METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DEATH ANGEL (FR…
· HAMMERFALL (de)…
· GUT-SCRAPERS (F…
· DISMEMBER (se) …
· AGAINST EVIL (i…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ENTOMBED (se) -…
· BLACK ARTS CERE…
· SPOCK'S BEARD (…
· HELLFEST OPEN A…
· MINISTRY (usa) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 58 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ANIMA (de) - Enter The Killzone (2010)








Label : Metal Blade Records
Sortie du Scud : 26 février 2010
Pays : Allemagne
Genre : Deathcore
Type : Album
Playtime : 12 Titres - 41 Mins





Si j’ai bonne mémoire, et j’ai bonne mémoire, c’était déjà la Toussaint quand j’avais écrit pour The Daily Grind, le premier effort des talentueux Allemands d’ANIMA. C’était en 2008, il y a quatre ans et c’est marrant de constater de quelle façon l’histoire se répète. Comme si ces mecs étaient fiers de cette sombre coïncidence. Ils ne devraient pas. On ne badine pas avec la mémoire des morts, et encore moins avec la mémoire de The Daily Grind, totalement bafouée par ce deuxième album, le bien-nommé Enter The Killzone. Sorti en 2010, il est le dernier bon souvenir que j’ai d’une formation qui a fini sa carrière en eau de boudin. Début 2012, le line-up éclate et le split est entériné. Le remplacement maladroit de sa tête pensante, le génial Robert Horn par Alexander Seifert aura été le point d’orgue de mauvais choix de carrière successifs qui ont fini par amputer la scène Deathcore européenne d’un de ses représentants les plus talentueux.

Le grand public ne connaissait pas ANIMA. Et pour cause, ce groupe s’épanouissait dans l’anonymat d’une scène allemande qui offre sa chance à ceux qui bombent le torse et exhibent les pectoraux. Ils n’étaient pas de ceux-là. Leur truc à eux, c’était d’offrir une tuerie en bonne et due forme a qui voulait bien l’accepter. Tant pis pour les autres. Marquant une évolution artistique très importante d’avec The Daily Grind, Enter The Killzone était l’album de la maturité. Maturité dans le songwriting, dans la justesse d’exécution, dans la précision de ce Deathcore teinté de Thrash, dans la modernité d’une production visionnaire, qu’on retrouve partout maintenant mais finalement assez peu à l’époque. Je ne pense pas que ces messieurs étaient des prophètes. Mais ils étaient réalistes. Ils ont joué avec leurs moyens, proposant une musique violente, torturée, jamais dépourvue de groove ou d’accessibilité. Certains riffs avaient le tranchant du Thrash, comme celui de « Welcome To Our Killzone » qui s’amusait à refaçonner des visages grâce à sa lame aiguisée. On en oublierait presque le côté intimiste de l’affaire, ces rythmiques efficaces, pleines de panache et de dynamisme, qui ont introduit dans cet album la facette la plus moderne du Deathcore qui pouvait être à l’époque. Quelques samples parsèment cette œuvre très noire, très enlevée et la font basculer dans une dimension presque cinématographique. L’horreur d’un coup de poignard est à chaque coin de rue et surgit sans crier gare, comme sur la terrifiante « Black Night », une instrumentale aussi brutale qu’angoissante. De sa voix d’outre-tombe nuancée de réverbérations et des screams, Robert Horn conférait à cette musique un grain très particulier, assez surnaturel mais qui collait finalement bien avec ces cadences explosives et cette production surfaite (« Carnage Provoked »). Ce n’est qu’après coup qu’on réalise qu’avec la prolifération actuelle de nuisibles dans cette scène, une formation authentique et viscérale comme ANIMA risque de sérieusement manquer. Ce n’est pas la perfection absolue, cette bestialité est même parfois un peu maladroite, mais c’était sacrément efficace. Et la progression évidente entre leurs deux premiers (et donc uniques) albums trahissait un destin en or massif, qui ne sera hélas jamais concrétisé.

En ce 2 novembre, jour de la fête des morts, j’aimerais me recueillir sur la tombe d’ANIMA. C’était une personne en or, avec un bon fond, quelqu’un de rare et d’exceptionnel, blablabla… C’était surtout un groupe au potentiel méconnu qui aura marqué de son empreinte la scène Deathcore européenne, par le biais de deux albums intenses et austères. Vous pourrez bien dire que j’exagère un peu, mais une rapide oreille posée sur Enter The Killzone suffira à prouver que non. Vous pouvez toujours parier sur la tête d’un défunt, mais sachez qu’un jour ou l’autre, il vous en coûtera.



Ajouté :  Lundi 19 Novembre 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Anima Website
Hits: 7098
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 07/12/2019 à 14:58:35 en : 0,0544 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar