METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· KVELERTAK (no) …
· VOLBEAT (dk) - …
· NOCTURN DEAMBUL…
· DETONATION (nl)…
· LUNA FIELD (de)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BRYAN ADAMS (ca…
· SAXON (uk) - El…
· KLONE (FRA) - G…
· SOLIDHARDLIVE 2…
· THE DILLINGER E…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 98 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

EARL GREYHOUND (usa) - Suspicious Package (2010)






Label : Hawk Race Records
Sortie du Scud : 13 avril 2010
Pays : Etats-Unis
Genre : Rock / Blues
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 45 Mins





Autant s'enfiler une pinte en écoutant DYING FETUS est un automatisme rentré depuis belle lurette dans les mœurs, autant avec ce Suspicious Package, il convient de déguster un Earl Grey subtil et parfumé. D'ailleurs, EARL GREYHOUND est, comme son nom l'indique, une suggestion à lui tout seul. Ce trio de Rock américain formé dans le Brooklyn new-yorkais s'est depuis longtemps évadé de cette prison de tôle et de verre, qui dissimule maladroitement une fourmilière humaine détestable, pour peu qu'on suive leur exemple. Après un petit album, un live et un EP, le groupe s'est remis en ordre de marche pour proposer en 2010 un étonnant second opus, si loin et à la fois si proche de la ligne éditoriale de ce webzine. EARL GREYHOUND, maillon réactualisé de la chaîne qui relie le Jazz au Crust, est un retour aussi inattendu qu'inespéré au cœur des années 70, époque ô combien bénite pour le Rock végétal, fleurs dans les cheveux et herbe dans le papier à rouler.

On ne s'arrêtera pas sur leur look baba-cool, sur les coupes afro, sur les pantalons pattes d'eph', sur les chemises découpées dans une nappe vintage, mais plutôt sur leur musique qui est une vraie escapade. Oui, EARL GREYHOUND aurait pu faire Woodstock. Ils ont juste quarante ans de retard, ce qui n'empêche pas l'auditeur lambda d'être reconnaissant de ces "Oye Vaya", "Shotgun" et autres "Holy Immortality", aussi futiles que prenants. Emmené par l'exceptionnelle (et magnifique) Kamara Thomas et par l'austère Matt Whyte, le disque se décompose en plusieurs instants de grande classe. D'un Rock un peu speed, un peu sur les nerfs ("Sea Of Japan"), on se rabat sur des choses parfois moins volumineuses, plus éthérées, presque psychédéliques. "Black Sea Vacation" évoque un petit je-ne-sais-quoi de CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL pendant que "Bill Evans" est un charmant hommage au pianiste éponyme, qui a fait tellement pour le Jazz US. L'harmonie entre les voix de Matt et de Kamara est subtil, idyllique. C'est un dialogue très intéressant entre deux timbres spécifiques qui collaborent avec tant de connexion qu'on a parfois l'impression d'entrer dans l'intimité du studio ("Out Of Air"). Tout n'est pas inoubliable certes, mais l'exploit n'était pas aujourd'hui d'écrire un album abouti sur toute la ligne. L'exploit, c'est de sortir en 2010 une œuvre comme celle-là, qui semble à peine forcer pour se rapprocher des plus grands groupes de Rock des seventies. Je suis persuadé que Donovan s'identifierait dans ce Suspicious Package, au même titre qu'un BACHMAN-TURNER OVERDRIVE qui partage une chose essentielle avec EARL GREYHOUND à savoir le feeling ! Etonnamment, les trois pistes bonus en marge de la tracklist classique assument ce décalage en offrant trois moments très différents. Un Rock totalement barré sur "S.O.S", un autre plus contemporain, plus Pop sur "It's Over" et enfin, un dernier qui se rapproche beaucoup de celui des BLACK KEYS sur "I'm The One".

Ce patchwork habile et rafraichissant fait un bien fou, surtout pour le malheureux citadin que je suis. On redécouvre véritablement la notion de Rock N' Roll jazzy et funky avec un Suspicious Package dont le seul défaut est finalement d'avoir été prévisible en arborant ce thème visuel verdoyant et cette imagerie Flower Power. Pour le reste, qu'un jeune d'une vingtaine d'années puisse être sensible à ce travail tout autant qu'un mec qui a vécu ce mouvement de l'intérieur est un signe appréciable d'ouverture qu'il convient de saluer. EARL GREYHOUND ou l'échappée belle.



Ajouté :  Samedi 16 Novembre 2013
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Earl Greyhound Website
Hits: 4182
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 06/12/2019 à 08:58:51 en : 0,0548 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar