METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· BORN FROM PAIN …
· SCUM (no) - Sam…
· MANIGANCE (FRA)…
· SUICIDE OF DEMO…
· KISSIN' DYNAMIT…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· PITBULLS IN THE…
· MASS HYSTERIA (…
· PATRICK RONDAT …
· SICK OF IT ALL …
· FREEDOM CALL (d…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 201 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

THE ANSWER (ie) - Everyday Demons (2009)








Label : SPV / Wagram
Sortie du Scud : 2 mars 2009
Pays : Irlande
Genre : Hard Rock typé 70's
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 47 Mins





Un soir de concert, au Zénith … Nous attendons sagement le grand Rob et ses quatre compères du PRIEST. Je taille le bout de gras avec mon voisin de droite, un gars adorable qui est venu de Reims pour voir Halford et consorts. Malgré l’âge qui nous sépare (une quinzaine d’années ?), nous partageons visiblement un goût immodéré pour le Hard et le Metal des années 70 et 80. Au milieu de cette passionnante conversation, nous évoquons forcément AC/DC : c’est là qu’il me parle de ce petit groupe qui a tout enflammé en première partie de la bande à Angus.
Décidément, me dis-je, il est grand temps de se pencher sur le cas de THE ANSWER. Car ce n’est pas la première fois que j’entends parler en bien de ce combo irlandais. Les Cormac Neeson (chant), Paul Mahon (guitare), Micky Waters (basse) et James Heatley (batterie) possèdent déjà une solide réputation scénique, et leur premier album Rise (2006) a été unanimement salué par la critique. Leur reprise du « Sweet Emotion » d’AEROSMITH n’est pas passée inaperçue, et même le grand Paul Rodgers (ex-FREE, QUEEN) a pris plaisir à taper le bœuf avec eux sur « The Hunter » et « I’m A Mover ».
Maintenant, si on prend un peu de recul par rapport au « phénomène THE ANSWER », certains éléments mettent la puce à l’oreille. Voilà un groupe qui ouvre pour AC/DC ou DEEP PURPLE avec seulement un album au compteur, le moins que l’on puisse dire c’est que le label et le management de THE ANSWER savent y faire. Si je vous parle des Albert Productions, ça devrait vous faire penser à quelque chose … THE ANSWER doit aussi grandement sa notoriété à la présence du titre « Never Too Late » sur le jeu vidéo Guitar Hero World Tour. Tout ça pour vous dire que l’engouement auquel on assiste depuis quelques mois à propos de ce groupe doit quand même laisser place à un minimum d’objectivité. Arrive donc ce second album, Everyday Demons, qui nous en apprend un peu plus sur THE ANSWER …
Premier constat d’entrée : il n’y a pas de tromperie sur la marchandise, les nostalgiques du Rock le plus Hard des années 70 seront comblés. Ici la guitare et la basse ne se contentent pas de jouer une rythmique identique et stéréotypée, non, c’est la chaleur des premiers amplis électriques qui se dégage du jeu de Paul Mahon, tandis que la basse de Micky Waters possède sa propre identité, elle chante, danse, complète les harmonies et se distingue aisément au milieu d’une production parfaite. Le frontman Cormac Neeson, chanteur d’une autre époque bénie des Dieux du Rock, navigue entre émotions Soul et attitudes plus « bad boy ». Une sorte de fils spirituel de Roger Daltrey (THE WHO) ou Robert Plant (LED ZEP’). Quant à Heatley, il apporte tantôt la finesse, tantôt la lourdeur dont THE ANSWER a besoin.
A eux quatre, ces Irlandais incarnent le croisement idéal entre le Rock britannique (CREAM ? FREE ? THE WHO ?) et le Rock américain (MOUNTAIN ? GRATEFUL DEAD ?), ou une piqûre de rappel essentielle à quiconque veut comprendre les fondements du Hard Rock.
En revanche, là où se situe la grosse différence avec les groupes mythiques cités ci-dessus, qui enchaînèrent albums cultes et morceaux de légende, c’est que ce Everyday Demons manque singulièrement de passages plus marquants. Même après plusieurs écoutes il s’avère difficile de faire ressortir un morceau plus qu’un autre (« Demon Eyes » ? « Why’d You Change Your Mind » ?). C’est bien produit, c’est très bien joué, la sincérité se ressent fortement … Mais il y a fort à parier que le style « revival » de THE ANSWER constitue la véritable raison de cet intérêt médiatique très soutenu, plutôt que 11 compos qui s’écoutent gentiment sans toutefois déchaîner les passions.



Ajouté :  Mercredi 08 Avril 2009
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  The Answer Website
Hits: 8213
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 01/10/2020 à 18:15:11 en : 0,0515 secondes
| © Metal-Impact (2001-2019) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar