METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· KIKO LOUREIRO (…
· MYLIDIAN (FRA) …
· WE CAME AS ROMA…
· YYRKOON (FRA) -…
· VORKREIST (FRA)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· LACUNA COIL (it…
· ICED EARTH (usa…
· BOLT THROWER (u…
· GOJIRA (FRA) - …
· THE DILLINGER E…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 79 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

GHOST (se) - Infestissumam (2013)








Label : Universal
Sortie du Scud : 10 avril 2013
Pays : Suède
Genre : Rock Satanique
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 47 Mins





« Habemus Papam !» bêlèrent en chœur les brebis massées sur la place Saint Pierre. En cette sombre année 2013 qui voit un nouvel imposteur s’emparer du Vatican, Papa Emeritus II, seul légitime souverain pontife, ne pouvait rester silencieux. Flanqué de ses fidèles goules, le revoici prêt à crucifier quiconque se mettrait en travers de sa route vers le Panthéon du Metal. Souhaitons-lui d’avoir prévu suffisamment de clous et autres couronnes d’épines, car après le succès-surprise de l’excellent Opus Eponymous, nombreux sont les mécréants qui l’attendent au tournant.

Plutôt que de les prendre à contre-pied, ce second album joue la sécurité en s’inscrivant dans la continuité du premier. Il se veut même sa suite immédiate : Infestissumam (qui signifie hostile en latin) étant le nom que le groupe attribue à l’Antéchrist dont Opus Eponymous annonçait la naissance. Le voici maintenant parmi nous. Et qu’est-ce que ça change ? Musicalement pas grand-chose. Le producteur Nick Raskulinecz (FOO FIGHTERS, DEFTONES, STONE SOUR…) a d’ailleurs été recruté avant tout pour sa capacité à respecter le son délibérément rétro que GHOST s’était forgé pour son premier effort. Un son de batterie un poil plus lourd, un orgue électronique au kitsch assumé un peu plus mis en avant et surtout la présence marquée de chants grégoriens pas très catholiques constituent ses seuls apports. On ne s’en plaindra pas, tant ce son analogique mais lisse et aéré sert à merveille cette musique composée par un BRIAN WILSON sataniste. De l’Easy-listening pour égorgeurs de poulets en somme. On ne reviendra pas sur la délicieuse perversité de ce mélange contre-nature, apte à générer d’énormes tubes dont les paroles sont le seul obstacle à une diffusion massive sur toutes les grandes radios. Intéressons-nous plutôt à ces fameux tubes : retrouvera-t-on sur Infestissumam l’équivalent de l’imparable « Ritual » et de l’inoubliable « Stand by him ? ». Pas vraiment, ou plutôt pas immédiatement. Passée une intro fort prometteuse c’est la déconvenue qui prévaut avec un « Per aspera ad Inferi » bien trop proche de « Con Clavi Con Dio » qui tenait la même place sur l’opus éponyme. Le mollasson et longuet « Secular haze » qui lui emboîte le pas est un bien mauvais choix de single qui donnera du grain à moudre à ceux qui prédisent au combo une chute aussi brutale que son ascension. « Jigolo har megiddo » renoue avec les mélodies faussement légères et ensoleillées qui ont fait le succès de GHOST mais sans totalement retrouver cette incroyable spontanéité des débuts. Dans l’ensemble, c’est précisément ce qui manque à ce nouvel album qui applique avec trop de systématisme les recettes du précédent. En contrepartie, il progresse sur les points qui faisaient défaut à son prédécesseur : plus long, sans instrumental inutile et doté d’une vraie intro, belle et travaillée, Infestissumam est un album nettement plus abouti qu’Opus Eponymous. Et même si l’effet de surprise ne joue plus en sa faveur, il nous réserve de très beaux moments, en particulier lorqu’il joue à fond la carte du kitsch et du rétro (« Guleh/Zombie Queen », « Body and blood », « Idolatrine » et le superbe final « Monstrance clock »). Ne lui manquent pour être parfait qu’un peu plus de pêche, en particulier dans son premier tiers et des tubes plus évidents.

La messe est dite : Satan et ses sbires en soutane ne sont pas près de lever le siège. Encore un album de cette trempe et le Vatican tombera !



Ajouté :  Mercredi 22 Mai 2013
Chroniqueur :  Cyco_Nico
Score :
Lien en relation:  Ghost Website
Hits: 5740
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/11/2019 à 14:42:53 en : 0,0464 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar