METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· DEATH ANGEL (us…
· NIGHTMARE (FRA)…
· CRADLE OF FILTH…
· CRACK OV DAWN (…
· THE MURDER OF M…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· W.O.A WACKEN OP…
· TRUST (FRA) - Z…
· MORBID ANGEL (u…
· SHINING (no) - …
· STRATOVARIUS (f…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 171 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

PARADISE LOST (uk) - Tragic Idol (2012)








Label : Century Media Records
Sortie du Scud : 24 Avril 2012
Pays : Angleterre
Genre : Metal gothique
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 46 Mins





Comment peut-on commencer une chronique du dernier PARADISE LOST ? Comment évoquer les caractéristiques de ce nouvel album, Tragic Idol, sans faire le rapprochement avec l’opus qui les a propulsés au premier plan, à savoir Icon en 1993 ? Loin de moi l’idée de prendre un raccourci facile, car il ne faut pas oublier que PARADISE LOST a un peu cherché sa voie à la fin des années 90 (surtout les albums One Second et Host), mais tout semble indiquer que le groupe d’Halifax a retrouvé les vertus qui étaient les siennes avant quelques accidents de parcours.
Pour autant, Tragic Idol ne symbolise en rien une régression. Il faut juste préciser que la parenthèse VALLENFYRE que s’est offert Gregor Mackintosh (guitares), à savoir son projet parallèle très ancré Death Metal, profite à 100 % à son combo initial. Débarrassé de cette empreinte Death qui donnait à Faith Divides Us Death Unites Us (2009) des allures de foutoir, PARADISE LOST ravive un style épuré et proche de ce qui a fait son succès.
Pourtant, le titre d’ouverture, « Solitary One », à l’approche malsaine bien que cérémonieuse, laisse planer le doute. Voilà qui pourrait, de par ces discrètes et dérangeantes touches de piano, faire penser aux compositions d’Edward Shearmur. Autre titre rescapé des fantasmes gutturaux de Mackintosh, « Theories From Another World » frappe par son côté sombre.
Mais dès l’entame de « Crucify », c’est bien Icon qui vient à l’esprit. En bien des points ces deux opus se ressemblent. Les parties mélancoliques de lead guitar de Gregor, accentuées à grands coups de pédale wah-wah, font leur retour pour de bon, comme sur un « Tragic Idol » ou un « Honesty ». Difficile de retenir un morceau plus qu’un autre à ce sujet, puisque la guitare du guitariste ténébreux pleure tout le long de l’album. Mieux, il se permet des aventures guitaristiques qu’on avait plus entendues depuis Draconian Times : de quoi en déduire que Mackintosh reste et restera un six-cordiste complexé et trop timide, capable pourtant d’inspirations de haut niveau (« Fear Of Impending Hell » et surtout « In This We Dwell »).
Et Nick Holmes dans tout ça ? Le frontman au statisme scénique légendaire et à l’humour british savoureux assure, quel que soit le chant auquel il s’adonne. Ainsi il peut être planant sur le titre éponyme (le bonhomme adore la New Wave des 80’s, ne l’oublions pas), être hypnotique sur le mélancolique « Fear Of Impending Hell », voire se lâcher complètement sur « To The Darkness » qui témoigne de la montée en puissance de ce Tragic Idol intense. Car encore une fois, à l’instar d’Icon, ce nouvel opus s’apprécie dans son intégralité et peut s’écouter d’une traite, signe d’une cohérence sans faille tout en lorgnant de temps à autres sur le riche passé de PARADISE LOST : du pur Metal Gothique avec « Honesty In Death » et le bien nommé « The Glorious End » (ces arpèges !!!), du Heavy Metal made in Halifax (« In This We Dwell », grosse allusion à la période Draconian Times et « Tragic Idol » qui dresse encore un parallèle intéressant avec METALLICA), du Doom à peine dissimulé (« To The Darkness »), bref, des rythmiques lourdes, des mélodies toujours envoutantes, des musiciens sûrs de leurs valeurs dont un Adrian Erlandsson (extraordinaire sur « Worth Fighting For ») qui a bien pris ses marques.
Il manque peut-être à Tragic Idol quelques morceaux plus évidents comme le furent les « Say Just Words », « The Last Time » ou « Forever After ». Mais Tragic Idol c’est un PARADISE LOST version 2012 enfin retrouvé, à notre grand bonheur.



Ajouté :  Mardi 18 Septembre 2012
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Paradise Lost Website
Hits: 5270
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 27/10/2020 à 01:23:57 en : 0,057 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar