METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· VULCAIN (FRA) -…
· HYSTERIA (FRA) …
· DRAGONFORCE (uk…
· XANDRIA (de) - …
· CRACK OV DAWN (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· ETHROPIA (FRA) …
· THE 69 EYES (fi…
· CHICKENFOOT (us…
· SEPULTURA (br) …
· SKEW SISKIN (de…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 15 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

MARTYR LUCIFER (it) - Farewell To Graveland (2011)








Label : Buil2kill Records
Sortie du Scud : 24 octobre 2011
Pays : Italie
Genre : Dark Rock / Metal
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 56 Mins





Depuis la mise en stand-by de leur gagne-pain, les membres d’HORTUS ANIMAE se faisaient sacrément chier. Alors pour ne pas perdre la main, trois d’entre eux et un ancien de la maison ont choisi de monter le projet annexe MARTYR LUCIFER. Seulement voilà, pour que ça marche, il fallait forcément un peu de bling-bling dans l’affaire. Du coup, les italiens ont fait appel à deux vieux loups de mer pour aider à faire vendre le bousin. Evgeniy « Vrolok » Antonenko, ex-NOKTURNAL MORTUM, est venu dépanner à la basse, imité dans la foulée par Adrian Erlandsson qui cumule désormais les emplois fictifs à la batterie chez AT THE GATES, BRUJERIA, VALLENFYRE et PARADISE LOST. Pour couronner le tout, on a placé au petit bonheur la chance une énigmatique chanteuse sans références pour zinzinuler ça et là et boum, un énième projet de Dark Rock/Metal est né, comme seule l’Italie sait les pondre à la pelle.

Ils sont comme ça les italiens, un peu artistes incompris dans l’âme, encore sous le choc d’être les héritiers vivants du berceau de la Renaissance. Alors ils ont un peu tendance à croire que chaque riff de guitare sera un opéra de Vivaldi en puissance ou que chaque croute hideuse égalera le plus mauvais des Boticelli. Avec leur premier album, Farewell To Graveland, on ne pourra résolument pas parler de chef-d’œuvre, ni même se rapprocher du terme. Il y a des éléments totalement abstraits qui garnissent cet opus, à tel point que de le ranger dans une catégorie bien précise de Metal s’avère impossible. Il démarre avec une courte introduction qui ne manifeste aucune forme d’utilité, puisqu’indissociable de la chanson éponyme qui lui succède. Etonnamment, cette entrée en matière n’est pas très Metal, elle se rapproche plutôt d’une bonne chanson d’AC/DC dont les couplets seraient chantés avec un timbre grave. C’est entrainant, assez Rock N’ Roll dans l’esprit mais en total décalage avec cette froideur et cette austérité qui se dégage de l’enveloppe visuelle. On revient vite à des choses plus « conventionnelles » à partir de « Turmoil ». Les sonorités gothiques se libèrent, les guitares s’assombrissent et un fin crachin vient arroser un sol aride. Et finalement, on réalise dès lors qu’on préférait le MARTYR LUCIFER guilleret du début. Pourquoi ? Parce que cette œuvre essaye d’être triste, essaye d’être mélancolique mais n’y parvient à aucun moment. On n’arrive pas vraiment à pénétrer de plein pied dans un univers glacial. Les italiens se contentent de faire illusion en mettant la clim’ en plein hiver. Mais rien de tout ça ne parait vraiment naturel. Nul doute qu’une exploitation plus régulière et moins timide de leur chanteuse aurait permis d’authentifier un peu la forme. A défaut, on est confronté en permanence aux murmures de Martyr Lucifer (un frontman ténébreux qui a donné son nom de scène au groupe, ça ne vous rappelle rien ? Non, même pas GOTHMINISTER ?). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on s’habitue trop vite à sa présence et à son registre monotone. La fin de l’album devient particulièrement chaotique quand sur « The Horseride » longue de dix minutes, les transalpins revisitent les classiques avec l’ajout de pianos et claviers pompeux et d’une voix un peu plus Black Metal. Définitivement, MARTYR LUCIFER n’apporte rien de nouveau et ne peux même pas prétendre apporter sa pierre à l’édifice.

Ce premier disque est loin d’être catastrophique, il est juste totalement transparent, profondément enraciné dans ce qui se fait de plus banal en matière de Dark Metal à influences gothiques. Avec une chanteuse oubliée à l’extérieur du studio et deux invités de renom utilisés bien en-dessous de leurs capacités, les italiens gâchent bêtement des jokers précieux dans la course au succès. Farewell To Graveland est un essai qui se ballade tranquillement dans la nature, tel une âme en mal d’inspiration. Et regardez cette pochette, comme elle lui correspond bien.



Ajouté :  Mercredi 13 Juin 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Martyr Lucifer Website
Hits: 4436
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 12/11/2019 à 11:19:28 en : 0,0591 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar