METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SUBLIME CADAVER…
· CANNIBAL CORPSE…
· WE BUTTER THE B…
· KORITNI (au) - …
· SVART CROWN (FR…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SONISPHERE (FRA…
· ARCH ENEMY (se)…
· THE DEVIN TOWNS…
· HEADWAY FESTIVA…
· WHITESNAKE (uk)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 57 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

GUITAR ADDICTION (FRA) - A Tribute To Modern Guitar (2011)






Label : Guitar Euro Media
Sortie du Scud : 21 juin 2011
Pays : France
Genre : Guitare instrumentale
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 67 Mins





Derrière ce Tribute To Modern Guitar se cache en réalité le gratteux Franck Ribière, auteur en 2006 d’un album solo instrumental intitulé Bloody Karma, fort bien salué par la critique. Franck Ribière (qui se fait maintenant appeler Franck Karmattitude), c’est aussi le DOUBLE HEART PROJECT qu’il avait monté en 2004 avec Vincent Fabre (un autre six-cordiste), pour un Human Nature’s Fight qui avait attiré notre attention. D’ailleurs, à l’époque, le Grand Blasphy de Blasphèmar lui-même avait interviewé ces deux French Guitar Heroes. Et c’est là qu’une phrase alors prononcée par Ribière prend aujourd’hui tout son sens : « j’ai toujours adoré les albums avec des invités, cela rajoute toujours un peu de piment, et puis la musique ça se partage, non ?! ».
Autant vous dire tout de suite que Guitar Addiction – A Tribute To Modern Guitar ne risque pas de manquer de piment !!! Question invités, vous allez être servis, puisque pas moins de 60 musiciens de divers horizons sont venus apporter leur pierre à l’édifice. Parmi les plus prestigieux, on peut citer les guitaristes Mattias Eklundh (FREAK KITCHEN), Ron Thal (GUNS N’ROSES), Roland Grapow (MASTERPLAN), Christophe Godin, Cyril Achard, Daniele Gottardo (qu’on retrouve aussi sur le dernier album de Stéphan Forté), Pat O’May, Jeff Kollman, Yann Armellino, ou encore le bassiste Stuart Hamm (Joe Satriani, Steve Vaï), les clavieristes Giuseppe « Mistheria » Iampieri (Bruce Dickinson, Rob Rock) et Axel Mackenrott (MASTERPLAN), sans parler de la présence exceptionnelle d’Atma Anur à la batterie. Et si vous ne savez pas qui est ce Monsieur, sachez que ce monstrueux musicien a officié sur le légendaire Speed Metal Symphony (1987) de CACOPHONY. Franck Ribière, grand fan de Jason Becker et Marty Friedman, doit encore une fois être aux anges …
Avec un casting pareil, la véritable question était de savoir qui allait jouer quoi, comment et à quel moment. Afin d’obtenir un rendu optimal, chacun évolue plus ou moins en terrain connu et ne s’éloigne que très peu de sa sphère initiale. Néanmoins, on ne peut pas qualifier ce Tribute To Modern Guitar de rébarbatif puisque chaque titre décrit un univers bien différent, la notion de « guitare moderne » prend tout son sens. Et c’est vrai qu’on peut réaliser de jolies choses avec la guitare moderne. Du joyeux bordel « Adrenaline Jam » (qui porte bien son nom pour les amoureux de Jazz, contretemps et de foutoirs qui en fait n’en sont pas) jusqu’à ce « Heavy Funky Party » où le jeu très identifiable de Stu Hamm vole la vedette à ses collègues de la six-cordes, en passant par le mélodieux et sucré « Mandarine » (Pierrejean Gaucher, Michael Manring, Benoît Pol, Alex Ehrsam, Victor Lafuente et Yannick Robert rendent une copie parfaite et colorée), l’hétérogénéité n’a d’égale que la technique de ses interprètes. Si l’ensemble des morceaux donne dans un registre plus Rock que Metal, en sachant que les détracteurs de shredders auront leur mot à dire à juste titre, impossible de ne pas penser au Satriani de Crystal Planet sur « Junkie Foot », où figure Roland Grapow, entre autres. Son collègue de MASTERPLAN Axel Mackenrott n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent pendant « Crossroads Of Time », malgré un thème récurrent efficace et un certain exotisme Vaïesque, mais en toute objectivité, les soli de chacun (Christophe Godin, Daniele Gottardo, etc ….) ne collent pas forcément au support. Quelque part, heureusement que le livret détaille qui joue telle partie, et à quel moment … Il faut préciser que c’est Franck « Karmattitude » Ribière qui se charge de toutes les rythmiques et de tous les « refrains », d’où cette conclusion toute paradoxale par rapport au concept du disque : on aurait mille fois préféré que le gusse se fasse plaisir plus souvent, plutôt que de confier toutes les parties « lead » à sa pléiade d’invités. Là où « Frankly Speaking » incarne le côté le moins réussi de Guitar Addiction – A Tribute To Modern Guitar, puisque trop long, trop complexe et trop répétitif, en revanche l’hommage à Jason Becker, logiquement intitulé « Cacophusion » met en plein dans le mille. Les présences de Ron « Bumblefoot » Thal et du batteur Atma Anur y font beaucoup, mais n’enlevons rien aux belles prestations de Marcel Coenen (SUN CAGED), Theodore Ziras, Manu Livertout et Charly Sahona, qui ont tout de la « Becker attitude », évoquant sans complexe la virtuosité néo-classique d’un guitariste aujourd’hui handicapé par la maladie. L’autre frenchie Stéphan Forté aurait tout à fait trouvé sa place sur ce titre …
Finalement, A Tribute To Modern Guitar porte bien son nom, comme une ode à la six-cordes jouée avec le cœur par ces musiciens amoureux d’un instrument électrisé en 1924, quand même, oui, oui, déjà. Et précisons que sur chaque vente de ce disque, 2 Euros sont reversés à la Croix Rouge. Le geste, tout comme l’album, mérite d’être salué.

PS : merci à mon collègue Stéphane C. pour son avis éclairé sur la question …



Ajouté :  Mardi 31 Janvier 2012
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Guitar Addiction Website
Hits: 6760
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 08/12/2019 à 04:49:45 en : 0,0487 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar