METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· MUSINK by Metal…
· FUNERAL INCEPTI…
· AUTUMN (nl) - N…
· NOCTURNAL RITES…
· PRIMAL FEAR (de…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· YYRKOON (FRA) -…
· ADX (FRA) - Le …
· KREATOR (de) - …
· NO RETURN (FRA)…
· BLACK ARTS CERE…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 65 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

EUROPE (se) - Live At Sweden Rock - 30th Anniversary Show (2013)








Label : earMUSIC
Sortie du Scud : 18 octobre 2013
Pays : Suède
Genre : Hard Rock
Type : Live
Playtime : 28 Titres - 156 Mins





Trente ans de carrière, ça se fête. Certains célèbrent cette occasion avec un film (METALLICA), d'autres se contentent de ce qu'ils savent faire le mieux, monter sur scène, et passer en revue tous leurs classiques. C'est un choix.
Mais lorsque ce groupe s'appelle EUROPE, le nombre de classiques devient impressionnant. Alors un double live de vingt huit titres avec un DVD en bonus, c'est un minimum. Plus de deux heures quinze de musique, il fallait au moins ça pour couvrir le parcours des suédois volants, qui ont accumulé les tubes comme notre gouvernement les fausses promesses.
Et quel autre festival que le Sweden Rock pouvait servir de chapelle idéale pour officialiser l'histoire d'amour durant depuis trois décades entre le quintette et son public ?
Le Sweden Rock, c'est un peu le Hellfest sauce suédoise. On y trouve de tout, du groupe 70's sur le retour (MOLLY HATCHET) au gros ponte Néo Death (AT THE GATES), durant quatre jours, en gros, la messe Hard/Heavy ultime, le genre de mouvement de masse qui sied particulièrement bien à EUROPE.

Ceux qui se souviennent de leurs prestations durant les différents Hellfest auxquels ils ont participé savent que les cinq suédois ne craignent personne live. Que l'affiche du jour soit ultra brutale ou nostalgique, ils remportent la mise, et se mettent n'importe quel public dans la poche. J'en ai été le témoin une poignée de fois, et ils m'ont fait systématiquement craquer. Même "The Final Countdown" pourtant si décrié devient en concert un moment de liesse, de communion unique, comme si une grande famille se retrouvait au son de son hymne. Alors quel plus beau moyen pour eux de nous remercier de notre fidélité que de nous offrir ce double album qui ne fait que confirmer ce que nous savons tous déjà... A savoir qu'ils sont un des meilleurs groupes live du monde, et ce, depuis des années.

Bien sur, ces deux CDs en concert proposent le meilleur des deux mondes. Le EUROPE moderne, post Stark From The Dark, et celui des 80's, qui affolait les minettes et les ondes radiophoniques. Et le tour de force du groupe est d'avoir réussi à mixer les trois périodes de sa carrière en créant une osmose parfaite, comme si l'aventure avait suivi son cours sans encombres et que le succès planétaire qui a croisé leur route n'avait rien changé. Les titres de Europe et Wings Of Tomorrow, très influencés DEEP PURPLE se mélangent avec les tubes de The Final Countdown, Prisonners In Paradise ou Out Of This World, tout en croisant le fer avec les morceaux plus sombres et Heavy de Secret Society, Last Look At Eden ou Bag Of Bones. Rien n'a été mis de côté, tout est là, et c'est un résumé de rêve...

Techniquement (je ne parle là que du CD bien sur), le son est à la hauteur d'un tel évènement. C'était bien sur un impératif, mais la balance est parfaite. La rythmique de John et Ian est solide et profonde, le clavier de Mic présent mais pas envahissant, et ce sont bien sur la guitare de John Norum et le chant de Joey qui se taillent la part du lion.
Ce dernier, même s'il reste désormais dans un registre médium n'a rien perdu de son énergie. Et en fermant les yeux, on l'imagine sans peine arpenter la scène comme un beau diable pour n'épargner aucun membre du public. Avec les années, sa voix a gagné en maturité, et son grain vocal lui permet désormais d'interpréter avec la même pertinence les morceaux les plus légers de son répertoire, comme les plus intimes.
La guitare de John elle n'a pas changé, toujours aussi volubile sans être bavarde, maniée par un instrumentiste bourré de feeling, qui associe la technique la plus pure avec la sincérité la plus évidente.

Le tracklisting sera à l'appréciation de chacun. Mais honnêtement, je ne vois pas grand chose à lui reprocher. La setlist couvre en effet les trente ans de carrière du groupe, de leur premier effort éponyme jusqu'à leur petit dernier, Bag Of Bones. On peut à la rigueur si l'on est pointilleux déplorer l'absence de "Cherokee" ou "In My Time", mais sinon, rien à signaler.
Les versions sont fidèles à ce que le groupe restitue on stage depuis des années, donc pas de grosses surprises de ce côté là. Le premier CD reste donc assez formel, se contentant d'exploiter toutes les phases que le quintette à traversé, tandis que le second nous offre une reprise convaincante de "Jailbreak" de THIN LIZZY, avec Scott Gorham se livrant à une joute guitaristique jouissive avec Norum, et une autre tout aussi bonne de "Lights Out" avec monsieur Michael Schenker himself venant se charger du solo bien sur.

Ce même second CD se concentre plus volontiers sur la période 80's du groupe, et balance à la volée toute une pelletée de classiques, avec un "Rock The Night" très enlevé, un "Seven Doors Hotel" Heavy en diable, un "Let The Good Times Rock" festif et célébré, mais surtout un "Carrie" de toute beauté (et même si Joey déraille parfois ça ne fait qu'ajouter à la fragilité de l'ensemble) qui est devenu avec le temps une ballade magnifique et plus seulement un simple piège à adolescentes comme elle pouvait l'être il y a plus de vingt cinq ans.
Impossible bien sur de passer sous silence le final en forme de feu d'artifice de "The Final Countdown" qui elle non plus n'a plus rien de ce morceau de bubble gum au goût trop acide de 1986. Exécutée avec plein de mordant, c'est une clôture en grandes pompes et le meilleur moyen de rappeler au monde entier que EUROPE a toujours été un groupe de Hard Rock, n'en déplaise aux esprits chagrins.

Si la plupart des morceaux bénéficient d'un traitement usuel, certains sont dignes d'être un tant soit peu mis en avant, comme le terrible "Always The Pretender", aussi efficace que sa version studio, "Love Is Not The Enemy", épileptique, "Not Supposed To Sing The Blues", grave et gorgé de Heavy soul, ou "No Stone Unturned" à la longue intro progressive et aux accents orientaux terriblement bien mis en valeur en concert.
Ces morceaux prouvent que le retour de EUROPE en 2004, et la carrière qu'ils ont mené depuis représentent sans doute un des plus beaux come-back de l'histoire du Hard Rock... Bien loin de la réunion d'opportunistes, EUROPE est en 2013 une des meilleures formations du monde, et le prouve sur scène, devant son public, avec une maestria que personne ne pourra leur nier.
Tenir un festival de cette trempe avec un répertoire aussi versatile et marqué n'est pourtant pas chose aisée, mais heureusement, le public Hard n'a pas la mémoire courte et n'oublie pas facilement ses héros. Et même en comparaison de la plupart de leurs contemporains, EUROPE n'a jamais sonné aussi moderne, sans jamais rien renier de son passé.

Alors, après écoute de ce Live At Sweden Rock - 30th Anniversary Show, anniversaire émouvant s'il en est, vous pourrez continuer à fredonner cette fameuse chanson qui parle d'un compte à rebours final, sans jamais craindre d'être ridicule, sans avoir honte.
Parce qu'il a été composé par un des plus grands groupes de Hard Rock de l'histoire.



Ajouté :  Vendredi 09 Mai 2014
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Europe Website
Hits: 6360
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 08/12/2019 à 03:40:32 en : 0,0615 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar