METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ARTESIA (FRA) -…
· REVAMP (nl) - F…
· AUDREY HORNE (n…
· DEEP IN HATE (F…
· SAMAEL (ch) - V…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· AIRBOURNE (au) …
· ARCH ENEMY (se)…
· FORUM FEST (FRA…
· SISTER (se) - M…
· DREAM THEATER (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 86 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

MERCYLESS (FRA) - Unholy Black Splendor (2013)






Label : Trendkill Recordings
Sortie du Scud : 13 septembre 2013
Pays : France
Genre : Death Metal
Type : Album
Playtime : 9 Titres - 33 Mins





2001, en ce début de millénaire la nouvelle tombe, MERCYLESS cesse toutes activités. Et bizarrement cela se passe dans l'indifférence quasi générale et ce malgré quatorze années passées au service du Metal. Inutile de se voiler la face, les errements stylistiques des deux dernières créations de la formation y sont pour beaucoup. En effet Cold et Sure To Be Pure ont réussi à faire consensus, mais dans le mauvais sens du terme. Alors lorsque le combo annonce son retour en 2011 après une décennie de silence complet je reste assez dubitatif. Que vont-ils nous servir ? Un plat réchauffé et complètement insipide à la hauteur des dernières traces discographiques ou encore un retour inutile à la sauce affligeante de récidive du même plat à peine revisiter pour ne pas choquer l'auditeur.
Vous l'aurez aisément compris je faisais partie des sceptiques.
Pas d'inquiétude je n'ai pas perdu mon français et ne me trompe encore pas dans l'utilisation des temps de notre très belle langue, j'ai bien dit que je faisais partie des pyrrhoniens de la pire espèce prêt à crucifier Max Otero et Stéphane Viard sur l'autel de la désacralisation. Et c'est dans un premier temps après avoir assisté à quelques prestations scéniques que mon opinion tend à se concrétiser vers la reconnaissance du travail bien fait. Point de titre en demi teinte lors de leurs messes noires mais un très bel hommage à leurs deux albums cultissimes que sont Abject Offerings et Coloured Funeral. L'émulsion est toujours présente et ce ne sont pas les deux nouveaux arrivants qui changent la donne bien au contraire. Laurent Michalak derrière ses fûts semble avoir toujours été là et redonne vivacité et impact à tous les titres que ses quatre membres s'acharnent à restituer de manière hétérogène. Quand à Matthieu Merklen, il prend autant de place par sa stature que par la précision de son jeu. Et certains signes ne trompent pas car c'est bien le retour également du véritable et magnifique logo de MERCYLESS qui se trouve derrière sur le backdrop et c'est sans aucune tristesse que nous enterrons cette chose horrible qui apparaissait auparavant. Restait tout de même à passer l'étape si difficile de l'écriture et dès l'apparition de nouveau(x) morceau(x) dans le set je sais qu'on tient là une future pépite.
Et la voici enfin sur mon bureau ; ce nouvel arrivage que j'avoue finalement avoir tant attendu.
Le package est absolument sublime et l'ouverture n'en devient que plus délicate.
Mais que contient cet album ?
Un condensé de Death Old School qui vient damer le pion à moult formations qui feraient bien d'en prendre de la graine.
Une introduction dévote suivie d'un "I Vomit This World" en forme d'uppercut de 02'38'' et du titre éponyme aux doux relents de charnier putride. Je peux déjà me faire une idée sur la production de ce disque juste avec cette intronisation et ces moins de 7 minutes de son. Dan Swanö ne manque pas à sa réputation de grand Gourou du Death Metal Swedish, et il marque la galette de son empreinte indélébile avec une mouture que n'aurait pas reniée EDGE OF SANITY, tiens donc.
Mais je ne suis pas encore complètement conquis car il manque ce trait de caractère qui faisait le Grand MERCYLESS de l'époque, un classique. Oui nous sombrons petit à petit dans les ténèbres les plus denses, oui je jubile d'entendre à nouveau les mélopées guitaristiques de Max et Stéphane d'une neurasthénie tétanisante, mais je n'en ai pas encore assez. De plus la voix du Sieur Otero est encore trop en arrière dans le mixage et cela a quelque part tendance à m'escagasser. Et c'est au moment où je commence à ne plus y croire que "Infamy" arrive en cinquième position, et c'est l'orgasme ! Rien n'est comparable à cet hymne sauf peut être "Without Christ" rien que ça. Mais je suis encore debout et je me dis que désormais je n'ai plus qu'à me délecter du reste de l'album sans plus prendre garde à rien. Je comprends enfin le choix artistique du mix, ce n'est pas la voix qui est en retrait mais les guitares qui forment un mur funeste quasiment palpable tellement il est dense. Je découvre alors "Propably Impure" avec délectation car ça y est ils ont atteint leur vitesse de croisière et je voyage avec ces Chevaliers de l'Apocalypse balancé de bâbord à tribord dans ce déluge sonore. Deuxième coup de massue ! "Bless Me Father" !
C'est l'estocade, je n'en puis plus ! J'exulte de ré-entendre une composition à la hauteur de "Mirrors Of Melancholy".
La messe est dite, MERCYLESS is back !
Alors jetez vous sans vergogne sur cette œuvre majeure du Death Metal qu'est Unholy Black Splendor et supportez moi ce groupe comme il le mérite pour que plus jamais il ne nous quitte.
Un dernier message à adresser à Max et Stéphane : "Merci !".



Ajouté :  Vendredi 07 Mars 2014
Chroniqueur :  Oncle Machin
Score :
Lien en relation:  Mercyless Website
Hits: 2536
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/11/2017 à 02:02:14 en : 0,1295 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar