METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ELDRITCH (it) -…
· NIGHTMARE (FRA)…
· JIMM (FRA) - Ji…
· NECROPHAGIA (FR…
· KLONE (FRA) - G…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· DREAM THEATER (…
· BANANE METALIK …
· BRYAN ADAMS (ca…
· PSYKUP (FRA) - …
· MARILLION (uk) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 299 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

ZONARIA (se) - Arrival Of The Red Sun (2012)






Label : Listenable Records
Sortie du Scud : 23 Juillet 2012
Pays : Suède
Genre : Death Metal Mélodique
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 40 Mins





Troisième album, troisième label consécutif pour les Suédois de ZONARIA. Et pas des moindres, puisqu’il s’agit de Listenable Records. En outre, avec eux, c’est tout l’un, ou tout l’autre. Alors qu’ils avaient hâté The Cancer Empire pour le sortir un an après Infamy And The Breed, c’est quatre ans qu’ils ont fait mijoter ce troisième jet : Arrival Of The Red Sun. Et, une fois n’est pas coutume - à croire que le poste est maudit chez eux - accueillons Max Malmer en tant que nouveau bassiste.

Ce n’est pas comme si son rôle était décisif, mais le rendu sonore de cet album est tellement soigné qu’il parvient quand même à faire son trou. À la fois enregistré au studio The Abyss pour la batterie, aidés du monstre Jonas Kjellgren, et dans leurs quartiers pour le reste par Simon Berglund lui-même, cet opus offre une dispersion plus compréhensible des instruments dans l’espace sonore. La section rythmique, surtout, bave moins de dominance martelée et cacophonique, et sait tout autant se montrer musclée et prolixe pour favoriser l’accroche des morceaux. Les structures sont explosives, tout en étant davantage variées comparées aux branle-bas qui s’imposaient dès les premières secondes des disques passés. Décapant et assénant des blasts au groove vicieux, Max et Emmanuel dévoilent aussi bien la facette low/medium tempo du groupe avec « Face My Justice », titre lourd à la voix claire quelque peu timide qui reste dans l’ombre de sa comparse maléfique. On leur préfère toutefois une cadence plus réveillée, comme celle animant les autres pistes.

De ce nouveau mix, que l’on doit à Ronnie Björnström, le chant tire également son épingle du jeu. Bien au-dessus, avec les lignes instrumentales se débattant en fond, le son gagne en clarté et cela permet de mettre l’accent sur la mélodicité des vocaux combinés aux leads marquants (« Arrival Of The Red Sun »). S’il apparaît plus modéré, calibré, sur sa prestation, Simon Berglund démontre tout de même un travail aux nuances multiples pas exempt d’hurlements à réveiller les morts, à l’exemple de « A Lullaby To Those Still Alive ». Les refrains sont le point fort de ce Arrival Of The Red Sun, dans une veine typiquement Death Mélodique. Bien growlés, harmonieux et esthétiques grâce aux overdubs ; une fois en tête, difficile de les y déloger tant ils donnent envie d’être scandés de vive voix à la manière de ceux d’HYPOCRISY. « Liberation Zero », déjà excellent de ce côté, est de plus propulsé à un autre niveau avec son lead stellaire, son tempo vitaminé et ses aventures instrumentales succulentes.

En dépit de signer son album le plus court, le format des titres n’a guère changé, si ce n’est qu’ils incorporent davantage d’orchestrations religieuses, de breaks acoustiques, de nappes atmosphériques, et de ponts ambiancés, à l’instar du titre éponyme, ou de « Full Spectrum Dominance », subtilement parcouru de notes de piano gracieuses. Pareillement, s’il a beau emprunter la folie d’un ANAAL NATHRAKH sur son démarrage, et un parcours progressif qui n’est pas sans rappeler le dernier AVATAR (sweepings à la pelle en prime), « The Blood That Must Be Paid » s’habille à la mode symphonique, où les cordes frottées ont tôt fait de se tailler une part du gâteau. Et davantage encore à l’occasion du théâtral « My Vengeance Remains ».

La pochette reste dans le domaine de la science-fiction, et est de nouveau signée par le génial Pär Olofsson. Toute en couleurs chaleureuses, ou incendiaires, elle peut être le reflet de l’apport des guitares au sein de ces dix compositions. Recouvrant moins l’ensemble du mix, on y trouve toujours ce brin de folie d’Emil qui envoie quelques partitions techniques et tortueuses (« Silent Holocaust »), et des décentes de cordes stridentes sur fond de blasts. Née d’une déferlante de riffs incisifs soutenus d’une basse ronflante et de percussions gonflées à bloc, « Gunpoint Salvation » assomme de sa rage vivace. Néanmoins, c’est dans les leads que le plus gros du travail a été réalisé, que ce soit pour accompagner la plupart des refrains, ou bien personnifier une piste comme « Desert Storms », qui a l’audace de puiser directement dans l’essence pittoresque du Death Mélodique et délivre, sans vergogne aucune, des leads sensationnels.

Après cinq tournées européennes à épuiser les titres de leurs deux premiers albums, il était plus que temps d’ajouter du nouveau matériel à leur catalogue. Alors qu’on avait failli les oublier en quatre ans, ZONARIA revient, imprévisible. Entre blasts éreintants ponctuant des sections orchestrales enchanteresses, et leads phénoménaux miroirs d’un vocaliste homérique, The Arrival Of The Red Sun est un album inspiré et implacable, qui sait se démarquer de ses prédécesseurs et présente, sans conteste, la vraie identité sonore du combo. Assurément leur meilleure œuvre à ce jour !



Ajouté :  Lundi 01 Octobre 2012
Chroniqueur :  CyberIF.
Score :
Lien en relation:  Zonaria Website
Hits: 6092
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 27/7/2021 à 14:57:02 en : 0,0576 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar