METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· 6:33 (FRA) - Ho…
· ONE WAY MIRROR …
· KVELERTAK (no) …
· ANNEKE VAN GIER…
· ADX (FRA) - Tou…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SOUL GRINDING F…
· SEPULTURA (br) …
· SNAKE EYE (FRA)…
· DREAM THEATER (…
· KELLS (FRA) - L…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 30 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BRUTAL TRUTH (usa) - End Time (2011)








Label : Relapse Records
Sortie du Scud : 27 septembre 2011
Pays : Etats-Unis
Genre : Grind Core
Type : Album
Playtime : 23 Titres - 56 Mins





Il en va des albums de musiques extrêmes comme des attaques militaires. Il y a la méthode dite du Blitzkrieg, qui défonce tout sur son passage en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « Aïe, j’ai mal ». On peut aussi la jouer Wehrmacht vs Front Russe. Ca charcle au début, et puis ça s’enlise, avant de devenir une catastrophe. Le Hiroshima/Nagasaki offre l’avantage de faire un max de bruit et de tout détruire. Mais le plus fin, le plus raffiné, reste quand même la dite « Frappe Chirurgicale », qui ne détruit que l’objectif, sans que celui-ci ait la moindre chance, tout en préservant les innocents.
Et puis, il reste aussi le cas de la méthode globale, qui résume un peu toutes ces techniques. C’est rusé, fin, mais aussi extrêmement violent, tout en ayant l’air de ne pas y toucher.

On appelle ça l’école BRUTAL TRUTH.

Ok, les ricains font du boucan, je ne vais pas le nier. Et les presque seize minutes du final cauchemardesque « Control Room » sont là pour le prouver. C’est inaudible pour le commun des mortels, et ferait passer les expérimentations de PSYCHIC TV et TROBBING GRISTLE pour une gentille ballade d’Hervé Vilard. Seulement voilà, si Capri, c’est fini, Dan Lilker et sa bande ont encore fait Ford (dépêchez vous de lire cette blague, elle va fondre dans quinze secondes), et à l’instar du reste de leur discographie, End Time est bourré ras la gueule de fonderies sonores en tout genre, qui raclent la gorge et laisse un étrange goût de sang dans le palais. Mais Dieu que ce groupe joue intelligemment…

Avec ce son de basse si caractéristique et irrésistible, le gosier ô combien grave de Kevin Sharp, les riffs dissonants de Erik Burke, et le jeu de batterie inventif de Richard Hoak (bah oui, en même temps, quand on joue dans TOTAL FUCKING DESTRUCTION, ça laisse des traces), il n’y a guère tromperie sur la marchandise. Et même si l’affaire commence avec le très glauque « Malice », qui sonne comme une fécondation in vitro d’un ovule de FETISH 69 avec le sperme des SWANS, tout s’emballe assez rapidement, et la vitesse de croisière prend rapidement des airs de vols à Mach 3. Mais même si les morceaux ne dépassent que très rarement les deux minutes, il n’est pas question ici de Grind gratos sans queue ni tête, mais bien d’un subtil alliage en fonte brute d’Indus, de Death sombre, de Hardcore opportuniste, et de ruines de Crust encore fumantes.

Pour vous en convaincre, écoutez les déflagrations inestimables que sont « Warm Embrace Of Poverty », et son atmosphère poisseuse comme une bonne crise économique, « Simple Math », qu’un 1349 franchement possédé aurait pu composer, et complétez le tout avec un « Gut-Check » qui doit autant aux RIGHTEOUS PIGS qu’à PSYOPUS, et vous aurez un aperçu de ce qui vous attend sur cet énorme pétard mammouth qu’est End Time.
Mais attention, aussi brutale et chaotique que soit la musique qui anime cette rondelle, rien ici n’est gratuit ou surfait. Cet album agit comme une agression incroyable de violence, un débordement de haine, mais canalisé, préparé à outrance, et donc contrôlé de A à Z.
Et c’est pourquoi, même si l’on est parfois débordé devant tant de violence instrumentale, on a toujours un garde fou sur lequel se reposer un instant.
Ce qui est la marque des vrais tarés, qui gardent toujours un pied solidement ancré dans la réalité.

End Time est une boucherie stérile, mais pas clinique. De quoi partir en laissant un beau tas de cadavres derrière soi, mais les mains propres.



Ajouté :  Mercredi 21 Septembre 2011
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Brutal Truth Website
Hits: 10222
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 20/2/2019 à 16:38:13 en : 0,0719 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar