METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· AMON AMARTH (se…
· DISMEMBER (se) …
· NIGHTMARE (FRA)…
· FREAK KITCHEN (…
· SUNCROWN (usa) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· W.O.A WACKEN OP…
· AVRIL LAVIGNE (…
· SEBASTIAN BACH …
· HELLFEST OPEN A…
· SONATA ARCTICA …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 216 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

KRUGER (ch) - For Death, Glory, And The End Of The World (2010)








Label : Listenable Records
Sortie du Scud : 19 février 2010
Pays : Suisse
Genre : Post Rock Metal
Type : Album
Playtime : 9 Titres - 46 Mins





Troisième album pour les Suisses de KRUGER, et le constat est là : leur identité déjà si particulière à la base, s’affine de plus en plus, pour les poser en leaders d’un genre qui ne tolère pas les approximations.
Il s’agit là d’un Post Hardcore fameux dont nous parlons, qu’il serait si facile de réduire à l’état de simple Sludge, si les raccourcis étaient le meilleur moyen de banaliser une musique.
Alors oui, l’ensemble est lourd, dissonant, à l’image d’un VIRUS de The Black Flux, mais les accélérations constantes du tempo, les écorchures sévères des vocaux, et l’énergie déployée tout au long de ces 9 titres ne me permettent pas de les affilier totalement à un mouvement unique.
C’est à un monolithe taggé que nous avons affaire là. Un bâtiment solide comme le roc, austère et qui pourtant se découvre plein de surprises, de couleurs et d’ambiances. Une vérité assénée d’une manière brutale, mais pourtant avec toutes les nuances inhérentes au désir de compréhension progressif.
On pourrait sans ambages parler de NEUROSIS bien sur, pour les similitudes de timbre entre Kelly Scott et Reno. Mais aussi pour ces constructions musicales amples, ces riffs qui traînent dans l’espace en prenant bien soin de concasser le libre arbitre de l’auditeur potentiel.
Il y a du UNSANE aussi, pour cette façon de salir un son, et d’éructer des textes comme si sa vie en dépendait. Du ISIS bien sur, pour cet acharnement à compresser les émotions, et à déstabiliser de fait l’équilibre entre la perception et l’interprétation.
Du titre d’ouverture, « The Ox », rempli de contretemps qui annihilent tout effort de repère, jusqu’aux 7 minutes de « Turpitudes », envahies de haine et de ressentiment, en passant par le formidable « Our Cemetary Is Full Of Strangers », tout donne l’impression d’un extraordinaire chaos sonore maîtrisé à l’extrême, d’une armée de rats contrôlés par une simple flûte virtuelle.
La production, touffue, étouffée, accentue cette sensation de claustrophobie, de prison de l’esprit dont on ne sort qu’à certaines conditions, difficiles à accepter. Car qui souhaite vraiment s’échapper de cette cellule sonore, qui reflète à merveille l’état du monde actuel, plein de contradictions, ou l’homme n’a plus beaucoup de chance de s’en sortir indemne ?
La voix de Reno se pose en juge ultime, et il est quasiment impossible de nier son postulat final.
Pour vivre, il faut souffrir, pour se sentir vivant, il faut éprouver la douleur, la joie, et s’exposer au regard d’autrui, sans en craindre les reproches.
KRUGER nous livre ici une vérité nue, qu’il faut admettre comme définitive. La musique étant le moyen d’introspection le plus délicieux, autant s’y livrer entièrement.



Ajouté :  Lundi 11 Janvier 2010
Chroniqueur :  Mortne2001
Score :
Lien en relation:  Kruger Website
Hits: 15127
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 28/2/2020 à 13:15:54 en : 0,061 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar