METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· POP EVIL (usa) …
· REGURGITATE (se…
· KOB (FRA) - Thi…
· THE MURDER OF M…
· EVERGREY (se) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· PITBULLS IN THE…
· METALLICA (usa)…
· ULVER (no) - Tr…
· PARIS METAL FRA…
· UFO (usa) - Ely…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 58 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

GRIND MADNESS AT THE BBC (uk) - The Earache Peel Sessions (2009)






Label : Earache Records / Pias
Sortie du Scud : 12 Octobre 2009
Pays : Angleterre
Genre : Compil' Historique et Bordélique
Type : Compilation
Playtime : 118 Titres - 84 Mins





En direct du Canal historique du label culte anglais Earache nous arrive un triple sampler qui va faire rugir de plaisir tous ceux qui ont connu la scène extrême UK de la fin des années 80 au début des années 90. Ne cherchez pas, ils sont tous là, ou presque, et seules les absences de SORE THROAT et CONCRETE SOX sont à déplorer. Toutes les sessions BBC de NAPALM DEATH, CARCASS, INTENSE DEGREE, EXTREME NOISE TERROR, HERESY, GODFLESH et l'UNSEEN TERROR de Shane Embury figurent sur ce triple CD, bourré ras la gueule de 118 titres tous plus hargneux les uns que les autres. Alors bien sur, les grincheux grincheront, et les râleurs râleront, mais pour les autres, les esthètes de la débauche sonore et les terroristes du bon goût musical, tout ici n'est que furie et bonheur.
Bonheur de retrouver tous ces groupes cultes à l'orée de leur carrière (ou à l'aube, déjà pour certains), bonheur de se manger 1h24 de chaos foncièrement brutal, bonheur de se replonger dans un pan entier du paysage musical d'outre manche qui une fois de plus, à soufflé le chaud et le froid sur la scène internationale.
Passons rapidement sur les titres de NAPALM, qui sont très connus de presque tout le monde, et concentrons nous plutôt sur le plus obscur, qui prend souvent pour les néophytes un caractère inédit.
Les graves de chez grave d'EXTREME NOISE TERROR, toujours aussi Crust/Hardcore comme à la grande époque de leur split Lp avec les Punks de FILTHKICK, ont l'honneur de voir leur efforts se développer sur 22 titres soit l'équivalent d'un album presque entier selon les canons du style. Il est impossible de passer à côté de leur bordel festif, pour ses rythmiques débridées et son chant incroyablement profond. L'agressivité à l'état pur, un condensé de tout ce qui faisait le charme du Grind/Punk à son origine.
CARCASS nous offre un bon résumé de sa période médecin légiste obsédé par le Gore, avec son chant à la limite du surnaturel, et ses constructions improbables, basées sur une multitude de riffs posés sur une batterie qui navigue un peu à l'aveuglette. C'est virtuellement infâme, insupportable pour le commun des mortels, mais ces morceaux dégagent un je ne sais quoi de charisme morbide qui me fait les préférer à leur orientation Heavy de fin de carrière. Attendons de les voir au Hellfest pour réévaluer l'ensemble.
Grindmadness permet de comprendre aussi pourquoi BOLT THROWER à un jour été assimilé à la même scène que les ELECTRO HIPPIES et DOOM, malgré une discographie presque entièrement vouée au Death lourd et barbare. Un peu à l'image d'un PARADISE LOST dont les démos et le premier album, Lost Paradise n'avaient que très peu de rapport avec le reste de leur production, BOLT THROWER se jetait corps et âme en ces temps troubles dans un Thrash mâtiné de Grind/Hardcore, avant de changer complètement de route et de tomber dans l'Heroïc Fantasy sur fond de puissance écrasante. L'amateurisme des compositions accentué par un son sourd et compact à cependant de quoi conquérir un bon following.
La première grosse rupture de l'album vient des déserteurs éhontés de NAPALM DEATH, Justin et Nik. Avec GODFLESH, ils se démarquent de leurs anciennes racines en proposant un Death/Indus pesant et claustrophobique, à cent lieues des cavalcades effrénées de Scum. Relativement hors sujet ici, il reste néanmoins un des groupes phares de cette compilation, et permet à l'auditeur de reprendre son souffle avant la suite de la course. On retrouve l'ambiance trouble de leur premier album, Streetcleaner, une pierre angulaire d'un style qu'ils ont dépoussiéré, et dans lequel une horde de suiveurs n'allaient pas tarder à s'engouffrer. La version de « Like Rats » arrive même à dépasser son pendant studio, étant beaucoup plus organique et malsaine.
UNSEEN TERROR m'a toujours fait marrer. Rien que d'entendre la voix du chanteur sur certains morceaux suffit à provoquer chez moi une hilarité incontrôlable. Leur obsession de Garfield (écoutez pour ça leur premier album Human Error, et si vous êtes feignants, le titre « Odie's Revenge » présent ici) reste un must du gimmick décalé. UNSEEN TERROR c'est un peu le pendant humoristique du courant Grind, et il serait impensable de s'en dispenser.
HERESY est plus porté sur le punk et le Speedcore à la CRYPTIC SLAUGHTER/WEHRMACHT. Très légers au niveau du chant et des guitares, plus aériens et calmes que leurs confrères, ils offrent une variante de l'ultra brutalité musicale assez rafraîchissante. Sans pour autant négliger les passages ouvertement Grind, on les rapprochera plus d'un IMPULSE MANSLAUGHTER ou d'un CHRONICAL DIAOHRRHEA de début de carrière.
On finit comme on a commencé, avec INTENSE DEGREE, sans doute le groupe le plus méconnu de cette compilation, qui reste aussi dans le registre Speedcore débridé, volant bien au dessus de toute considération de bienséance musicale. Une batterie hystérique, un chant et des constructions rythmique à la DRI de Dirty Rotten Imbeciles, sans aucun doute le combo le plus Hardcore du lot, mais aussi un des meilleurs.
Maintenant que vous êtes familiers avec le contenu de ce Grindmaness, je ne perdrai pas mon temps à essayer de vous convaincre de l'intérêt d'acheter ce CD. Sachez simplement qu'il mérite de figurer dans la discothèque idéale de tout fan de l'underground anglais, et que sa valeur de témoignage n'est pas négligeable. L'insouciance manifeste qui s'en dégage apporte un vent frais sur une scène actuelle inondée de groupes toujours plus méchants et se prenant toujours plus au sérieux.
Et oui, c'est souvent quand on fout le bordel sans raison qu'on se marre le plus !



Ajouté :  Vendredi 02 Juillet 2010
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Grind Madness At The BBC Website
Hits: 12874
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 26/5/2020 à 13:52:18 en : 0,0543 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar