METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SOULFLY (br) - …
· ATTACK VERTICAL…
· SCARVE (FRA) - …
· BETRAYING THE M…
· THE ANSWER (uk)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· PAIN (se) - Div…
· APOCRYPHE (FRA)…
· RAMMSTEIN (de) …
· SCORPIONS (de) …
· SAXON (uk) - El…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 69 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

# # XML_node.objet # # This object is an XML node representation # # /- name (string) # xml_node --- attributes (array) # \- children (array) or value (string) class xml_node { var $name; var $attributes = array(); var $children = array(); var $value = ""; function xml_node($name,$attributes,$children=array(),$value="") { $this->name = $name; if (is_array($attributes)) { $this->attributes = $attributes; } $this->children = $children; $this->value = $value; } } # # xml_tree class # # This object parses an XML stream and offers a tree composed by xml_nodes # class xml_tree { var $xml_stream; var $current_node; var $root_node; var $index; var $value; function xml_tree() { $this->root_node = new xml_node("__ROOT_NODE",array()); $this->current_node = $this->root_node; } function add_tree($xml_stream) { # Managing the parser $this->xml_stream = $xml_stream; $xml_parser = xml_parser_create(); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_CASE_FOLDING,0); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_SKIP_WHITE,1); if (!xml_parse_into_struct($xml_parser,$this->xml_stream,$this->value,$this->index)) { xml_parser_free($xml_parser); die("XML Parse error"); } xml_parser_free($xml_parser); # Now, $this->value and $this->index are informed, we can use the get_node methode. $tab_result = $this->get_node(0,count($this->value) - 1); $this->root_node->children[] = $tab_result[0]; $this->current_node = $this->root_node; } function get_node($index_start,$index_stop) { #echo "


\n"; #echo "GET-NODE($index_start,$index_stop)
\n"; # What we are going to return is an array of xml_nodes $return_tab = array(); # depth is only here to check if everything is all right $tab_node = $this->value[$index_start]; $depth = $tab_node["level"]-1; # Now we have to be sure we do not forget a single node for ($index = $index_start;$index <= $index_stop;$index++) { #echo "\$index = $index
"; # get the current node $tab_node = $this->value[$index]; # what type of node is it ? switch($tab_node["type"]) { case "complete" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth+1) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud complet $index, niveau $depth + 1 au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Noeud complet trouvé position $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n"; # Easy one, no children to manage, only a value... $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],"",$tab_node["value"]); break; case "open" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth +1 ) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud ouvert $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } # Open tag, we re-use this methode to return its children # Where is the correspondong close tag ? $node_index = $this->index[$tab_node["tag"]]; $flipped_node_index = array_flip($node_index); #echo "This ".$tab_node["tag"]." is at coords ".$flipped_node_index[$index]."
"; $i=1; do { $next_index = $node_index[$flipped_node_index[$index] + $i++]; $next_tag=$this->value[$next_index]; } while ($next_tag["level"]!=$tab_node["level"]); #echo "Ouverture de noeud détectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n   Parcours jusqu au $next_index
\n"; # good, we can now instanciate our node $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],$this->get_node($index+1,$next_index),""); # As we called the get_node methode, we are sure that nodes have been parsed to the corresponding close tag $index = $next_index; break; case "close" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth ){ die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud fermé $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Fermeture de noeud detectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."

\n"; # This ugly thing is useless because reaching a close tag means that $index==$index_stop but who knows ? =) # it will be skipped soon $index = $index_stop; break; default: die("Erreur de type de TAG non déterminé :'".$tab_node["type"]."'"); } } # We are out ... returns the array with collected children... return ($return_tab); } # this function browse the xml tree and set the current node to the selected node function give_node($path) { if ($path[0]=="/") { $current_node=$this->root_node; $path=substr($path,1); #echo "ABSOLUTE PATH GIVEN=$path
"; } else { $current_node = $this->current_node; } #echo "PATH GIVEN=$path
"; $tab_path = split("/",$path); foreach ($tab_path as $node_expr) { #echo "STUDYING EXPR='$node_expr'
"; $node = $current_node; $expr_tab = split("\?",$node_expr); $node_name = $expr_tab[0]; $attr_tab = 0; if (count($expr_tab)>1) { ##echo "TROUVE AU MOINS UNE CONDITION SUR LES ATTRIBUTS...
"; $attr_expr_tab=split(",",$expr_tab[1]); $attr_tab=array(); foreach($attr_expr_tab as $attr_expr) { $attr_split_expr=split("=",$attr_expr); $attr_tab[$attr_split_expr[0]]=$attr_split_expr[1]; } } $last=0; foreach ($node->children as $children) { #echo "COMPARING WITH '$children->name'
"; if ($children->name == $node_name) { ##echo "TROUVE NOEUD CORRESPONDANT $node_name
"; if (is_array($attr_tab)) { $node_attributes = $children->attributes; foreach ($attr_tab as $key=>$value) { if ($node_attributes[$key] == $value) { #echo "ATTRIBUTE & CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last = 1; } } } else { ##echo "CHILD=".$children->name."
"; #echo "CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last=1; } } if ($last) { break; } } if (!$last) { #echo "PATH ERROR $node_name
"; #die("MMmmmh It seems that this file is not a DIA XML format...sorry..."); return 0; } } return $current_node; } function browse_tree($path) { $node = $this->give_node($path); if (is_object($node)) { $this->current_node = $node; return 1; } return 0; } # this method dumps an html representation of the xml tree function xml_show($node = "",$level=0,$last=0) { if ($node=="") { $node=$this->root_node; } if (!is_object($node)) { die("ERROR : node is not an object"); } $line=""; for($i=1;$i<=$level;$i++) { if ((i==$level-1) and ($last)) { $line.="      "; } else { $line.="     |"; } if ($i==$level) { $line.="`-"; } } $line.=$node->name; #echo $line; $line.="".count($node->children).""; if (count($node->children)==1) { $line.=" (".$node->value.")
\n"; echo "$line"; } else { $line.="
\n"; echo "$line"; $i=1; foreach($node->children as $children) { if ($i==count($node->children)) { $this->xml_show($children,$level+1,1); } else { $this->xml_show($children,$level+1); } $i++; } } } #END_CLASS }

PARKWAY DRIVE (au) - Deep Blue (2010)






Label : Epitaph Records
Sortie du Scud : 25 juin 2010
Pays : Australie
Genre : Metalcore
Type : Album
Playtime : 13 Titres - 44 Mins





L’année 2010 aura été celle de tous les retours. Et le Metalcore, ne s’en retrouve pas vraiment marri. Ses plus dignes et prestigieux représentants, de NORMA JEAN à HEAVEN SHALL BURN, d’AS I LAY DYING à THE GHOST INSIDE, chacun y a mis du sien pour embellir cette riche année. Un nom manque cruellement à cette liste ridiculement petite, celui de PARKWAY DRIVE. Eux aussi sillonnent la scène depuis un paquet d’années. 2002 plus exactement. C’est à cette époque que l’incontournable Winston McCall s’est offert les services de talentueux instrumentistes pour former lui aussi sa petite bande. Une décennie plus loin, on en parle encore. Alors il serait honorable de reconnaître que le tour de passe-passe à plutôt bien fonctionné. La sortie de ce Deep Blue, trois ans après Horizons est bien évidement à ranger parmi les faits marquants d’une année foisonnante en sorties de qualité. Peut-on pour autant parler d’un retour gagnant comme on le fait trop souvent quand un groupe majeur d’une scène redébarque à l’improviste ? Pas si sûr.

Pour commencer, les australiens ont donné une couleur à leur musique. Le bleu. Un bleu profond s’il fallait faire une traduction littérale. Alors qu’est-ce qui est bleu ? Le ciel, la mer, le curaçao ? Avec la théorie suivante, qui dit que la mer est bleue car l’eau absorbe cette nuance de couleur en rejetant les autres mais que ce principe s’applique plus ou moins parallèlement à l’œil humain, ce qui rend le ciel bleu à nos yeux, on peut en conclure que dans le fond, aucune logique n’est vraiment établie. Les données physiques les plus élémentaires sont remises en cause, sauf une. PARKWAY DRIVE a manifestement liquidé la bouteille de curaçao au moment de composer ce disque. Car on y retrouve cette euphorie propre au Metalcore, la même qui est décuplée quand les grammes d’éthanol s’enquillent dans les veines. Sans aucun doute, on aurait aimé que nos loubards au grand cœur, du haut de leur statut de valeur sûre, proposent un disque qui soit complet et riche en nouvelles idées. L’opulence, la prospérité n’est pas ici dans la recherche de mélodies inédites, de formules nouvelles mais dans le feeling incomparable que dégage Deep Blue. PARKWAY DRIVE n’a pas changé d’un iota sa décoction, conservant en premier lieu les vocaux de l’ami Winston, qui lorgnent vers des fréquences assez atypiques. La batterie, d’une propreté absolue injecte des patterns assez subtils et toniques qui dynamisent l’ensemble. Mais surtout, elles compensent un riffing pauvre en imagination qui joue sur des terres cent fois labourées. La prestation de Luke et Jeff est décevante car l’entente entre les deux est cordiale sans être vraiment palpable. Sans parler de certains riffs qui officient au rayon remplissage. Une composition comme « Deliver Me » par exemple, aussi sympathique soit-elle, ne pourra jamais vraiment décoller. La faute aux six autres pistes qui sont passées par là avant et qui lui ressemblent sensiblement. Très inégal, ce nouvel effort bascule entre l’excellence avec « Unrest » ou « Pressures » et le politiquement trop correct avec « Alone » qui démarre comme un balade ou « Leviathan I » qui ressasse péniblement le même discours après quarante minutes. Marshall des WARRIORS et surtout Brett Gurewitz (guitariste pour BAD RELIGION et producteur de NOFX et RANCID) viendront apporter leur pierre à l’édifice. Si l’écot du premier est inoffensif, celui du deuxième est remarquable sur « Home Is For The Heartless » qui bascule nettement dans le Punk / Hardcore avec ce refrain scandé pour le moins mémorable. Pour conclure en beauté, n’ayez crainte, même si je ne les ai pas encore cité, PARKWAY DRIVE n’a pas oublié ses séquences mosh-parts et ses breakdowns à redondance cyclique. C’est juste que le peu d’originalité qu’ils représentent ne m’a pas donné envie d’en parler plus tôt.

Je ne saurais cacher plus longtemps que ce full-lenght, émanant d’une formation pour laquelle j’ai la plus haute estime, n’a pas totalement répondu à mes attentes. On y redécouvre un PARKWAY DRIVE qui s’épanouît dans le classicisme, dans la conformité. Comme tout album de Metalcore qui se respecte, Deep Blue nettoie bien les cages à miel, c’est une évidence. Et s’il est très intéressant dans ses aspects mélodiques et dans sa conception traditionnaliste du genre, on ne peut pas nier que d’un combo capable de beaucoup plus, on en attendait justement… beaucoup plus.



Ajouté :  Mardi 14 Février 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Parkway Drive Website
Hits: 8526
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 15/10/2019 à 18:18:06 en : 0,1278 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar