METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· AUDREY HORNE (n…
· BACKYARD BABIES…
· KAMELOT (usa) -…
· NOCTURNAL RITES…
· FURIA (FRA) - D…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· MONSTER TRUCK (…
· EDGUY (de) - Ly…
· MORBID ANGEL (u…
· WITHIN TEMPTATI…
· ANNEKE VAN GIER…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 57 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

# # XML_node.objet # # This object is an XML node representation # # /- name (string) # xml_node --- attributes (array) # \- children (array) or value (string) class xml_node { var $name; var $attributes = array(); var $children = array(); var $value = ""; function xml_node($name,$attributes,$children=array(),$value="") { $this->name = $name; if (is_array($attributes)) { $this->attributes = $attributes; } $this->children = $children; $this->value = $value; } } # # xml_tree class # # This object parses an XML stream and offers a tree composed by xml_nodes # class xml_tree { var $xml_stream; var $current_node; var $root_node; var $index; var $value; function xml_tree() { $this->root_node = new xml_node("__ROOT_NODE",array()); $this->current_node = $this->root_node; } function add_tree($xml_stream) { # Managing the parser $this->xml_stream = $xml_stream; $xml_parser = xml_parser_create(); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_CASE_FOLDING,0); xml_parser_set_option($xml_parser,XML_OPTION_SKIP_WHITE,1); if (!xml_parse_into_struct($xml_parser,$this->xml_stream,$this->value,$this->index)) { xml_parser_free($xml_parser); die("XML Parse error"); } xml_parser_free($xml_parser); # Now, $this->value and $this->index are informed, we can use the get_node methode. $tab_result = $this->get_node(0,count($this->value) - 1); $this->root_node->children[] = $tab_result[0]; $this->current_node = $this->root_node; } function get_node($index_start,$index_stop) { #echo "


\n"; #echo "GET-NODE($index_start,$index_stop)
\n"; # What we are going to return is an array of xml_nodes $return_tab = array(); # depth is only here to check if everything is all right $tab_node = $this->value[$index_start]; $depth = $tab_node["level"]-1; # Now we have to be sure we do not forget a single node for ($index = $index_start;$index <= $index_stop;$index++) { #echo "\$index = $index
"; # get the current node $tab_node = $this->value[$index]; # what type of node is it ? switch($tab_node["type"]) { case "complete" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth+1) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud complet $index, niveau $depth + 1 au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Noeud complet trouvé position $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n"; # Easy one, no children to manage, only a value... $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],"",$tab_node["value"]); break; case "open" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth +1 ) { die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud ouvert $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } # Open tag, we re-use this methode to return its children # Where is the correspondong close tag ? $node_index = $this->index[$tab_node["tag"]]; $flipped_node_index = array_flip($node_index); #echo "This ".$tab_node["tag"]." is at coords ".$flipped_node_index[$index]."
"; $i=1; do { $next_index = $node_index[$flipped_node_index[$index] + $i++]; $next_tag=$this->value[$next_index]; } while ($next_tag["level"]!=$tab_node["level"]); #echo "Ouverture de noeud détectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."
\n   Parcours jusqu au $next_index
\n"; # good, we can now instanciate our node $return_tab[] = new xml_node($tab_node["tag"],$tab_node["attributes"],$this->get_node($index+1,$next_index),""); # As we called the get_node methode, we are sure that nodes have been parsed to the corresponding close tag $index = $next_index; break; case "close" : # Depth integrity check if ($tab_node["level"] != $depth ){ die("ERREUR # contrainte d'intégrité au noeud fermé $index, niveau $depth au lieu de ".$tab_node["level"]); } #echo "Fermeture de noeud detectée pos $index TAG ".$tab_node["tag"]."

\n"; # This ugly thing is useless because reaching a close tag means that $index==$index_stop but who knows ? =) # it will be skipped soon $index = $index_stop; break; default: die("Erreur de type de TAG non déterminé :'".$tab_node["type"]."'"); } } # We are out ... returns the array with collected children... return ($return_tab); } # this function browse the xml tree and set the current node to the selected node function give_node($path) { if ($path[0]=="/") { $current_node=$this->root_node; $path=substr($path,1); #echo "ABSOLUTE PATH GIVEN=$path
"; } else { $current_node = $this->current_node; } #echo "PATH GIVEN=$path
"; $tab_path = split("/",$path); foreach ($tab_path as $node_expr) { #echo "STUDYING EXPR='$node_expr'
"; $node = $current_node; $expr_tab = split("\?",$node_expr); $node_name = $expr_tab[0]; $attr_tab = 0; if (count($expr_tab)>1) { ##echo "TROUVE AU MOINS UNE CONDITION SUR LES ATTRIBUTS...
"; $attr_expr_tab=split(",",$expr_tab[1]); $attr_tab=array(); foreach($attr_expr_tab as $attr_expr) { $attr_split_expr=split("=",$attr_expr); $attr_tab[$attr_split_expr[0]]=$attr_split_expr[1]; } } $last=0; foreach ($node->children as $children) { #echo "COMPARING WITH '$children->name'
"; if ($children->name == $node_name) { ##echo "TROUVE NOEUD CORRESPONDANT $node_name
"; if (is_array($attr_tab)) { $node_attributes = $children->attributes; foreach ($attr_tab as $key=>$value) { if ($node_attributes[$key] == $value) { #echo "ATTRIBUTE & CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last = 1; } } } else { ##echo "CHILD=".$children->name."
"; #echo "CHANGE CURRENT NODE TO ".$children->name."
"; $current_node = $children; $last=1; } } if ($last) { break; } } if (!$last) { #echo "PATH ERROR $node_name
"; #die("MMmmmh It seems that this file is not a DIA XML format...sorry..."); return 0; } } return $current_node; } function browse_tree($path) { $node = $this->give_node($path); if (is_object($node)) { $this->current_node = $node; return 1; } return 0; } # this method dumps an html representation of the xml tree function xml_show($node = "",$level=0,$last=0) { if ($node=="") { $node=$this->root_node; } if (!is_object($node)) { die("ERROR : node is not an object"); } $line=""; for($i=1;$i<=$level;$i++) { if ((i==$level-1) and ($last)) { $line.="      "; } else { $line.="     |"; } if ($i==$level) { $line.="`-"; } } $line.=$node->name; #echo $line; $line.="".count($node->children).""; if (count($node->children)==1) { $line.=" (".$node->value.")
\n"; echo "$line"; } else { $line.="
\n"; echo "$line"; $i=1; foreach($node->children as $children) { if ($i==count($node->children)) { $this->xml_show($children,$level+1,1); } else { $this->xml_show($children,$level+1); } $i++; } } } #END_CLASS }

SUSHI RAIN (it) - Breathless (2011)






Label : Madamadorè / Andromeda
Sortie du Scud : 2011
Pays : Italie
Genre : Funk Rock / Metal
Type : Album
Playtime : 9 Titres - 45 Mins





Ça par exemple ! C’est bien la première fois que je ne trouve aucun argumentaire assez solide pour défendre le mauvais goût. SUSHI RAIN, avec la pochette de son premier album, Breathless, fait dans le néant artistique. Et Dieu sait que d’habitude, la toge de l’avocat du diable me sied plutôt bien. Faut-il pour autant y voir un présage, un signe, une forme de divination ? Pas si sûr. Car nos toscans ont quand même une bonne excuse pour justifier ce travail peu esthétique : ils font du Funk Metal ! Et ça, c’est pas donné à tout le monde. Je dois dire que j’ai été d’abord dubitatif, puis extrêmement sceptique. Alors pour me convaincre de l’une ou l’autre impression, j’ai fait la meilleure chose qui soit : écouter attentivement cet album. A moins d’avoir un cœur de pierre ou d’avoir perdu son chien, impossible de ressortir de ces trois-quarts d’heure de musique sans avoir la banane. Car SUSHI RAIN, du haut de ses 9 compositions, effectue un mélange stylistique complètement frapadingue qu’on n’entend que tous les 36 du mois.

Tout démarre avec « Shake Your Body To The Disco Hell » et ses “chika-taka-boom-boom” déjà très avant-coureurs. Lardé de rythmes psychédéliques, de vocaux libertins qui naviguent entre des chœurs Afro-Soul, des refrains popisants et des couplets en totale roue libre, cette ouverture prouve déjà que les SUSHI RAIN ne sont pas tout seul dans leurs têtes. Tout s’enchaîne assez vite dans un état d’esprit bon enfant. Les références et influences qui font de cette musique un Rock / Metal acide et bâtard sont tellement nombreuses… On retrouve le côté alternatif des RED HOT CHILI PEPPERS, la rigidité d’EXTREME et de LIVING COLOUR, les facéties de QUEEN, de JAMIROQUAI et des BEE GEES et dans le chant parfois très lyrique de Matteo Carrai (« Big Mistake »), quelques grands noms du Heavy ou du Power, TAROT en tête de liste. Rafraichissant comme la bande-originale d’une comédie déjantée à l’américaine, oui, ce Breathless l’est, assurément ! Problème, il s’essouffle aussi très rapidement. On retombe automatiquement sur les mêmes tempos incandescents, les mêmes frappes de batterie qui mêlent frénétiquement Fusion et World Music dans des patterns déstructurés sur lesquels IWRESTLEDABEARONCE ne cracherait pas. Bien qu’oxygénées, les guitares de Francesco sont épuisantes. Elles forcent l’auditeur à les suivre en permanence alors même que les notes s’empilent parfois à une vitesse éclair dans des solis hypnotisants. D’un Funk un peu musclé, on se dirige tout droit vers une musique au final extrêmement cérébrale et qui gâche la légèreté et la spontanéité de la découverte. Néanmoins, bravo à ces petits gars qui n’ont peur de rien et surtout pas de l’autodérision. Ici, à Metal-Impact, on a tout particulièrement apprécié l’usage des saxos sur « Happy For Another Night » qui font vraiment bien taper du pied et qui rappellent les Big Bands de la grande époque. Le petit plus de cet opus, incontestablement !

Breathless se termine donc un peu en queue de poisson, preuve en est que SUSHI RAIN a choisi d’évoluer dans un style très difficile à manier. Un peu court sur pattes en dépit d’une énergie communicative et de trois ou quatre très bons morceaux, ce premier essai ne pourra être considéré comme plus qu’un simple stage d’initiation haut en couleurs à l’univers très singulier et hautement complexe du Funk Metal.



Ajouté :  Jeudi 02 Février 2012
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Sushi Rain Website
Hits: 5788
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/2/2019 à 15:55:29 en : 0,1549 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar