METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· UGLY KID JOE (u…
· RAMMSTEIN (de) …
· BEYOND TWILIGHT…
· EXCITER (ca) - …
· DEAFENING SILEN…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ANATHEMA (uk) -…
· IN FLAMES (se) …
· ELUVEITIE (ch) …
· PITBULLS IN THE…
· W:O:A WACKEN OP…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 97 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SEVERE TORTURE (nl) – Slaughtered (2010)








Label : Season Of Mist
Sortie du Scud : 28 juin 2010
Pays : Pays-Bas
Genre : Brutal Death Metal
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 38 Mins





Cette fois, la boucle est bouclée. Toutes les bonnes choses ont une fin, sauf évidemment le saucisson qui en a deux. Et la fin, en ce qui concerne SEVERE TORTURE, s’appelle pour le moment Slaughtered. Deux ans et demi se sont écoulés depuis la sortie de ce disque, leur dernier en date, et toujours pas de nouvelles. Alors on craint. On craint que le record de distance entre deux albums, qui est pour eux de trois ans (entre le Misanthropic Carnage de 2002 et le Fall Of The Despised de 2005 mais aussi entre le Sworn Vengeance de 2007 et celui-ci) ne soit battu. C’est un secret de polichinelle, mais SEVERE TORTURE n’a pas vraiment le second rôle dans cette saga d’action qu’est le Brutal Death Metal européen. Mieux que ça. Sa présence régulière sur les planches du vieux continent depuis plus de quinze en a fait un incontournable, un best-seller.

Quel drôle de destin finalement pour ces Hollandais qui n’arrivaient même pas à mentir, à nier, quand on leur a dit que leur Feasting On Blood de 2000 n’aurait jamais existé si Buffalo n’avait pas accouché de CANNIBAL CORPSE. Aujourd’hui, c’est Alex Webster qui porte des t-shirts SEVERE TORTURE. Le monde à l’envers. Et pourtant, Slaughtered explique bien des choses. Leur réputation pour commencer. Parce que ce cinquième album studio est une tornade qui justifie l’engouement suscité par un Sworn Vengeance plutôt inspiré. Loin du Brutal Death Metal pompeux (mais néanmoins brillant) de leurs débuts, la musique des Bataves est désormais construite et sereine. C’est une évolution sur une grosse décennie qui est matérialisée ici, l’extravagance des premiers jets contrecarrée par le poids des années. SEVERE TORTURE a désormais une griffe reconnaissable entre mille, ce qui n’était pas encore le cas il y a quelques temps. Avec cet opus, on se sent en sécurité. Slaughtered explore des terrains connus en maintenant une certaine forme d’angoisse, ce qui n’est pas pour déplaire. Rythmiquement, c’est la base. Tout va très vite, bien que des passages en mid-tempo éclairent épisodiquement ce bourbier. Evidement, le sacro-saint esprit de CANNIBAL CORPSE continue d’œuvrer en silence sur des compositions vivaces du calibre de « Deride Jesus », qui laisse éclater en son âme et conscience un solo d’une beauté insoupçonnée pour ces tueurs nés. Rendez-vous compte, on n’a même plus de quoi critiquer la linéarité ou l’originalité d’une telle sortie, puisque SEVERE TORTURE a pris un malin plaisir à varier les cadences et à pondre des structures mélodiques aussi généreuses qu’improbables. Même le minimalisme d’« Incarnation Of Impurity », avec ce motif basique complètement hypnotique, n’est pas dérangeant outre-mesure. Sous la torture, on est finalement obligé de reconnaitre que Slaughtered ne contient rien qui pourrait lui nuire, qu’il représente l’aboutissement d’une carrière cohérente et qu’il symbolise le Brutal Death dans sa forme la plus aboutie, maintenant que DECAPITATED a déserté.

Le quintet a depuis toujours tenu la dragée haute aux autres formations du style, qui croyaient que le trône était acquis d’avance. Après cinq albums et quinze années de bons et loyaux services, SEVERE TORTURE a finalement fini par trouver son rythme de croisière. Insubmersible ? En la matière, il y a jurisprudence. Cependant, avec un effort aussi solide, on doute que toutes les torpilles du monde soient suffisantes pour leur faire baisser pavillon.



Ajouté :  Mardi 18 Décembre 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Severe Torture Website
Hits: 4968
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/11/2018 à 21:07:25 en : 0,0891 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar