METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· CRADLE OF FILTH…
· FLESH DIVINE (F…
· DEAFENING SILEN…
· NIGHTRAGE (se) …
· THUNDERMOTHER (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· LACUNA COIL (it…
· RAMMSTEIN (de) …
· HATE ETERNAL (u…
· FIREWIND (gr) -…
· MANIGANCE (FRA)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 125 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SLASH (usa) - Apocalyptic Love (2012)








Label : Roadrunner Records
Sortie du Scud : 18 mai 2012
Pays : Etats-Unis
Genre : Hard Rock
Type : Album
Playtime : 15 Titres - 61 Mins





Je veux dire, on a une tête à chapeau ou pas. Le débat peut sembler stérile, mais il a son importance. De l’art d’être soi même, ou pas.
Prenez ce bon vieux Slash. Parfait mix entre le Mike Tramp de WHITE LION et Joey Ramone, lui, a une tête à chapeau. A gibus pour être plus précis. Ce qui n’est pas son seul signe distinctif.
Il arbore aussi les Ray-ban avec nonchalance, et refuse toute visite chez le coiffeur depuis le 12/12/1976.
Mais ce qui le définit le mieux, c’est quand même son talent de guitariste. Le reste en découle, car après tout, lorsqu’on est un instrumentiste fameux, les opportunités restent ouvertes.
Devenir un masturbateur de manche et en mettre plein la vue, ou se la jouer profil bas tout en restant cool, et rester fidèle à ce qu’on est.

Et là, pas de doute, pas de tergiversation inutile, car l’homme l’a déjà prouvé plus d’une fois, Slash est Rock.
Que ce soit avec les GUNS, avec VELVET, SNAKEPIT ou tout autre œuvre en partenariat/solo, Saul Hudson ne peut mentir, ce qui le fait frémir, outre les couvre-chefs volumineux, ce sont les riffs d’acier, la sueur, les couplets qui vous font suer et les refrains qui vous font hurler. A plein poumons.
Et devinez quoi. Son deuxième album solo, est…. ???

Bah, il est Rock bien sur. Et du tout bon.

Le Rock, vous êtes client ? Si oui, je vous passe les détails pour l’instant, mais vous pouvez acheter Apocalyptic Love les yeux fermés. Car cet album est bourré de Rock songs efficaces en diable, et si l’ami Slash n’a pas inventé la poudre en matière d’innovations hasardeuses, il sait la faire parler. Bah oui, il n’a pas été porte flingue d’Axl Rose pour rien. Les calibres il connaît. Et celui de son second effort sous son nom en est un sacré.
Epaulé dans la tâche par un vocaliste puissant sinon versatile, Myles Kennedy d’ALTER BRIDGE, autrement dit un plutôt très bon songwriter dans la plus pure tradition ricaine, Slash se lâche, et nous balance certains de ses riffs les plus mémorisables, sans pour autant tomber dans la redite. Le gosier chaud et rugueux de Myles n’y est certainement pas étranger, mais les compos tiennent sacrément la route.
Et le tout sans featuring VIP comme son LP précédent. Ce qui prouve décidemment que notre chevelu favori n’a pas besoin de grand-chose pour nous enthousiasmer.

Des morceaux qui surnagent ? Difficile tant la marée globale est haute, mais il convient de mettre en avant quelques pépites qui brillent encore plus que le reste. D’abord, et bien sur, le morceau d’ouverture, qui place dès le début des hostilités la barre très haute. Le title-track par définition, avec sa fausse intro, sa wah-wah démoniaque, et son pattern de batterie qui a la niaque. Ca sonne Hard-Rock très dru, un peu sudiste/alternatif couillu, comme si Zakk Wylde trempait sa nouille dans une groupie stonienne.
Parfait comme début, mais bien sur, ça ne s’arrête pas là.
L’up tempo diabolique « One Last Thrill » n’aurait quant à lui pas dépareillé dans le répertoire de GUNS, et je pèse mes mots.
Si « Standing In The Sun » est l’archétype de la Rock song addictive, elle n’en reste pas moins excellente. Sans doute grace à ce riff poisseux qui colle aux pompes des gueux. Une fois de plus, la voix de Myles est ad hoc, avec juste ce qu’il faut de latence pour susciter l’adhérence. « You’re A Lie » est un hit, avec son lick roublard et son refrain en pétard, « No More Heroes » est plus sereine, mais le refrain est une fois de plus en veine, le faux boogie de « Halo » n’est certainement pas pour les blaireaux, et la syncope de « We Will Roam » est garantie d’époque.

Mieux ?
Assurément mes chers, et arrêtons nous quelques instants sur ce bijou ciselé qu’est « Anastasia ». Débutant comme un faux hommage à Django (simple démarcation de Johann Sebastian Bach et son « Toccata & Fugue en ré mineur), continuant tel un démarquage Heavy Metal très brûlot, elle s’affale soudain sur un riff prétexte qui découvre des interprètes sans complexes. Et comment pourrait il en être autrement ? Très fort le gars Slash. Mais il peut remercier Dieu d’avoir mis sur son chemin un doublé rythmique aussi malin, formé de la paire Todd Kerns et Brent Fitz, qui assurent comme deux beaux diables, qu’il faille être solide ou jouer des tours pendables.

Chapeau (encore)

Envie d’une power ballad ? « Not For Me » ne vous laissera pas en rade avec son atmosphère lourde et sa mélodie. Et tandis que « Bad Rain » alterne les couplets malins et les refrains sans fin, « Hard & Fast » mérite son nom plus qu’une giclée de plomb, et « Far And Away » se la joue blue song demi ton et fin de saison. Une autre grosse réussite de l’album, tant celle-ci multiplie les émotions plus que de raison. Myles module sa voix dans la plus directe lignée des US singers de légende, Springsteen et Mellencamp au premier rang, et Slash n’a plus derrière qu’à assurer dans le genre riff discret, mais qui s’incruste dans le cœur. Et quel solo inspiré…Le feeling, vous connaissez ?
Mais pas le temps de souffler, car telle une locomotive bien lancée, « Shots Fired » s’asseoit là, encore plus qu’une caisse de tequila. Quelle santé les gars !
Et ne vous fiez pas à la douceur abusive du titre de « Carolina », c’est encore un plat épicé, rythmé, chaloupé, et peaufiné pour vous faire tomber. Mais comment se finir sans sombrer ? En avouant vivre une vie de cinglé ? Et c’est exactement ce que vous propose « Crazy Life » qui multiplie les acrobaties rythmiques sur fond de charleston endiablé. Quelle (re)santé !!

Donc…Ah mais attendez, je viens de me rendre compte qu’au milieu de cette chronique, j’avais décidé de vous parler des morceaux phares d’Apocalyptic Love, et je me rends compte qu’en fait j’ai parlé des quinze. Hein, comment ? Parce que les quinze sont indispensables ? Ah mais oui, vous avez raison !!!
Et ben mon cochon, encore une fois, tu ne nous auras pas pris pour des cons !

Quoi ? C’est du Rock standard tu dis toi là bas, pas de quoi fouetter un chat ??? Et ma main dans ta tronche ??? Tu irais dire à Chuck qu’il nous gonfle à jouer et rejouer « Johnny B Goode » ?? Non ? Alors la ferme.

Slash est Rock. Et le Rock, c’est la base. Et c’est éternel. Alors pas la peine d’essayer de lui faire porter le chapeau.
Parce qu’il le fait déjà très bien.



Ajouté :  Mardi 03 Juillet 2012
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Slash Website
Hits: 4138
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 17/1/2019 à 18:38:49 en : 0,0848 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar