METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ANTHEMON (FRA) …
· SVART CROWN (FR…
· SUBLIME CADAVER…
· JACK DOUGLAS (u…
· TARJA (fi) - Ta…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· GAMMA RAY (de) …
· AFTER FOREVER (…
· PROG ROCK FEST …
· METALLICA (usa)…
· MISERY INDEX (u…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 104 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NAILS (usa) - Unsilent Death (2010)








Label : Southern Lord Records
Sortie du Scud : 11 aout 2010
Pays : Etats-Unis
Genre : Hardcore
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 14 Mins





Des corps calcinés, une odeur de chair brulée qui émane du bitume, un amas de tôle froissée pour seule distraction visuelle. Le chaos et la désolation comme si vous y étiez. Et le silence. Ce pesant silence signifiant qu’il n’y a plus âme qui vive. C’était ça, Unsilent Death. L’épisode orageux aura duré quatorze ridicules minutes. Mais quatorze minutes somme toute suffisantes pour réduire en purée cerveaux, bronches, articulations et le peu de lucidité qu’il nous reste après une journée passée devant TF1. Trio de véritables fous furieux californiens emmené par un ancien de la maison TERROR, le brillant Todd Jones qui a fondé le projet de toute pièce en décembre 2007, NAILS est un exutoire affirmé qui aura permis à son créateur d’aller encore plus loin dans la folie et le minimalisme. Ce n’est pas la carrière désormais rangée de son ex groupe qui lui aurait permis pareilles infractions aux lois du Hardcore, authentique garant de l’esprit « Do It Yourself ».

Unsilent Death est tout l’inverse de ce qu’un disque d’Hardcore se doit d’être. Laxiste, je-m’en-foutiste, mal joué, mal écrit, sans aucune déontologie ni morale, il est la sombre merde qui nous rend scatophage malgré nous. Va expliquer à ton gosse au nom de quelle logique papa bande comme un cochon sur un disque supposé Hardcore mais décoré comme une mauvaise sortie Black et qui fend le ciel aussi vite qu’un pamphlet de Grind. Va lui dire après ça que dans la vie, il y a des règles à suivre, si NAILS leur pisse ouvertement à la raie et que toi tu en rigoles. Todd Jones et ses deux compères sont juste des anticonformistes qui suivent leurs instincts les plus primaires, nous embarquant dans une aventure apocalyptique et expéditive. Si « Conform » et ses contours Grind hyperactif à la NAPALM DEATH, Barney en moins, lance ce disque sur des chapeaux de roues, on retrouvera par la suite des accalmies de fort bon goût. Il n’y a pas erreur sur la marchandise, Unsilent Death reste une formation d’excellents coreux. Le riffing régulier et lourd comme l’enfer présent sur « Suffering Soul » ou « Unsilent Death », doublé d’un chant simplement gueulé et triplé de frappes sur cymbales millimétrées, suffit à le prouver. Jones a grandi dans le Hardcore et s’en inspire encore beaucoup à certains moments. Ce qui est inattendu par contre, c’est le chaos qui se dégage de cette œuvre bouillonnante. Avec la popularité de CONVERGE ou de GAZA, nos oreilles commençaient doucement à devenir exercées à ce style musical. Au point qu’après avoir écouté des albums comme He Is Never Coming Back ou We Are The Romans de BOTCH, je pensais avoir tout entendu en matière d’apocalypse. C’était sans compter sur NAILS et sa musique ravageuse, qui a toute l’intelligence de ne pas tomber dans le piège du Mathcore intello bon marché à la COALESCE. Unsilent Death est un album brut, trop épuré et anarchique au goût de certains mais je crois qu’on peut difficilement trouver un rapport playtime / efficacité aussi intense. Il y a tout dans ce disque, aussi bien à boire qu’à manger. Et le plus souvent, ce sont des fluides corporels.

Vous trouvez cette chronique vulgaire et dégueulasse ? Attendez un peu d’avoir posé une oreille sur cet opus. Tandis que les fans de Black Metal, à la simple vue d’une pochette aussi traitre qu’une image d’Epinal, jetteront tout leur dévolu sur ce disque, ceux qui l’ont déjà écouté regarderont par le trou de la serrure et admireront avec de la lubricité dans le regard l’énorme coup de pute infligé par NAILS à chacun de ses auditeurs. Une sortie surprenante, œuvre d’un groupe de traitres. Mais souvenez-vous que l’Iscariote à également fini au bout d’une corde.



Ajouté :  Mercredi 19 Septembre 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Nails Website
Hits: 4856
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 12/12/2018 à 11:20:23 en : 0,1054 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar