METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· ELDRITCH (it) -…
· LITHAM (dz) - R…
· RHAPSODY OF FIR…
· TRACY GANG PUSS…
· EDENBRIDGE (at)…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· MORBID ANGEL (u…
· MUMAKIL (ch) - …
· PAIN (se) - Div…
· KATAKLYSM (ca) …
· AMORPHIS (fi) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 24 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

BRIGHTON ROCK (ca) - Young, Wild And Free (1986)








Label : Wea Records
Sortie du Scud : 1986
Pays : Canada
Genre : Hard Rock
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 39 Mins





Et bien oui, après quatre ans et demi de dur labeur, il fallait bien que j’y arrive à cette fatidique cinq centième chronique… Rassurez vous, je ne vais pas faire ici l’étalage de ces quelques années et satisfaire une pulsion aussi égocentrique que cathartique, non, bien sur, comme d’habitude, il s’agira de musique, parce que, quoi d’autre après tout, comme dirait George ?
Mais arrivé à un âge certain, que les statisticiens situeraient à la moitié d’une vie, il faut bien dresser un bilan, regarder en arrière et contempler de haut plus de vingt cinq ans passés à soutenir la cause d’une musique qui nous fait tous vibrer, qui nous a accompagnés dans les bons moments comme les mauvais, qui nous a fait rêver, transpirer, hurler, pleurer, et finalement, donné une raison de vivre, lorsqu’il n’en restait pas beaucoup parfois.
Vingt cinq ans d’émotions, ça n’est pas facile à résumer… Et j’aurais pu, pour cette chronique, me contenter d’un album culte, un parmi tant d’autres, qui aurait constitué l’élément clé facile, le lien inévitable, tant la constellation du Hard Rock est parsemée de ces œuvres incunables que nombre d’entre nous ont vénérées au moins une fois dans leur existence.
Mais je ne pouvais m’y résoudre, il me fallait quelque chose de plus, une étincelle, une flamme. Et en traînant dans les rayons surpeuplés de ma discographie, j’ai fini par tomber sur la perle, celle qui, de par sa qualité et son message, les souvenirs qu’elle m’avait laissés, définissait mieux que n’importe quelle autre le sentiment que je voulais vous transmettre.
Vous qui lisez ces lignes, je ne vous connaît pas, je ne connaît pas votre âge, vous pourriez avoir soixante dix ans comme quinze, peu importe. Là n’est pas le propos. Le seul point qui vous relie, c’est qu’un jour, présent ou passé, vous avez vous aussi été jeune, sauvage, et libre. Comme BRIGHTON ROCK.
On a souvent parlé de BON JOVI, de WHITE LION, de TYKETTO, de RIO, et tant d’autres, qui ont, il est vrai, enregistré des albums impeccables, gorgés de singles addictifs et de refrains entêtants. Mais si un seul devait incarner le Hard dit « F.M », ou Hard Rock mélodique, peu importe l’étiquette, ce serait celui là, Young, Wild And Free.
Je serais bien en peine de comptabiliser le nombre d’écoute que j’ai consacrées à ce LP, mais je pense que plus que des dizaines, il faudrait les chiffrer en centaines. Pourquoi me direz-vous ?
Parce qu’il est imparfait, mais qu’à chaque moment de faiblesse, il rebondit pour vous porter encore plus loin. Parce qu’il est loin d’avoir le meilleur son du monde, mais que celui-ci réchauffe. Parce que Gerry McGhee n’est pas le meilleur chanteur de la création, mais sa voix redonne du courage, de l’envie, de l’allant.
Et que donc, au final, il est représentatif de la vie que nous avons tous pu mener, imparfaite, mais qu’on ne lâcherait pour rien.
Nous avons tous eu des accès de rage, contre nos parents, des cons, la société, l’école. Pour nous, BRIGHTON ROCK a gravé « Young, Wild And Free », « Barricade », « Assault Attack ».
Nous avons frimé, nous nous sommes pavanés dans nos perfectos, nos vestes en jean bardées de patches, et pour ça, BRIGHTON ROCK a chanté « We Came To Rock » et « Jack Is Back ».
Nous avons parfois faibli, nous avons hésité, tergiversé, et BRIGHTON ROCK l’a dit sur « Nobody’s Hero », « Change Of Heart » ou « Save Me ».
Nous avons connu les affres de l’amour, la première petite amie, la première femme, les séparations, les cœurs brisés, et BRIGHTON ROCK nous a dédié « Can’t Wait For The Night ».

Et finalement, nous avons tous été les mêmes, sous des oripeaux différents, à écouter cette musique qui nous rendait si fiers d’appartenir à la même famille, à la même tribu. Nous étions tous des « Rock n’Roll Kid », et ça aussi, BRIGHTON ROCK l’a bien compris.

Alors oui, j’aime cet album, oui, je l’emporterais sur une île déserte, oui je continuerai de l’écouter jusqu’à ce qu’il soit trop abîmé et que je n’ai plus d’autre choix que de l’abandonner.
Je ne sais pas si cet album vous donnera autant de bonheur qu’il ne m’en a donné. Je ne sais pas s’il illustrera la bande son de votre vie aussi bien que la mienne. Je ne sais pas si l’écoute de certains titres ravivera des souvenirs impérissables, des images fortes, incrustées dans ma mémoire comme cette passion qui ne me quittera jamais.

Tout ce que je sais, c’est que la vie n’est jamais facile, mais qu’elle réserve quand même de sacrés moments, et que si parfois, nous sommes tentés de tout lâcher à cause d’une quête d’un bonheur qui s’avère de plus en plus difficile à achever, il restera toujours des albums à écouter, comme Young, Wild And Free, qui nous redonneront le courage.

C’est ça Young, Wild And Free. C’est la vie. Notre vie. Et comme cet album, je ne l’échangerai contre rien d’autre.



Ajouté :  Mardi 10 Mai 2011
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Brighton Rock Website
Hits: 7846
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 07/7/2020 à 07:10:40 en : 0,0565 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar