METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· IMPERIA (nl/no)…
· ANGRA (br) - Fe…
· KHOLD (no) - Sa…
· MALMONDE (FRA) …
· DRAGONFORCE (uk…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· TRUST (FRA) - Z…
· CHICKENFOOT (us…
· SIX FEET UNDER …
· SCORPIONS (de) …
· TOTO (usa) - Dô…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 37 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

HYPNO5E (FRA) - Acid Mist Tomorrow (2012)








Label : Klonosphere
Sortie du Scud : février 2012
Pays : France
Genre : Metal
Type : Album
Playtime : 9 Titres - 54 Mins





La France musicale, au contraire de la France politique va bien. Très bien même. A tel point que si des JO métalliques devaient avoir lieu demain, nous pourrions prétendre à de nombreuses médailles.
Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il fait bon être français, ou qu’il faut en être fier, parce que je m’en tape. Peu importe la nationalité, la musique est sans frontière et sans couleur.
Mais j’aime à souligner cet état de fait positif. Nous avons couru pendant tellement d’années après l’inspiration anglo-saxonne qu’on est en droit de s’émerveiller lorsque nos groupes s’émancipent et prennent des risques payants, par eux-mêmes.

J’avais chroniqué, il y a maintenant cinq ans, la démo d’HYPNO5E, Des Deux L’une Est L’autre. Les dix morceaux la constellant m’avaient laissé bien perplexe, mais totalement conquis. Depuis, RAS. Plus rien, le trou noir.
Au point que j’en avais presque oublié jusqu’à leur existence…A peine quelques échos d’un projet parallèle, A Backward Glance on a Travel Road, relativement éloigné de leurs préoccupations principales, mais rien en ce qui concerne l’entité d’origine.
Et puis Acid Mist Tomorrow est arrivé. Enfin, après cinq ans de préparation. Cinq longues années pour un résultat qui va bien vite ramener le groupe dans les mémoires et les platines.
Parce que la qualité du résultat est à la hauteur de l’attente.
Fantastique.

Back in 2011. 7 WEEKS sort le fabuleux 7 Weeks Plays Dead Of Night. Véritable mise en images d’un film culte, cet album offrait un panorama vaste, inédit, et incroyablement créatif. En superposant un concept narratif crédible et fantasmagorique à une musique très inspirée, 7 WEEKS avait réussi un très beau coup de poker. Et bien HYPNO5E vient de remporter le même pari. Et de la plus belle et versatile des manières.
Ici, point de morceau classique, point de structure éprouvée. Tout n’est qu’ambiances, atmosphères, couleurs, émotions. On écoute Acid Mist Tomorrow comme on regarde un film qui nous envoûte. On est embarqué, emporté, secoué, apaisé, on vit, respire et transpire avec les personnages.
En choisissant de mettre en parallèle des samples parlés avec leur musique, les montpelliérains ont fait un choix osé, mais payant. Tout simplement parce que leur musique est solide, variée, et surtout, incroyablement heurtée et culottée.

« Pour que je me sente moins seule, il me restait à souhaiter qu’il y ait beaucoup de spectateurs le jour de mon exécution, et qu’ils m’accueillent avec des cris de haine »

Décomposé en neuf mouvements pour cinq morceaux, Acid Mist Tomorrow est un formidable creuset d’influences qui finissent par aboutir à un style complètement personnel. On retrouve pêle-mêle le chant hurlé de NEUROSIS ou UNSANE, les ambiances alambiquées mi-éthérées mi-écrasantes de CANDIRIA ou CYNIC, les passages atmosphériques inhérents à toute œuvre ambitieuse et mixte, les riffs puissants et abrasifs d’un GOJIRA ou d’un MESHUGGAH, et l’esprit désincarné et torturé d’un TOOL.
Joli tableau.

L’aventure – puisque c’en est une – débute avec une longue digression de dix minutes, qui place d’emblée les débats sur le terrain de l’expérimentation, et du test. Il convient pour le groupe de savoir dès le départ si l’auditeur va lui faire confiance et le suivre dans son dédale d’inspiration, sans boussole.
Ainsi, le morceau éponyme, construit sur un moule assez hermétique fait la part belle aux dissonances, aux riffs surpuissants, mécanisme implacable régulièrement interrompu par des parties plus oniriques, en son clair, comme pour mieux heurter le rêve à la réalité. La pertinence de l’utilisation des boucles vocales est parfaite, et ponctue les longues plages musicales d’une lucidité macabre qui ne fait qu’augmenter ce sentiment de claustrophobie et de solitude. Albert Camus trouve dans ce morceau introductif une bien belle illustration de sa prose prophétique, un peu la même qu’avait utilisé THE CURE il y a plus de trente ans.

Le diptyque « Six Fingers In One Hand She Holds The Dawn », posant les mêmes bases, se retrouve strié d’interventions presque délicatement Pop, offrant ainsi une progression indéniable sans pour autant fausser la cohérence.
L’unique « Story Of The Eye » est peut être la plus belle pièce de l’album, bien qu’il soit très difficile d’en isoler une partie. Acmé de l’optique choisie par le groupe, c’est le titre qui offre tous les paroxysmes. Les riffs y sont crépusculaires, le chant complètement hanté, les breaks francs et évolutifs, et les cassures si imprévisibles qu’elles vous donnent la chair de poule. A ce niveau de qualité, c’est du grand art, et on pourrait presque y voir l’équivalent moderne et métallique des tragédies grecques, lorsque la destinée devient inéluctable. A ce titre, la longue digression finale nous offre un crescendo de violence et de tourments intérieurs, avant d’exploser dans un déluge sonore qui exhorte les démons à sortir, coûte que coûte. Je crois qu’à ce moment là, on peut parler de perfection. Sans avoir peur d’en faire trop.
La première partie du triptyque « Gehenne », très apaisée, vient contrebalancer la tension, avant de retomber dans la violence la plus crue à l’occasion de sa deuxième partie. Contretemps, guitares tranchantes, on flirte souvent avec le Thrash avant de repartir vers les dissonances, comme pour mieux nous perdre dans la nuit.
Ne reste plus aux onze minutes de « Brume Unique Obscurité » qu’à achever l’histoire…
Ce que cette chanson, découpée en deux tableaux accompli avec brio.
Tout en restant dans la droite ligne de ce qu’HYPNO5E a proposé depuis le début, elle se permet des variations bienvenues, comme ces cordes atypiques en intro de sa seconde partie, avant d’offrir une palette de riffs conclusifs époustouflants, qui se meurent sur un dernier sample organique. Rideau.

« Après qu’est mort le dernier son, reste un silence très profond. Les étoiles ne sont que noms, pour une unique obscurité. »

Avec Acid Mist Tomorrow, HYPNO5E nous explique par A+B pourquoi il nous a fallu aussi longtemps pour pouvoir les réécouter. Un tel album ne se couche pas comme ça par hasard dans un studio…On le prépare, on le conçoit dans les moindres détails, comme un roman à clés qu’il faut passer des nuits à déchiffrer. En synthétisant tout ce que le Metal moderne à de mieux à offrir (certains passages mélodiques ne sont pas sans rappeler MAIDEN, c’est vous dire la variété des tons…), les montpelliérains se posent en maîtres d’un univers unique, un peu comme PROTON BURST ou SPINA quelques années avant eux. Maintenant, la question se pose. Comment le quartette va il appréhender la suite ?

Ecoutez Acid Mist Tomorrow. Imprégnez vous en. Il en va des parfums rares comme des sentiments. Les plus authentiques sont aussi les plus difficiles à apprécier.



Ajouté :  Mardi 04 Septembre 2012
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Hypno5e Website
Hits: 4814
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 18/12/2017 à 00:29:37 en : 0,1272 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar