METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· WE CAME AS ROMA…
· BREAKPOINT (FRA…
· SEYMINHOL (FRA)…
· OBNOXIOUS (FRA)…
· SHINING (se) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BLACK ARTS CERE…
· HELLFEST OPEN A…
· CALIBAN (de) - …
· HELLLANDER (ch)…
· MARILLION (uk) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 11 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

QUEENSRYCHE (usa) - Queensrÿche (2013)








Label : Century Media Records
Sortie du Scud : 3 juin 2013
Pays : Etats-Unis
Genre : Hard Rock
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 35 Mins





Il arrive rarement dans la carrière d’un chroniqueur qu’il ait la lourde tâche de chroniquer deux albums d’un même groupe, sortis quasiment en même temps, avec deux line-up différents, mais le même nom.
C’est ce qui m’arrive aujourd’hui, puisque après le QUEENSRYCHE de Geoff Tate, me voici en train de parler de celui de Wilton, Rockenfield et Jackson, le même jour, à quelques heures d’intervalle.
Si tout se passe bien, les deux chroniques devraient être mises en ligne simultanément, et vous pourrez donc jauger vous-même les différences entre les deux disques. Et pour ceci, vous n’aurez aucun mal tant elles sont énormes.

Lisez d’abord celle de Frequency Unknown du QUEENSRYCHE de Tate. Retenez tous les reproches formulés à son encontre, puis envoyez-vous celle de l’album éponyme du second RYCHE, celui du « backing band ». Inversez les dits reproches, transformez les en louanges, et vous serez assez proches de la vérité. J’ai conclu à l’issu de la première analyse qu’il me fallait dire adieu à QUEENSRYCHE, à cause de son manque de témérité. Cette phrase est toujours valable, mais seulement si on considère que le RYCHE de Tate sera celui qui gagnera la bataille juridique.
Si tel n’était pas le cas, et que Wilton, Rockenfield et Jackson remportaient la guerre, alors je continuerai à suivre le groupe. Parce qu’ils ont fait tout ce que leur ancien frontman n’a pas osé. Prendre des risques, transcender le passé pour l’adapter à l’époque, et s’offrir les services d’un nouveau chanteur qui n’a pas grand-chose à envier à l’ancien.
Le mimétisme n’est d’ailleurs pas comparaison exagérée, surtout sur « Redemption », lorsque les intonations de Todd La Torre (ancien batteur, puis vocaliste de CRIMSON GLORY, groupe/clone de QUEENSRYCHE dans les années 80, ironie, quand tu nous tiens…) se rapprochent dangereusement de celles du Tate d’Empire. En évoquant ce dernier d’ailleurs, un journaliste a dit de Queensryche, l’album, qu’il était le résultat de la collision entre Rage For Order et Empire. Et rien n’est plus vrai. Il associe la gravité et la pénombre du premier avec la précision et l’émotion du second.

Car QUEENSRYCHE a à cœur de prouver qu’il joue toujours du Heavy Metal. Racé, certes, mais puissant, fin, inspiré, qui se permet des rythmiques bancales, des assauts sonores redoutables, des arrangements alambiqués, sans pour autant rebuter par un côté expérimental malvenu. Et le sublime « Vindication » de prouver ces dires, avec Scott R qui joue les percussionnistes téméraires et déterminés, qui s’autorise des inflexions tribales hallucinantes.

Et contrairement au Frequency Unknown de leur ancien comparse, Queensryche ose, tente, passe à côté parfois (très rarement, et seulement sur quelques passages du morceau d’intro « Where Dreams Go To Die »), mais pérennise l’héritage d’albums indispensables dont ils furent eux-mêmes les auteurs. Et tout ceci, avec un nouveau vocaliste qui avait pourtant la lourde tâche de faire oublier un interprète d’exception. Non, on ne remplace pas Tate comme ça, en claquant des doigts. Il est de cette caste de chanteurs, à l’instar de Bruce Dickinson, Rob Halford, Ian Gillan et tant d’autres, qui laissent une trace si indélébile qu’ils sont quasiment associés à jamais au nom/son de leur groupe.
Sur ce point là, le trio de survivants a joué la sécurité, comme je le précisais avant. Encore fallait il que La Torre ne se contente pas de singer son prédécesseur, d’une manière stérile.
Ce qui n’est pas le cas. Une simple écoute au superbe « A World Without » vous fera comprendre à quel point ce dernier est habité par son rôle, tant sa performance est profonde, hautement émotionnelle, et place ce titre parmi les plus belles réalisations du groupe.

« Don’t Look Back » et son up tempo diabolique soutenu par une basse carnivore aurait largement eu sa place sur le séminal Operation Mindcrime. C’est ténu, méchant, le QUEENSRYCHE des grands jours de faim qui n’hésite pas à mordre. « Fallout » est une pépite Heavy de moins de trois minutes, mettant l’emphase sur le phrasé de La Torre qui se fait plaisir sur fond de structure Hard Rock à la Skid Row des années 90. Quant à « Open Road », elle a la délicatesse des pièces les plus ciselées du groupe, « Della Brown » en tête, et offre une clôture de première classe à cet album.

Et si « Spore » se pose presque en résumé des dernières années du groupe, c’est pour ne retenir que le meilleur d’albums controversés qui en ont déçu plus d’un. Le constat vaut aussi pour « In This Light », quintessence de l’art du trio de Seattle depuis la nuit des temps. Mid tempo travaillé, harmonies vocales parfaites, arrangements sobres mais au service du morceau, guitares tantôt cristallines tantôt pesantes…Tout est là, une fois de plus.

La bataille peut maintenant commencer. Mais il semble qu’un des deux camps soit mieux armé que l’autre, Beaucoup mieux. Si Tate s’est planté dans les grandes largeurs en restant timoré, Wilton, Rockenfield et Jackson ont tenté le tout pour le tout, et nous ont offert l’album du RYCHE le plus concis et compact depuis des années (mais aussi le plus court, avec trente cinq petites minutes), et de fait, se posent en véritables garants de la légende au détriment de leur ancien chanteur. Ils sont revenus aux origines du groupe sans s’auto plagier, et c’est un tour de force qu’il convient de souligner.

Alors oui, comme je l’affirmais plus haut, j’ai dit au revoir à QUEENSRYCHE ce matin. Presque adieu d’ailleurs. Mais ce soir, je les salue de nouveaux, car ils ont su me rassurer quant à leurs intentions (ce passage scandé sur « Redemption » c’est la meilleure invitation qu’on m’ait faite depuis longtemps…). En fait, je m’étais juste trompé de maison c’est tout.

QUEENSRYCHE existe toujours, et reste un monument du Hard Rock. Veillez à ne pas vous tromper d’adresse comme moi, et frappez à la bonne porte.

Vous ne serez pas déçus de l’accueil.



Ajouté :  Mercredi 03 Juillet 2013
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Queensrÿche Website
Hits: 5704
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 26/1/2020 à 12:55:19 en : 0,059 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar