METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· AFTER FOREVER (…
· LOUDBLAST (FRA)…
· LYNCH MOB (usa)…
· GRAVEYARD (se) …
· KATAKLYSM (ca) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ELUVEITIE (ch) …
· PARIS METAL FRA…
· ZZ TOP (usa) - …
· KLONE (FRA) - G…
· SCORPIONS (de) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 103 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

# # XML_node.objet # # This object is an XML node representation # # /- name (string) # xml_node --- attributes (array) # \- children (array) or value (string) class xml_node { var $name; var $attributes = array(); var $children = array(); var $value = ""; function xml_node($name,$attributes,$children=array(),$value="") { $this->name = $name; if (is_array($attributes)) { $this->attributes = $attributes; } $this->children = $children; $this->value = $value; } } # # xml_tree class # # This object parses an XML stream and offers a tree composed by xml_nodes # class xml_tree { var $xml_stream; var $current_node; var $root_node; var $index; var $value; function xml_tree() { $this->root_node = new xml_node("__ROOT_NODE",array()); $this->current_node = $this->root_node; } function add_tree($xml_stream) { # Managing the parser $this->xml_stream = $xml_stream; $xml_parser = xml_parser_create(); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_CASE_FOLDING,0); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_SKIP_WHITE,1); if (!xml_parse_into_struct($xml_parser,$this->xml_stream,$this->value,$this->index)) { xml_parser_free($xml_parser); die("XML Parse error"); } xml_parser_free($xml_parser); # Now, $this->value and $this->index are informed, we can use the get_node methode. $tab_result = $this->get_node(0,count($this->value) - 1); $this->root_node->children[] = $tab_result[0]; $this->current_node = $this->root_node; } function get_node($index_start,$index_stop) { #echo "


\n"; #echo "GET-NODE($index_start,$index_stop)
\n"; # What we are going to return is an array of xml_nodes $return_tab = array(); # depth is only here to check if everything is all right $tab_node = $this->value[$index_start]; $depth = $tab_node["level"]-1; # Now we have to be sure we do not forget a single node for ($index = $index_start;$index <= $index_stop;$index++) { #echo "\$index = $index
"; # get the current node $tab_node = $this->value[$index]; # what type of node is it ? switch($tab_node["type"]) { case "complete" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth+1) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud complet $index, niveau $depth + 1 au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Noeud complet trouvé position $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n"; # Easy one, no children to manage, only a value... $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],"",$tab_node["value"]); break; case "open" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth +1 ) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud ouvert $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } # Open tag, we re-use this methode to return its children # Where is the correspondong close tag ? $node_index = $this->index[$tab_node["tag"]]; $flipped_node_index = array_flip($node_index); #echo "This ".$tab_node["tag"]." is at coords ".$flipped_node_index[$index]."
"; $i=1; do { $next_index = $node_index[$flipped_node_index[$index] + $i++]; $next_tag=$this->value[$next_index]; } while ($next_tag["level"]!=$tab_node["level"]); #echo "Ouverture de noeud détectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n   Parcours jusqu au $next_index
\n"; # good, we can now instanciate our node $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],$this->get_node($index+1,$next_index),""); # As we called the get_node methode, we are sure that nodes have been parsed to the corresponding close tag $index = $next_index; break; case "close" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth ){ die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud fermé $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Fermeture de noeud detectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."

\n"; # This ugly thing is useless because reaching a close tag means that $index==$index_stop but who knows ? =) # it will be skipped soon $index = $index_stop; break; default: die("Erreur de type de TAG non déterminé :'".$tab_node["type"]."'"); } } # We are out ... returns the array with collected children... return ($return_tab); } # this function browse the xml tree and set the current node to the selected node function give_node($path) { if ($path[0]=="/") { $current_node=$this->root_node; $path=substr($path,1); #echo "ABSOLUTE PATH GIVEN=$path
"; } else { $current_node = $this->current_node; } #echo "PATH GIVEN=$path
"; $tab_path = split("/",$path); foreach ($tab_path as $node_expr) { #echo "STUDYING EXPR='$node_expr'
"; $node = $current_node; $expr_tab = split("\?",$node_expr); $node_name = $expr_tab[0]; $attr_tab = 0; if (count($expr_tab)>1) { ##echo "TROUVE AU MOINS UNE CONDITION SUR LES ATTRIBUTS...
"; $attr_expr_tab=split(",",$expr_tab[1]); $attr_tab=array(); foreach($attr_expr_tab as $attr_expr) { $attr_split_expr=split("=",$attr_expr); $attr_tab[$attr_split_expr[0]]=$attr_split_expr[1]; } } $last=0; foreach ($node->children as $children) { #echo "COMPARING WITH '$children->name'
"; if ($children->name == $node_name) { ##echo "TROUVE NOEUD CORRESPONDANT $node_name
"; if (is_array($attr_tab)) { $node_attributes = $children->attributes; foreach ($attr_tab as $key=>$value) { if ($node_attributes[$key] == $value) { #echo "ATTRIBUTE & CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last = 1; } } } else { ##echo "CHILD=".$children->name."
"; #echo "CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last=1; } } if ($last) { break; } } if (!$last) { #echo "PATH ERROR $node_name
"; #die("MMmmmh It seems that this file is not a DIA XML format...sorry..."); return 0; } } return $current_node; } function browse_tree($path) { $node = $this->give_node($path); if (is_object($node)) { $this->current_node = $node; return 1; } return 0; } # this method dumps an html representation of the xml tree function xml_show($node = "",$level=0,$last=0) { if ($node=="") { $node=$this->root_node; } if (!is_object($node)) { die("ERROR : node is not an object"); } $line=""; for($i=1;$i<=$level;$i++) { if ((i==$level-1) and ($last)) { $line.="      "; } else { $line.="     |"; } if ($i==$level) { $line.="`-"; } } $line.=$node->name; #echo $line; $line.="".count($node->children).""; if (count($node->children)==1) { $line.=" (".$node->value.")
\n"; echo "$line"; } else { $line.="
\n"; echo "$line"; $i=1; foreach($node->children as $children) { if ($i==count($node->children)) { $this->xml_show($children,$level+1,1); } else { $this->xml_show($children,$level+1); } $i++; } } } #END_CLASS }

RECREANT (usa) - Recreant (2012)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : 17 décembre 2012
Pays : Etats-Unis
Genre : Swampcore
Type : Album
Playtime : 8 Titres - 21 Mins





Après cette pause de fin d’hiver, il était temps que je me replonge dans les recherches sur le net, afin de découvrir « la » perle susceptible d’assombrir votre entame de printemps. En effet, il faut parfois sortir des sentiers battus, comme je l’ai fait en fin d’année dernière, pour dénicher le groupe capable de transcender vos soirées par des sonorités plus ou moins inédites.
Le Metal en effet, est aussi une affaire d’underground, ne l’oublions pas. Et depuis quelques années, il est beaucoup plus facile pour bien des formations d’éditer eux-mêmes leur produit sans passer par le circuit quasi obsolète des labels.
C’est donc dans cette optique que j’ai déniché aujourd’hui une sortie très intéressante, qui mérite un minimum d’attention de votre part.
L’Amérique, c’est une reprise de « Yellow River », par feu Joe Dassin. C’est aussi la patrie de bien des combos illustres, profitant d’un système éprouvé pour diffuser leur musique à grande échelle.
Mais c’est aussi un continent, terre de naissance du Thrash, du Death, etc…Et dans les méandres des palmiers Floridiens, se cachait autrefois des trublions comme DEATH, OBITUARY, ou même des studios célèbres.
Aujourd’hui, Tampa, ville culte, nous abreuve d’une liqueur différente, beaucoup plus amère et atypique, qui combine à elle seule bien des ingrédients utilisés ces dix dernières années.

De RECREANT, vous ne savez certainement pas grand-chose. Et moi non plus d’ailleurs, jusqu’à ce matin. Découvert sur un blog quelconque, ce groupe à quelque chose de fascinant dans sa gestion du bordel et du maelstrom d’influences aboutissant à une mixture unique, au parfum enivrant et particulier.
Originaires de Tampa et menés par Babe D. Friesen, vocaliste/violoniste furieuse, ce quartette à la particularité de faire énormément de bruit, tout en restant cohérent ET disparate.
Oui, je note que l’opposition vous chagrine. Pourtant, cet album éponyme réussit le tour de force d’être homogène en mélangeant à peu près tout ce qui lui tombe sous la main. A propos de RECREANT, on parle de Circle Takes The Square, Ekkaia, Kylesa, et bien d’autres selon la bio.
Ce qui n’est pas faux, mais un peu réducteur dans le désir de raccourci.
Car assurément, la musique offerte ici est terriblement personnelle et attachante.

En seulement huit morceaux et un peu plus de vingt minutes, les Floridiens nous assènent un coup de massue derrière la nuque, véritable coup du lapin musical, aussi surprenant qu’hystérique. Directement issu de l’éthique du Do Iy Yourself, Recreant se permet le luxe de mixer des courants aussi disparates que le Punk, le Hardcore, le Post Core, le tout joué à l’envi, à tel point qu’on leur a collé l’étiquette de Swampcore, aussi hermétique que ludique, et surtout, suffisamment opaque pour leur garantir une individualité méritée.
Il est vrai que des titres comme « Rick Scott Is An Evil Robot » (folie Post Hardcore hurlée sur fond de violon suave), « For All The Grief You've Caused Us You Should Of Slit Our Throats » (trépanation Crust régulièrement interrompue par des breaks heurtés déstabilisants), « Burn (The United States' Economic and Academic Systems Are Systems Of Elitism, Corruption, and Falsehood) » (même chose, en plus barge, avec un batteur qui part dans tous les sens et des vocaux à la limite de l’agonie), RECREANT colore son monde d’une bonne couche de sang frais, et nous entraîne à la limite de la schizophrénie.

Mais ce déferlement de violence sait parfois laisser la place à des intermèdes plus mesurés, comme le prouvent « IV », mélangeant les cordes du violon et celles de la guitare en un ballet acide, ou encore « VII », discours posé sur des nappes ondulantes, faussement doucereux, poétiquement inquiétant, et réellement fascinant.

L’opposition entre ce dernier et le furieux « Modern Day F Word » est d’ailleurs symptomatique de la démarche du quartette, soufflant constamment le chaud et le froid pour mieux nous déstabiliser.

Recreant est le genre d’album inclassable, qui étale plus d’idées en une petite vingtaine de minutes que bien des albums en une heure.
Certes, le style pratiqué est vraiment extrême (attention, et j’insiste, il existe bien des combos plus bruyants que RECREANT, tout du moins d’un point de vue interne), mais leur façon de ne reculer devant aucune limite et de ne s’imposer aucune barrière (style, construction des compos, arrangements, interprétation) génère une foule de sentiments euphoriques, et prend des allures de véritable tsunami musical auquel il est très difficile de résister.

Un groupe à découvrir, et qui nous prouve que la belle (??) ville de Tampa a encore bien des réserves et pourrait revenir au premier plan assez rapidement.
Il n’en reste pas moins que Recreant est un LP concocté par des dingues, et qui s’adresse à des fous. Ce qui, somme toute, est assez logique.



Ajouté :  Mercredi 03 Juillet 2013
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Recreant Website
Hits: 6328
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 13/12/2019 à 16:43:01 en : 0,0985 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar