METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· POWERWOLF (de) …
· MUSINK by Metal…
· MAYHEM (no) - B…
· XIANOSYS (FRA) …
· ESCAPE THE FATE…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· NIGHTWISH (fi) …
· AIRBOURNE (au) …
· DANKO JONES (ca…
· MINISTRY (usa) …
· PAIN OF SALVATI…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 137 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BENIGHTED (FRA) - Carnivore Sublime (2014)








Label : Season Of Mist
Sortie du Scud : 14 février 2014
Pays : France
Genre : Brutal Death Metal
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 37 Mins





Cette soupe made in France, mixée à base de psychiatrie assumée, de gros décibels, de bons copains et de franche passion, est-ce qu'il est encore nécessaire de la présenter ? BENIGHTED, en l'espace de quelques années seulement, c'est un peu devenu le groupe sympa de la scène française (aussi bien d'un point de vue humain – ce qu'il a toujours été - que de la façon dont le voit le public), que tout le monde a vu cinquante fois, qui se glisse sur de plus en plus d'affiches de festivals européens... La réputation que commençaient à trimballer les fous furieux de Saint-Etienne depuis le très bon Icon a tout simplement explosé en 2011, lorsque le redoutable Asylum Cave a fait de nos pauvres esgourdes les esclaves de ces bouchers. Une signature sur Season Of Mist et de belles dates, les petits gars ne pouvaient demander rien de plus. Et histoire de continuer sur cette belle lancée, BENIGHTED revient en 2014 avec sa nouvelle galette, Carnivore Sublime. Bon sang, ça annonce encore de paisibles soirées au coin du feu...

En premier lieu, il y'a l'esthétique de la chose. Une double couverture. Une version soft, avec maman-qui-tient-son-p'tit-bout-d'chou, et une version un peu plus rock ‘n roll, disons carrément gore, de la même image. Le reflet, à en croire Julien le hurleur, de la thématique de l'album, à savoir la personnalité état-limite, ou la peur d'être abandonné. Au niveau pathologique, bien sûr. Sinon ce n'est pas Metal.

Quand à ce que le groupe nous réserve musicalement, je pense que tout pourrait être résumé avec cette phrase.

C'est tellement violent que ça te fait chier tes tripes par la bouche. Et le pire, c'est que tu en redemandes.

Bon, bien évidemment, on ne va pas se contenter de ça. BENIGHTED, c'est devenu de plus en plus travaillé, maîtrisé. Voire subtil. Oui, le terme ne me semble pas incompatible, même si BENIGHTED n'a pas du tout changé sa ligne de conduite, qui peut être synthétisée en trois termes. Violence, efficacité, diversité.

Et il se trouve que le nouvel arrivant dans l'orchestre, le guitariste Adrien, a joué pour beaucoup dans la composition de Carnivore Sublime. Ce changement se fait bel et bien ressentir par rapport à ce que le groupe a pu produire par le passé. L'approche reste brute et sans pitié (cool !), mais le feeling de l'ensemble est plus lissé, plus aéré qu'auparavant ("Defiled Purity"). Peu importe ce qu'en disent les modestes musiciens de la formation, la technique est toujours présente, et influe toujours plus de groove à l'album, comme en témoigne l'excellent "Slaughter / Suicide" et ses penchants à la limite du Deathcore. D'un autre côté, comment ne pas être ébahi lorsque l'on entend cette maitrise absolue que les Stéphanois ont de leur propos ? Quand bien même les solos sont totalement passés à la trappe sur ce nouvel album, la paire Olivier-Adrien (dont les backings vocals sont juste époustouflants) n'est pas en reste lorsqu'il s'agit d'appuyer les morceaux de BENIGHTED par des riffs hors du commun, de par leur technique et leur énergie. Encore une fois, monsieur Kevin Folley tape vite, fort, et juste, mais par un miracle inexplicable, parvient à épanouir son jeu, ne donne pas à l'auditeur l'impression d'entendre juste un mec qui martèle sa caisse claire à 260bpm non-stop et apporte toujours plus de nouvelles influences à son jeu. Et enfin, le maître à penser de la bande, ce brave Julien, nous hérisse encore plus que d'habitude le poil (et rappelle encore à notre maman un porc qu'on égorge. Mais c'est juste qu'elle n'y connaît rien) par ses voix suraiguës, ses growls d'outre-tombe, ses hurlements hystériques et son chant guttural qui te fait couler le cerveau par le nez. Tous ces talents réunis, ça donne naissance à de véritables hymnes à la sauvagerie, à la folie pure, aux joyeuses mandales dans les fosses, mes frères. Tiens, viens à table. C'est "Experience Your Flesh" pour tout le monde ce soir. Tu te prends un truc comme ça dans les dents pour la première fois, et tu es obligé de te faire faire un arrêt maladie, tant cet uppercut et ce déluge de saine violence te met K.O. Mais les belles pièces de boucherie qui en rendra plus d'un maboul et totalement addict, ce n'est pas ça qui manque dans le coin. "Les Morsures Du Cerbère" et ses touches Thrash / Death, lorsqu'elles se referment autour de ton cou et te mettent à terre sans la moindre once de pitié, tu te dis définitivement que ces gars, faire des châteaux de sable, ils ne sont pas là pour ça et que leur truc à eux, c'est plus les gros coups de latte derrière la nuque. Enfin voilà, vous m'avez compris.

En parallèle à toutes ces petites pépites de sauvagerie qui composent l'album, BENIGHTED s'est fait plaisir au niveau des guests, avec notamment leur pote Sven d'ABORTED pour l'artwork et Niklas Kvarforth de SHINING, qui est venu en studio en Allemagne avec le groupe pour poser ses vocaux maladifs et torturés sur "Spit", de loin le morceau le plus malsain que le groupe ait jamais composé.

BENIGHTED diversifie toujours plus son propos, tout en restant fidèle à sa ligne de conduite. Carnivore Sublime en est le témoignage ultime, et tout ça, en moins de quarante minutes. Comment ça c'est court ? Peut-être, mais en attendant, tout est dit, et tout est absolument génial sur ce disque. Aucun doute quant au fait que cet album est un grand pas franchi pour le groupe, qui risque de leur ouvrir pas mal de nouvelles portes. Et pour la suite, ça sera dans le pit que ça se passera. Bravo BENIGHTED, un grand bravo.



Ajouté :  Jeudi 08 Mai 2014
Chroniqueur :  Hizia
Score :
Lien en relation:  Benighted Website
Hits: 5388
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 13/11/2019 à 10:24:49 en : 0,0622 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar