METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SMOHALLA (FRA) …
· OIL CARTER (FRA…
· KRONOS (FRA) – …
· LES RAMONEURS D…
· HIGHLORD (it) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· MORTUARY (FRA) …
· LOFOFORA (FRA) …
· MORBID ANGEL (u…
· FESTIVAL DE CHA…
· SEPULTURA (br) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 293 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

RITUAL OF ODDS (gr) - God Is An Atheist (2010)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : décembre 2010
Pays : Grèce
Genre : Death Metal Mélodique
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 41 Mins





C’est impressionnant. RITUAL OF ODDS est un groupe d’origine grecque qui prétend jouer du Death Mélodique. Et leur premier album, sorti en janvier 2010, nous a prouvés que la musique, ce n’était pas vraiment fait pour eux. Ou à moins qu’ils se reconvertissent dans l’instrumentation des chanteurs de variétés. Et pourtant, à peine un an plus tard, en décembre 2010, les voilà qu’ils sortent un second album, God Is An Atheist. Incompréhensible. À moins qu’ils comptent s’enregistrer à chaque fois qu’ils répètent et nous abreuver d’une ribambelle de morceaux douteux. Au bout du vingtième, peut-être pourra-t-on commencer à apprécier leurs compositions. Ou peut-être bien que cela peut se produire maintenant.

Qu’est-il arrivé au groupe ? C’est un mystère. C’est sur des samples orchestraux, aux allures dantesques, que RITUAL OF ODDS enclenche le changement. L’heure du repentir est arrivée. Ils doivent expier leurs pêchés, et vont le faire de la plus belle des manières. Le chant clair ? N’en parlons plus, c’est par un growl en bonne et due chair que Kostas s’exprime désormais. Bien nuancé, on l’entend parfois prendre des tournures Hardcore sur les gueulantes, ou bien se calquer sur un phrasé Hip-Hop. Soit il a travaillé d’arrache-pied ou bien il s’est produit une véritable prise de conscience ; dans les deux cas ce n’est que pour le mieux. Bien sûr, il demeure quelques imperfections, et placements de voix maladroits, mais l’on revient de loin. La voix gutturale n’est pas la seule à s’épancher sur les compositions, puisqu’il n’a pas tout à fait abandonné le chant clair en fait. Toutefois, il s’avère moins dérangeant, et bien mieux harmonisé. Son timbre est plus grave, tout en conservant cette pointe Heavy, prenant parfois le ton caverneux du Death. On constate des choix vocaux surprenant, à l’instar de « Mist Covers Everything » qui débute presque comme Dani Filth puis s’oriente vers des gueulantes dans la tradition Folk/Pagan. Les refrains apparaissent, eux aussi, enfin travaillés pour se faire mémorables, comme celui entonné de « Deliverance », toujours avec un soutien puissant des guitares. L’habillage vocal mélodique d’un « Crocodile Tears », par exemple, se révèle succulent avec l’appui du piano et rappelle le groupe russe FAKTOR STRAHA, qui possède également cette touche Heavy dans son Death Mélodique.

Les guitaristes ont clairement gravit des échelons de virtuosité. Entre les morceaux énergiques développés sur du tapping fulgurant (« God Is An Atheist ») et le sweep picking impressionnant d’un « Leftovers Of My Faith », qui ne marque pas outre mesure en dehors de cela, Nikolas et Nestor nous comblent d’une technique de chaque instant. Les riffs sont profondément enracinés dans les souches de Göteborg et se voient joliment boostés par la basse cette fois-ci. La production est un cran au-dessus, ne privilégiant aucun instrument et offrant un son global puissant, chaleureux et organique. Sur des accords legato, les leads fusent à profusion et apporte une accroche mélodique énergique et non négligeable. Hallucinants de précision et justesse, n’hésitant pas à s’accorder quelques instants de shred, ils offrent des titres entraînants tandis que les riffs en power chord décoiffent et s’agencent sur des schémas pas si convenus. Explosifs, les jeux des deux guitaristes font leur effet, même lorsqu’ils s’orientent sur des tournures progressives (« Deliverance »).

Chaque piste a ses éléments de réussite, et chacun des membres y laisse une marque de qualité. Il y a, par ailleurs, une certaine construction d’ambiance sur quelques-unes des plages, par le biais de divers samples souvent sinistres. Les introductions sont également variées, avec de nombreux bruitages, comme des cris d’animaux nocturnes, des alarmes, ou d’autres effets et enregistrements qui rajoutent du vivant aux morceaux, en leur donnant l’allure de scènes instrumentalisées. Là où le bât blesse est qu’il en résulte une sensation d’hétérogénéité, où tout semble partir dans tous les sens, et que les claviers sonnent parfois cheap. Ce qui n’empêche pas « Nightmare On Elm Street » de profiter de ses six minutes pour évoluer de façons diverses, parfois Industriel, d’autres fois Thrash, surprenant dans l’apparition d’un break acoustique au milieu des saturations, et de la comptine inhérente au cauchemardesque Freddy Krueger qui résonne dans une ambiance fantasque. Voilà un titre qui dévoile toutes les saveurs qu’est capable de proposer RITUAL OF ODDS.

Car les Grecs ne font pas dans la facilité. Les structures sont parfois décousues, imprévisibles, telles que sur « Haunt » où la basse se pavane. Bien aidée par la qualité de la production, elle se défait de riffs tronçonneurs qui dynamisent les guitares. On retrouve ces schémas rythmiques très inspirés du Heavy, comme sur « Masterplan » - au chant très Neo - ou « Boomerang », insufflé d’une vitalité folle de par les riffs tournoyants. Le batteur est enfin en phase avec ses collègues et lâche un jeu explosif, sans être trop mécanique. Ses mid-tempos ont du punch, et ses accélérations effrénées sont rutilantes ; il alterne les cadences avec une fougue élémentaire (« 3D Side Of The Coin »).

RITUAL OF ODDS, même si leur carrière n’atteint pas l’international, resteront dans les mémoires pour trois choses. Un premier album complètement à la ramasse qui bafouait toute l’essence du Death Mélodique. Avoir sorti un second album en dépit de la qualité désastreuse du premier, et ce onze mois après. Finalement, le point le plus important, c’est d’avoir réalisé la meilleure évolution musicale que j’ai pu constater en si peu de temps. C’est comme s’il s’agissait d’un groupe différent. L’album n’a rien d’exceptionnel en lui-même, mais il maîtrise les codes du style avec précision et offre une lecture variée, professionnelle et mature.



Ajouté :  Mercredi 10 Octobre 2012
Chroniqueur :  CyberIF.
Score :
Lien en relation:  Ritual Of Odds Website
Hits: 5308
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 30/3/2020 à 00:13:35 en : 0,0454 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar