METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SAXON (uk) - Bi…
· DEADLY CARNAGE …
· IMPERIAL SODOMY…
· ZODIAC (de) - S…
· LA VENTURA (nl)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· FORUM FEST (FRA…
· GAMMA RAY (de) …
· HELLOWEEN (de) …
· ALICE COOPER (u…
· PALEO FESTIVAL …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 90 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

RHESTUS (br) - Games Of Joy… Games Of War ! (2010)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : Mars 2010
Pays : Brésil
Genre : Thrash Metal old-school
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 42 Mins





RHESTUS, ça ressemble fort à un nom d’os du corps humain, vous ne trouvez pas ? Mais vous aurez beau chercher, vous tâter de partout en déduisant péniblement « humérus, radius, cubitus et rhestus ? », ce mot n’a rien d’anatomique. La seule chose qui réponde à cette douce appellation, c’est un groupe de brésiliens, qui traîne péniblement ses guêtres dans le milieu depuis 1993. Un seul album, c’était en 2003. Deux démos et un best-of également, voilà pour ce qui compose une discographie maigrelette. Pour autant, je ne pense pas qu’il eut été de bon goût de changer de voie. Au vu de leur physique peu avenant, se promener en tanga sur les plages de Copacabana aurait été pour eux un échec encore plus retentissant. Du coup, les mecs continuent à faire la seule chose qu’ils savent faire : du bon vieux Thrash des chaumières. Après d’incessants changements de line-up, RHESTUS se stabilise enfin et propose en 2010 son second album, Games Of Joy… Games Of War !

Après avoir écouté une première fois le disque, je me suis posé la question suivante : « et si la pochette n’avait pas clairement exposé le côté décalé et volubile de ces gars, aurais-je fait preuve de la même tolérance ? ». Manifestement, RHESTUS a choisi d’aborder un thème dramatique dans ses compos : la guerre. Et a décidé de l’enrober dans une sacrée grosse couche de sarcasme et d’humour grinçant. Musicalement, ce cynisme n’est pas flagrant ! Mais ce Thrash se raccroche tellement aux branchages de la vieille école qu’on se demande si ce n’est pas délibéré. On sait qu’avec EVILE, WARBRINGER ou MUNICIPAL WASTE, la tendance est de faire revivre les fondations du genre. Avec RHESTUS, il n’y a même pas cette prétention. Les brésiliens font peu de mathématiques et ne semblent pas avoir calculé leur coup. Tout ça est très sommaire, un poil je-m’en-foutiste. Les riffs sont construits au feeling, même recette pour les solos qui se demandent parfois quelle nécessité ils ont à être là. Ces garçons empruntent beaucoup au Thrash de nos contrées, tablant parfois sur KREATOR première période, plus rarement sur SODOM. Ils décident aussi quelquefois de rester entre américains, manifestant quelques symptômes d’ANTHRAX récurrents et un petit côté groovy façon VIOLATOR. Alex dit « Fantasma » possède un timbre assez génial, complètement éraillé et avec un flow dénué de toute cohésion, un peu comme Tom de SODOM sur leurs premiers essais. De bon effet ! L’auditeur, pour sa part, ne peut avoir d’autre ambition que de déguster ces morceaux une bière en main et dix autres dans le gosier. RHESTUS s’en sort artistiquement, parce qu’ils maitrisent le style sur le bout des doigts. Certaines créations sont extrêmement fluides et Rock & Roll (« Trivial Pieces Of Meat »), d’autres comme « Untiring Torturer » sont plus frénétiques et saccadées. L’osmose est intéressante même si l’ennui pointe vite son nez. En fin de piste, « Scars » vient un peu plomber l’ambiance (dans le bon sens du terme) avec sa rythmique lourde et ses guitares psychotiques. C’était le strict nécessaire pour nous tenir éveillé jusqu’aux dernières secondes où il ne se passera strictement plus rien.

Games Of Joy… Games Of War ! n’est évidement pas l’album Thrash de ce nouveau millénaire. RHESTUS est un groupe sympathique bien qu’extrêmement limité, point de vue moyens mais également au niveau créativité. Ce n’est pas le genre de formations qui me fera baver à l’annonce d’un nouvel album. Par contre, si nouvel opus il y a, il aura le mérite d’éveiller ma nature curieuse et de me rappeler au souvenir (ni bon, ni mauvais) d’une première relation qui m’aura quand même fait taper du pied.



Ajouté :  Mardi 18 Octobre 2011
Chroniqueur :  Stef.
Score :
Lien en relation:  Rhestus Website
Hits: 4334
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/11/2019 à 22:30:10 en : 0,0477 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar