplent sans état d'âme. Si la pochette de ce nouvel opus est toujours signée Seth Siro Anton, et on s'en serait douté tellement la patte du bassiste grec de SEPTICFLESH reste identifiable (entre les pochettes de KAMELOT, PARADISE LOST ou encore MOONSPELL, on s'y perd), c'est du côté de la production que BELPHEGOR a décidé de prendre un risque. Conjuring The Dead a été enregistré aux Mana Recording Studios (en Floride) sous la houlette de son propriétaire, un certain Erik Rutan.

A ses heures perdues, lorsque HATE ETERNAL est en sommeil, le guitariste/chanteur américain consacre son temps à soutenir d'autres spécialistes du genre (NILE, VITAL REMAINS, SIX FEET UNDER ou encore CANNIBAL CORPSE). Mais la vraie question est : comment un mec qui transpire le Death va-t-il s'y prendre avec une bête hybride comme BELPHEGOR ? Le groupe d'Helmut et Serpenth ne perd-il pas un soupçon de son identité ? A l'évidence, si. Et ce n'est pas cette orgie avec Glen Benton (DEICIDE) et Attila Csihar (MAYHEM), nommée "Legions Of Destruction" et sentant le gros Death qui tache, qui contredira les faits.

Que les fans se rassurent : BELPHEGOR n'a pas complètement perdu de son aura métissée. "Gasmask Terror" et "Black Winged Torment" donnent dans le Black infernal et déchainé (mention spéciale au cogneur Marthyn Jovanovic) auquel s'ajoute parfois des soli hystériques (King et Hanneman n'auraient pas fait mieux en leur temps). La voix d'Helmut alterne vociférations maudites et propos d'outre-tombe, et le croisement se dévoile intégralement sur "Lucifer, Take Her" et "Rex Tremendae Majestatis" : succession de rythmes rapides ou ralentis, introductions ou passages ambiants (ces arpèges glaciales, quel bonheur), riffs tantôt noirs, tantôt sanglants, BELPHEGOR excelle lorsqu'il emprunte le chemin tortueux qui mène du cimetière aux Enfers.

Et voilà qui contraste avec certains passages de Conjuring The Dead. On sent que Rutan a exhorté nos Autrichiens à pousser le bouchon plus loin dans la voie Death. Non pas que le résultat soit peu convaincant, encore que le linéaire et trop technique "In Death" ou le pataud "Flesh, Bones And Blood" rempli d'harmoniques stéréotypés n'apportent pas grand-chose, mais la démarche brutale et exclusivement bourrine vient interrompre une jouissance qu'on espérait totale. Et on a du mal à reconnaître le BELPHEGOR quasi-parfait de Blood Magick Necromance. En s'inspirant du monumental titre éponyme, un Death impérial et épique aux accents orientaux, BELPHEGOR aurait pu donner de l'ampleur à une orientation partiellement convaincante. Et qui, finalement, se veut trop basique pour contenter les habitués de ses derniers faits d'arme.



Ajouté :  Vendredi 12 Décembre 2014
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Belphegor Website
Hits: 5496
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/11/2019 à 17:58:21 en : 0,0481 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar