METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BLAZE BAYLEY (u…
· HELLOWEEN (de) …
· TEXTURES (nl) -…
· DISMEMBER (se) …
· THE HAUNTED (se…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· BANANE METALIK …
· AMON AMARTH (se…
· DORO (de) - Alh…
· BRYAN ADAMS (ca…
· BEHEMOTH (pl) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 65 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

AN NORVYS (FRA) - Sins And Stones (2012)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : 16 décembre 2012
Pays : France
Genre : Folk Metal
Type : EP
Playtime : 4 Titres - 23 Mins





AN NORVYS, groupe de Folk Metal originaire d’Aurillac (en Auvergne), publie avec Sins And Stones son deuxième EP. On constate bien peu de différence entre la pochette de ce nouvel EP, et celle de l’EP précédent, One And All (paru en Juin 2011) : en noir et blanc, elle rend hommage à la beauté des vagues qui se pulvérisent sur les rochers du rivage, tandis que le soleil tente vainement de percer l’épaisseur des nuages. Et autant vous dire que si le concept visuel peut paraître clichesque, beau mais clichesque, il illustre pourtant à merveille le concept de Sins And Stones.
Comme la mer calme aime parfois à devenir capricieuse, se transformant en puissante force de la nature, AN NORVYS cultive cette ambiguïté, cette double-facette, à l’exemple de ces changements de rythme fréquents au cours d’un même morceau, tout en conservant deux lignes directrices : la voix claire de Liliane Bos et le violon de Carine Dubarry. La première officie dans un registre idéal pour AN NORVYS, évoquant à plusieurs reprises la Sharon Den Adel des débuts. La deuxième apporte à AN NORVYS ce parfum celtique si cher à votre serviteur. Rien que le premier titre, « Matthew Trewhella » suffira à convaincre les plus sceptiques : tantôt virevoltant, tantôt apaisant, souvent mélancolique, le sextet dégage autant de poésie que d’énergie.
Et c’est une qualité que l’on retrouve tout au long de Sins And Stones.
Passé le deuxième titre, « Agnes & Bolster », sur lequel intervient une voix masculine, qui prend de plus en plus d’ampleur à mesure que le batteur Florian Lecomte s’énerve, et qui finit par se muer en Speed Metal à tendance Black (les riffs de Sylvain Carles en attestent), la suite touche au sublime.
« The Merry Maidens Of Boleigh » d’abord … Sur un air typiquement celtique, abordé par les seules Liliane et Carine, ce morceau vire rapidement au Heavy Metal, avec ses rythmiques étouffées, la grande curiosité résidant sur ce violon qui continue de mener la danse. Si Liliane Bos en fait parfois un peu trop, ces quelques errements sont vite oubliés quand on entend ces dernières mesures absolument magnifiques où la brune chanteuse s’envole, lorsque la guitare lead de Julien Ginez croise tous ces violons (on devine que les pistes ont été multipliées) : en à peine 5 minutes, AN NORVYS vous fait découvrir son univers et vous transporte.
« The One Who Slew Giants » pour finir … On évolue encore en territoire celte, à l’ambiance très prononcée : arpèges en son clair, le violon de Carine, la voix planante de Liliane. A peine cet épanouissant décor est-il dressé que résonne alors un coup de tonnerre : le désespoir de « The One Who Slew Giants », l’intensité qui en ressort et ses éléments empruntés au Metal extrême propulseraient AN NORVYS au rang de « PRIMORDIAL au féminin ». Avec, bien sûr, et ce quel que soit le tempo, la présence de ce violon, omniprésent, enchanteur, hypnotisant, indispensable.
Pour tout fan de Folk Metal, AN NORVYS vient de frapper un grand coup.
Reste à confirmer tant de talent sur album.



Ajouté :  Mercredi 22 Mai 2013
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  An Norvys Website
Hits: 6714
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 16/9/2019 à 10:36:55 en : 0,0742 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar