METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· RHAPSODY OF FIR…
· HATE (pl) - Ada…
· THE ARRS (FRA) …
· MALÉDICTION (FR…
· LES RAMONEURS D…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· STRATOVARIUS (f…
· WE ARE THE ENEM…
· ULTRA VOMIT (FR…
· LOFOFORA (FRA) …
· MARILLION (uk) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 15 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

FIEND (ru) - Before My Eyes... (2011)






Label : Auto-Production
Sortie du Scud : 12 juillet 2011
Pays : Russie
Genre : Death Metal Mélodique
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 39 Mins





Les deux dernières années ont été chargées pour le groupe russe. En effet, fin 2009, ils participent à des tournées dans leur pays avec PAIN, NIGHTWISH, NORTHER et CHILDREN OF BODOM. Plutôt un bel exploit pour cette jeune formation encore à peine connue. C’est ainsi, d’ailleurs, qu’ils rencontrent Anssi Kippo, qui se chargera de mixer et masteriser ce nouvel album, marquant un pas supplémentaire vers le professionnalisme, en dépit d’un changement de guitariste et bassiste. Entre temps, Leos, se montre un frontman d’ambitions en permettant la réalisation d’un premier DVD Live (Sytem Reload), fin 2010. Enfin, au printemps de l’année suivante, le quartette arpente de nouveau les routes soviétiques en compagnie du projet de Tägtgren, avant de sortir Before My Eyes…
Les compositions dévoilent le développement de nombreuses sonorités, au détriment de la patte sonore que le groupe était parvenu à acquérir. Premier touché, le chant hurlé est devenu tiraillé et poussif, peinant à offrir des lignes puissantes qui emportent l’auditeur, bien que le frontman desserve un chant nerveux, non exempt de quelques intonations Metalcore (« Fade Away »). Toutefois, les morceaux affichent un manque de travail vis-à-vis de son agencement avec les autres instruments, les paroles semblant apposées sans réelle concordance sur la rythmique. La dynamique s’en trouve, par conséquent, amenuisée et les mariages avec la voix claire, de ces vocaux éreintés pénibles, n’aboutissent plus en des ambiances envoûtantes. Un résultat peu étonnant au vu de la perte d’intensité constatée sur un chant clair faible et nettement perfectible. Privé d’effets, et davantage naturel, il peine clairement à convaincre. Heureusement que les refrains tels que celui de « Give Me », qui en sont remplis, se rattrapent par la participation des claviers car, souvent, les titres s’embourbent dans des tempos aléatoires, essayant seulement de marquer par un refrain direct. Ainsi, le jeune homme a souhaité innover par rapport aux disques précédents, mais délivre des lignes médiocres et dispensables, à l’instar d’acclamations scandées, ou de l’inutile raclement de gorge et crachat dans l’esprit "punk" de CHILDREN OF BODOM. « Drops Of Time » et « Eclipse » présentent même un ersatz de LINKIN PARK, entre samples vocaux scratchés et chant simili-rappé maladroit.
En dépit de sa longueur, et de son plus grand nombre de titres, l’aspiration au conformisme n’accorde à ce disque que des pistes au format single, sans véritable approfondissement. Pour preuve, l’outro du morceau éponyme se constitue du bruit des vagues pendant deux minutes. Pourtant, la production, affinée, permettait de rendre pleinement justice aux idées du groupe avec une batterie explosive. Le tempo est vif, et percutant ; Aira martèle les morceaux d’une cadence accrocheuse, dommage que les structures soient maladroites. En réalité, certains plans s’essayent à la complexité dans le genre de MNEMIC, faisant gauchement les cent pas avant de se lancer sur les refrains (« Liar »). Cette rythmique restreinte est aussi pénalisée d’une basse qui, bien que résonnant profondément, se contente de suivre le mouvement sans proposer de lignes inventives. Son instrument reconsidéré, Hribos semble effacé lors du soutien des riffs énergiques, qui manquent de mordant. Les guitares sont plus occupées par un retour de leads à la tonalité froide et cybernétique, accrocheurs et superbement construits (« System Error »). Une qualité d’écriture que l’on aurait aimé voir appliquée aux compositions. Mr. Born se plaît donc à exécuter des lignes scandinaves convenues, mais toujours aussi efficaces, à l’instar du très bon « The Moth », extrêmement catchy et réussi vocalement. L’on constate, par contre, de trop nombreux shredds et solos - côtoiement de NORTHER ? - parfois dispensables (« Last Rate »). Heureusement, la plupart sont fluides et leur tonalité se fond sans problème dans les titres. L’ultime plage, « Before My Eyes… », place plutôt l’accent sur l’acoustique. Plaisante dans l’ensemble, son côté Folk, ainsi que les arrangements des vocaux clairs, avec hurlements dilués, montrent une trop forte présence du IN FLAMES de Reroute To Remain.
Même les claviers perdent l’atmosphère particulière qu’ils instauraient sur les premiers disques. Ouvrant l’album sur des samples, de nouveau piqués aux Suédois, ils se montrent tout de même essentiels pour les morceaux. Les effets futuristes froids apparaissent aux moments opportuns, sauvant des refrains banals par des lignes entraînantes, voire dansantes dans le style de PAIN. Sur « Soundtrack To My Life », on retrouve également un piano à la mélancolie finlandaise. Néanmoins, ils ne sont pas toujours de qualité, à l’image de ceux de « Eclipse », inintéressants malgré l’atmosphère austère et les beats Electro.
Before My Eyes… accuse un fort manque d’originalité et d’inspiration. Ce serait dommage que FIEND perde les éléments qui lui permettaient de se démarquer, pour un son plus convenu. Si le groupe était bien parti pour affirmer son identité musicale, il se retrouve, désormais, à réaliser un album où toutes les influences sont flagrantes, et clairement pas digérées, tant est qu’elles annihilent la personnalité du combo russe. Au final, l’album déçoit, tout comme la plupart des sorties des groupes dont il s’inspire cette année.



Ajouté :  Mercredi 14 Septembre 2011
Chroniqueur :  CyberIF.
Score :
Lien en relation:  Fiend Website
Hits: 5182
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 11/12/2019 à 10:41:48 en : 0,055 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar