METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· JONO (se) - Joh…
· PRISTINE (no) -…
· ...AND YOU WILL…
· VENTURIA (FRA) …
· COMITY (FRA) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· TRUST (FRA) - Z…
· LOFOFORA (FRA) …
· MARILLION (uk) …
· LE MONDIAL DU T…
· STRATOVARIUS (f…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 91 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

LOTHRINGEN (FRA) - Crossbows & Aborted Loves (2009)








Label : Auto-Production
Sortie du Scud : décembre 2009
Pays : France
Genre : Hard Rock mélodique
Type : Album
Playtime : 10 Titres - 51 Mins





Le groupe LOTHRINGEN est en fait le projet d’un seul homme natif de Nancy, Julien Desprez. En effet, Julien chante, joue du clavier, compose, arrange, et produit. LOTHRINGEN avait déjà enregistré un album en 2006, Inner Crusade, avec un tout autre line-up. Aujourd’hui, notre leader est entouré de Maxime Hulot aux guitares, Xavier Martinaud à la basse, et Alexandre Valentin à la batterie.
Quant aux influences de LOTHRINGEN, Julien remercie sans s’en cacher dans le livret Tuomas Holopainen (NIGHTWISH), Freddie Mercury (QUEEN), Yngwie Malmsteen, Joey Tempest (EUROPE) ou encore Tony Kakko (SONATA ARCTICA). Au moins les choses sont claires, si vous êtes fans de la facette la plus mélodique, voire Pop, de ces artistes, comme un « Crystal Ball » de Malmsteen ou un « Silence » de SONATA ARCTICA, alors Crossbows And Aborted Loves devrait vous donner satisfaction. Pourquoi Pop ? Car Desprez l’avoue lui-même : il s’inspire autant de la musique Pop que du Metal. Sans compter que sa façon de chanter rappelle par instants celle d’un Joey Tempest, justement, on devine que le blond suédois a du lui servir de modèle pendant des années.
Alors comme dans les albums typiques du genre (et notamment dans les 80’s), la batterie se retrouve propulsée au premier plan, les claviers sont abondants, les guitares empruntent souvent au néo-classique (mention spéciale à Maxime Hulot qui se révèle à l’aise tout au long de l’album, fin technicien et soliste brillant … ce qui permet de sauver un « A King Is Always Alone » pas franchement emballant), et les thèmes abordés n’échappent pas à certaines règles du Metal mélodique : l’heroic fantasy, les comtes médiévaux, les fées et les elfes. Malgré tous ces détails un peu « clichesques », au même titre d’ailleurs que l’accent anglais de Julien qui reste à perfectionner, ou une justesse vocale un peu oubliée lorsque le bonhomme s’emballe, il ne fait aucun doute que Julien Desprez sait composer de bonnes, voire de très bonnes chansons.
Par exemple, « Death Always Finds A Way » parvient à surprendre avec des arrangements judicieux et un refrain qui fait mouche. Un « Elvish Farewell » dévoile un super potentiel même si on regrette un certain manque de patate au moment le plus opportun. Les claviers de « Forgotten Worlds » évoquent le générique du dessin animé Jayce et Les Conquérants de la Lumière (qui était, soi dit en passant, une super chanson) avant que le morceau ne décolle vraiment et vous reste dans la tête. « Sail To Your Dream » incarne un LOTHRINGEN encore plus rêveur, plus accessible, avec une musique tout à fait appropriée au message qu’elle délivre.
Maintenant, comment se fait-il que ces chansons arrivent un peu tardivement ? La ballade « Remember Polaris », située en deuxième position juste derrière « Do You Fell The Bogeyman ? » (qui sonne très EUROPE), casse complètement le rythme. Et malgré un bon gros riff, le chant trop monocorde sur « Medieval Tales » est à deux doigts de décourager …
Voilà donc les défauts sur lesquels LOTHRINGEN devra se focaliser pour passer la vitesse supérieure. Mais le talent est là et on verra alors en LOTHRINGEN un gros espoir du Hard mélodique français.



Ajouté :  Lundi 19 Juillet 2010
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Lothringen Website
Hits: 8238
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/11/2019 à 19:47:23 en : 0,059 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar